Brexit : quelles conséquences pour la France ? Débat entre Jean-Sébastien Ferjou et Eric Decouty | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe

Editorialistes

Brexit : quelles conséquences pour la France ? Débat entre Jean-Sébastien Ferjou et Eric Decouty

Eric Decouty, directeur adjoint de la rédaction de Marianne, et Jean-Sébastien Ferjou, directeur de la publication d'Atlantico, ont débattu sur les suite du Brexit et son impact sur la politique en France.

Chaque vendredi soir à 23h35, Antoine Genton anime un débat face à face entre deux personnalités qui évoquent ensemble l'actualité du jour. Vendredi 1er juillet, Eric Decouty, directeur adjoint de la rédaction de Marianne, et Jean-Sébastien Ferjou, directeur de la publication d'Atlantico, ont réagi au vote des Britanniques pour une sortie de l'Union européenne et au refus de Boris Johnson de briguer le poste de Premier ministre.

Pour Jean-Sébastien Ferjou, le Brexit aura peut-être des conséquences sur la campagne présidentielle françaises et sur les primaires, mais le débat se jouera en France sur des questions franco-françaises, comme l'immigration ou l'économie. Il estime néanmoins qu'il pourrait y avoir un impact sur la vision qu'ont les électeurs des candidats : au Royaume-Uni, il y a eu un "côté House of Cards, avec des hommes politiques qui se comportent comme dans des complots personnels", a comparé Jean-Sébastien Ferjou. "Les électeurs pourront se poser la question de la sincérité de ceux qui feraient le choix de la rupture", a-t-il noté, à propos du refus de Boris Johnson de se présenter bien qu'il ait été leader de la campagne pour la sortie. En conséquence, les électeurs français pourraient "préférer un Le Pen ou Mélenchon à un candidat qui serait dans la primaire de la gauche et de la droite" mais qui prônerait la rupture "que pour sa carrière", sans vraiment y croire.

Pour Eric Decouty, la question européenne sera présente dans la campagne, "surtout si on ne change rien, qu'on ne tire pas les conséquences de ce qu'il s'est passé". Or, c'est son sentiment, ainsi que celui de Jean-Sébastien Ferjou. "La question européenne fracture tous les partis traditionnels, y compris le FN", a-t-il ensuite détaillé.

Vu sur Itélé

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !