Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: YouTube

Du Hast

"Deutschland", le nouveau clip de Rammstein qui fait polémique

Le dernier clip du groupe de métal allemand présente ses musiciens vêtus comme des prisonniers de camps de concentration et la corde au cou.

La polémique est remontée jusqu'à la classe politique allemande. Le nouveau clip de Rammstein, "Deutschland" était très attendu par les fans, annoncant le premier album depuis 10 ans du groupe. Mais cette vidéo a choqué une partie des associations et de la classe politique allemande en mettant en scène ses musiciens en tant que responsables nazis et prisonniers des camps de concentration.

Le clip de 9 minutes, dirigé par le réalisateur Specter Berlin, présente une revisite surréaliste de l'Histoire allemande du Moyen-Age à la Seconde Guerre Mondiale. La vidéo se termine par une scène montrant des prisonniers se rebellant et tuant leurs tortionnaires.

Si le clip et les paroles sont loin de faire l'apologie du nazisme, plusieurs repsonables politiques et associatifs se sont indignés de ce qu'ils considèrent comme une utilisation mercantile de la Shoah. Le responsable des affaires d’antisémitisme au gouvernement allemand, Felix Klein, a dénoncé le "franchissement d'une ligne rouge" tandis que Charlotte Knobloch, ancienne présidente du Conseil central des Juifs en Allemagne, a estimé que "la façon dont Rammstein détourne la souffrance et le meurtre de millions de gens à des fins de divertissement est frivole et abjecte.". Dans un tweet, le porte-parole israélien des Affaires étrangères a appelé au retrait du clip qu’il décrit comme «honteux et déplacé».

L'album "Deutschland" devrait sortir le 17 mai prochain. Une sortie qui sera suivie d'une tournée internationale avec deux dates prévues en France les 28 et 29 juin à Paris La Défense Arena.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !