Afrique du Sud : quand le vent interrompt une course cycliste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Reuters

Balayés

Afrique du Sud : quand le vent interrompt une course cycliste

35 000 amateurs devaient participer au Cape Town Cycle Tour, l'une des plus importantes compétitions cyclistes ouvertes aux amateurs.

Dimanche 12 mars, des rafales de vent soufflaient à plus de 100 km/h dans les rues du Cap, la capitale d'Afrique du Sud, où les 35 000 participants du Cape Town Cycle Tour, l'une des plus importantes compétitions cyclistes ouvertes aux amateurs, n'ont finalement pas pu prendre le départ de l'épreuve dans des conditions satisfaisantes. 

"En raison des conditions météorologiques extrêmes, les organisateurs ont d'abord réduit la longueur du parcours. Ils ont fini par se déclarer vaincus par les bourrasques et n'ont eu d'autre choix que d'annuler cette 40e édition. Sur les nombreuses courtes vidéos mises en ligne, on voit des cyclistes tenter de s'élancer, avant d'être stoppés par des vents contraires, puis lutter pour descendre de leur vélo sans tomber et lutter de toutes leurs forces le maintenir au sol afin qu'il ne s'envole pas", apporte le site France Info. 

 
Vu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !