Berlusconi se plaint à Obama de la "dictature des juges" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Entendu

Berlusconi se plaint à Obama de la "dictature des juges"

La confidence d'Il Cavaliere au président américain déclenche railleries et indignations dans la presse italienne.

Il a parlé à l'oreille du président américain, et pensait peut-être ne pas pouvoir être entendu... Raté !

La petite phrase de Silvio Berlusconi glissée à Barack Obama en marge du sommet du G8 de Deauville fait polémique en Italie. Alors que les dirigeants des plus grandes puissances mondiales s'entretiennent au sujet des révolutions arabes ou de la sûreté nucléaire, le président du Conseil italien profite d'un aparté avec Barack Obama pour plaider sa cause.

"Nous avons présenté la réforme de la justice, et pour nous c'est fondamental, parce que en ce moment, nous avons quasiment une dictature des juges de gauche", a confié M. Berlusconi, ajoutant : "On m'a fait 31 procès et j'ai toujours été acquitté". Le président américain est resté circonspect, ne décollant pas les lèvres pour répondre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !