Bachelot sur l'affaire Guéant : "soit c'est un menteur, soit c'est un voleur" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Reuters

Tombé du ciel ?

Bachelot sur l'affaire Guéant : "soit c'est un menteur, soit c'est un voleur"

L'ancienne ministre attaque sur D8 son ancien camarade de gouvernement, mis en cause suite à un versement suspect d'un demi-million d'euros sur son compte.

La révélation du "Canard Enchaîné" sur un versement suspect depuis l'étranger de plus de 500 000 euros sur le compte de Claude Guéant continue de faire des vagues. Co-présentatrice du "Grand Huit" sur D8, l'ancienne ministre de l'Ecologie Roselyne Bachelot (entre 2002 et 2004) s'étonne en effet de ce type de mouvements financiers qui intéressent la justice alors que dans la même période, Guéant était chef de cabinet auprès du ministre de l'Intérieur d'alors, Nicolas Sarkozy.

Tandis que Claude Guéant a justifié ses paiements de factures en liquide via le versement de primes de cabinet, Roselyne Bachelot explique de son côté que ceci est "absolument impossible"... vu que ces primes ont été supprimées par le gouvernement d'avant, celui de Lionel Jospin.

Autre hypothèse : que ces primes aient servi durant ces années à rémunérer des informateurs du ministère. "Mais il n'avait pas à mettre cet argent dans sa poche" tonne l'ancienne ministre, qui dit maintenant attendre les explications de son ancien confrère - qui, de son côté, a d'ores et déjà nié tout lien entre cet argent et le supposé financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy de 2007.

Vu sur le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !