Bénédiction urbi et orbi : le pape demande un cessez le feu mondial | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion

A la ville et au monde

Bénédiction urbi et orbi : le pape demande un cessez le feu mondial

Dans son traditionnel message de Pâques, prononcé le dimanche 12 avril 2020, le pape François a demandé l'abolition de la dette pour les pays les plus pauvres et le "courage" d'un "cessez le feu mondial". En cette période de confinement, la bénédiction n'a pas eu lieu depuis la place Saint-Pierre devant la foule habituelle mais de l'intérieur de la basilique fermée au public.

"En considération des circonstances, que soient relâchées aussi les sanctions internationales qui empêchent aux pays qui en sont l'objet de fournir un soutien convenable à leurs citoyens, et que tous les Etats se mettent en condition de faire front aux nécessités majeures du moment, en réduisant, si non carrément en remettant, la dette qui pèse sur les budgets des plus pauvres", a-t-il d'abord dit. Sur la paix, il a déclaré : "Que le Christ notre paix éclaire tous ceux qui ont des responsabilités dans les conflits, pour qu'ils aient le courage d'adhérer à l'appel pour un cessez le feu mondial et immédiat dans toutes les régions du monde. Ce n'est pas le temps de continuer à fabriquer et à trafiquer des armes, dépensant des capitaux énormes qui devraient être utilisés pour soigner les personnes et sauver des vies".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !