Valérie Trierweiler : la vengeance, ça commence, Vanessa Paradis : en guerre avec Amber, Ségolène Royal : Tatie Bazooka au gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Valérie Trierweiler : la vengeance, ça commence, Vanessa Paradis : en guerre avec Amber, Ségolène Royal : Tatie Bazooka au gouvernement
©

Revue de presse people

Valérie Trierweiler : la vengeance, ça commence, Vanessa Paradis : en guerre avec Amber, Ségolène Royal : Tatie Bazooka au gouvernement

Mais aussi les fiançailles cheapos bizarres de George Clooney, le mariage parano bling des Kimye, comment Bernadette soutient Jacques Chirac dans la maladie, pourquoi Solange Knowles a frappé Jay-Z et, et, et… pourquoi on a tiré sur l’héritière monégasque Hélène Pastor. Hou, y’a du glam et du mystère, dans la revue de presse people !

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

 

Hé ben, le George, on peut dire qu’il s’est pas foulé ! Pas foulé pour quoi ? Pour ses fiançailles, pardi ! Dire que ça faisait vingt-et-un ans, depuis son divorce avec l'actrice Talia Balsam, qu’on attendait ça…

 

George Clooney : les fiançailles cheapos bizarres

“ Ca devait être le gros événement du moment : enfin des fiançailles pour George Clooney ! (…) Hélas, on a été bien déçu, se lamente “ Voici ”. Même s’il avance sur la route du mariage avec Amal Alamuddin, charmante avocate britannique de 36 ans, l’acteur de 53 ans n’a pas fait les choses en grand. Le dimanche 11 mai, pour fêter ses fiançailles, , plutôt que de se creuser la tête, il a choisi de réunir ses proches au Habana Café de Malibu. Fastoche : la propriétaire n’est autre que Cindy Crawford, qui a accueilli les futurs mariés sur le pas de la porte. Et ils n’ont fait aucun effort vestimentaire ! Amal s’est pointée en short fleuri et blazer, tandis que George était en jean et polo ”. Non mais, cachez votre joie, les biquets ! Ah, et puis, c’est pas tout : d’après “ Voici ”, “ l’acteur a profité de la soirée pour faire la promo de la marque de Tequila Casamigos, dont il est propriétaire avec Rande Gerber — pas classe du tout ”. Effectivement : pas classe du tout. Bizarre, aussi… Bon, après tout, il a le mariage pour se rattraper…

 

Le mariage façon Kimye

Plus classe, le mariage de Kim Kardashian et Kanye West, prévu dans une semaine, en région parisienne ? Ultra bling, en tout cas. “ Avec un budget de 30 millions de dollars (environ 22 millions d’euros), les deux stars ont de quoi épater la galerie, rapporte “ Public ”. Leur liste d’invités ressemble au front row idéal que Karl Lagerfeld n’ose imaginer dans ses rêves les plus fous. Anna Wintour, Beyoncé et Jay-Z, Oprah Winfrey, Sarah Jessica Parker… Du très, très lourd ”. Peut-être trop lourd, même… car “ Jay Z et Beyoncé ont (…) fait attendre leur carton-réponse, nous dit le people. Les deux big stars du show-biz ne voulaient pas apparaître dans “ L’incroyable famille Kardashian ”, ils ont donc attendu de savoir si le mariage était filmé pour donner leur RSVP ”. Hou, dis donc, c’est compliqué, on dirait… “ Quoi qu’il en soit, reprend le mag, on s’active. Le 24 mai, tout doit être parfait et il faudra redoubler d’efforts pour faire oublier aux mariés qu’ils n’ont pas eu Versailles. On murmure que le couple se serait rabattu sur Louveciennes, un faux château d’époque, une réplique de Vaux-le-Vicomte, piscines, jacuzzi et salles de sport en plus ”. Chic et de bon goût, quoi.

 

 

Des invités sous haute surveillance

“ Attendus vendredi soir, indique encore “ Public ”, les quelque 350 guests VIP devraient arriver à bord de jets privés affrétés et payés par les futurs mariés. (…) Pour assurer leur sécurité, KK et Kanye ont recruté plus de 50 bodyguards surentraînés. Rien ne doit venir perturber leur sécurité. (…) Des hélicoptères devraient surveiller les lieux. De la pièce montée aux tenues des mariés, tout doit rester absolument secret car les futurs époux comptent bien vendre les images de leur big day à un magazine ”. Pour éviter toute fuite intempestive, précise de son côté “ Voici ”, les invités “ auront interdiction formelle d’avoir leur portable sur eux, des portiques à l’entrée s’en assureront, on leur donnera juste un numéro spécial que leurs proches pourront appeler en cas d’urgence ”. La confiance règne… les Kimye n’auraient-ils pas que des amis parmi leurs invités ?

 

Vanessa Paradis : pourquoi le mariage de Johnny Depp l’inquiète

Et puisqu’on parle mariage, il en est un qui pose un sacré problème à Vanessa Paradis : celui de son ex Johnny Depp. “ Si le pirate des Caraïbes envisage d’épouser très bientôt sa fiancée Amber Heard, raconte “ Closer ”, pas question pour Vanessa que cette union puisse, un jour, léser ses enfants en termes financiers. Or elle vient d’apprendre que Johnny a accepté que ce mariage se fasse sans contrat prénuptial ! De quoi affoler la maman quant au futur de sa progéniture. “ Vanessa n’arrive pas à croire que Johnny soit assez bête au point de penser qu’il n’a pas besoin de contrat prénuptial, confie un proche au magazine “ Now ”. Elle lui a dit ce qu’elle pensait de tout ça très clairement… ” ”.

 

Amber Heard pourrait prétendre à la moitié de la fortune de Johnny

D’après le people, l’inquiétude de la chanteuse est “ légitime car, aux Etats-Unis, en cas de divorce sans contrat signé au moment du mariage, la fortune de l’un des époux — le plus aisé des deux, évidemment — peut être divisée par deux ! En l’occurrence, une fois mariée, en cas de rupture, Amber Heard pourrait prétendre à la moitié de la richesse de Johnny, soit autour des 220 millions d’euros, selon les estimations du “ Daily Mail ” en 2012 ”. Un joli petit paquet… amassé “ par Johnny et Vanessa durant leurs quatorze ans de vie commune ” qui, selon le mag, comprend “ une maison à Meudon (Hauts-de-Seine) et une villa dans le Sud de la France au Plan-de-la-Tour, à 20 km de Saint-Tropez, plusieurs maisons à Los Angeles, une à Hawaii, un manoir en Angleterre, une vaste demeure en Italie, au cœur de Venise (évaluée à plus de 10 millions d’euros), plus une île aux Bahamas ! ” Rien que ça…

 

Qui en veut à la “ deuxième famille princière de Monaco ” ?

D’une histoire de gros sous, l’autre ? “ Monaco : qui en veut aux Pastor ? ” s’interroge “ Paris-Match ”, qui consacre une grosse enquête à la “ deuxième famille princière ” du Rocher et à son héritière en titre, victime d’un guet-apens le 6 mai, à Nice, dans lequel son chauffeur a perdu la vie. Aujourd’hui “ entre la vie et la mort ”, Hélène Pastor est la “ dernière survivante de la troisième génération d’une dynastie de constructeurs monégasques, sœur de Victor (décédé en 2002) et de Michel (mort en février dernier) ”, nous dit le mag. “ Le clan descend d’un tailleur de pierre et maçon, Jean-Baptiste Pastor, originaire de Ligurie, cette bande de terre entre Vintimille et La Spezia, venu tenter sa chance à Monaco en 1880. Trois générations plus tard, leur richesse est estimée à 30 milliards d’euros. Pas de holding commun, mais d’innombrables sociétés qui ne sont pas cotées en Bourse. Ils ne figurent dans aucun classement de milliardaires. Mais c’est l’une des plus riches familles de la planète ”. Qui aurait dit, hein ?

 

Hélène Pastor, “ autoritaire, ferme, voire sévère ”

Hélène Pastor, précise “ Match ”, “ est inconnue du grand public. Autoritaire, ferme, voire sévère, cette brune aux cheveux tirés, propriétaire d’une demi-douzaine d’immeubles de prestige, sort peu de sa résidence de luxe à Monaco, le Trocadéro. On sait juste que lors de ses escapades, elle aime sillonner les rues de la Principauté en… taxi londonien. Avec son fils, Hélène tient serrés les cordons de sa bourse. Plus jeune, Gildo vendait certains cadeaux de sa mère pour obtenir du cash. Désormais, elle lui octroie un salaire. Ce qui ne l’a pas dissuadé d’échafauder de grands projets, dont la reprise, en 2000, du constructeur automobile Venturi. Avant son (accident vasculaire cérébral qui l’a laissé hémiplégique et partiellement aphasique), ce fou de voitures rêvait de lancer d’ici à 2015 un championnat et une écurie de F1 “ électrique ”, avec le soutien de la star Leonardo di Caprio ”. Avec Léo, dis donc… ben ça…

 

Pourquoi on aurait tiré sur Hélène Pastor

“ Pour y parvenir, explique le journal, Gildo Pallanca Pastor a fait réaliser des études. Peut-être a-t-il aussi cherché des financements pour ce projet, estimé à 25 millions d’euros par saison. Selon certains, il aurait pu ainsi contracter des dettes, que les conséquences de son AVC l’auraient empêché d’assumer. Contactée par des créanciers, sa mère était du genre à “ rembarrer tout le monde ”, de l’aveu de ses proches. Est-ce une raison possible de l’attentat ? ” Pfiou ! En voilà une affaire… dont Gildo, visiblement, détient la clé. Ce qui ne simplifie pas les recherches, malheureusement…

 

Gildo muré dans le silence

“ Depuis le guet-apens, poursuit en effet “ Match ”, le clan n’en finit pas de se réunir en conseil de famille. Une initiative inédite dans cette tribu dont les liens se délitent. Mot d’ordre : garder son calme, éviter les déplacements inutiles, rester dans la Principauté. Si nécessaire, renforcer la surveillance à l’aide de gardes du corps. Et suivre de près les résultats de l’enquête, pour savoir enfin qui a voulu ébranler leur dynastie. Ce n’est pas Gildo qui leur donnera les clés du mystère. En dépit de leurs demandes, le fils d’Hélène s’est barricadé chez lui et refuse, pour l’instant, de répondre à leurs questions ”. Oh, mais c’est “ Dallas ”, cette histoire !

 

Pourquoi Solange Knowles a frappé Jay-Z

Mais il est un autre mystère sacrément tarabustant, cette semaine : on veut parler, bien sûr, de “ l’affaire Solange Knowles ”. Pourquoi la sœur de Beyoncé a frappé son beau-frère, Jay Z ? Les explications divergent. “ Selon des témoins, rapporte “ Voici ”, Solange s’était déjà embrouillée juste avant avec Rachel Roy, une styliste, lors du Costume Gala du Metropolitan Museum : “ Elle était sous pression, prête à exploser ”. La jeune femme, qui avait été admise en rehab en 2009 pour des problèmes de drogue et qui avait dû annuler sa tournée en 2011 en raison de “ problèmes de santé mentale ”, ne semble guère aller mieux… ” Sous l’effet de la drogue, Solange ? Victime de “ troubles bipolaires ”, comme le people le suggère ? “ Public ” ne voit pas du tout les choses de cette façon…

 

Et si Solange avait voulu défendre sa sœur ?

“ Si Beyoncé s’obstine à donner l’image d’une femme qui nage dans le bonheur avec son mari, indique en effet “ Public ”, sa sista, elle, semble en avoir gros sur la patate. Au vu du comportement impassible de Beyoncé, durant ces trois interminables minutes, on a surtout l’impression que ce que balance Solange à son beauf est peut-être mérité ! Apparemment Jay-Z voulait continuer à faire la fête et souhaitait se rendre à l’after de Rihanna plutôt que rentrer avec sa femme. Alors, certes, selon un témoin, Solange avait “ beaucoup trop bu ”. On parle aussi de problèmes de drogue… Quoi qu’il en soit, Solange n’a pas supporté que sa sœur se fasse humilier encore une fois, après toutes les rumeurs de tromperie avec Rita Ora, Rihanna et compagnie… ” Hu-hu ! C’est pas la même chanson, là…

 

Mais pourquoi les deux sœurs ont-elles fait bloc ?

“ Pour défendre sa sœur, reprend le mag, la jeune femme a donc donné de sa personne. Et ce qui saute aux yeux, c’est que Jay-Z n’a pas l’air si surpris d’avoir à subir cet assaut, et que Bee ne s’interpose pas pour défendre son mari. Pas même un geste pour tenter de raisonner sa sœur ! A la sortie de l’ascenseur, Jay-Z est d’ailleurs rejeté en bloc par les deux femmes qui quittent l’hôtel ensemble. Beyoncé, qui reste stoïque, remercie-t-elle sa soeurette de monter au créneau ? Peut-être bien… ” Peut-être bien, oui…

 

 

Comment Bernadette “ affronte avec courage la maladie de son mari ”

Mais revenons en France… A la une de “ Match ” : “ Bernadette Chirac. Son combat. Elle affronte avec courage la maladie de son mari ”. En guise de communiqué, c’est du brutal… Chose curieuse, ce focus sur la maladie de l’ancien président — et sur le courage de sa femme — intervient alors que “ Bernie ” s’apprête à fêter ses 81 ans, ce 18 mai. Cette couverture, et cet hommage à l’ancienne Première dame, seraient-ils une sorte de cadeau d’anniversaire ? C’est l’impression qui se dégage très nettement de la conclusion de l’article : “ Mais quel est, en 2014, le moteur de cette femme que Jacques Chirac appelait naguère “ la tortue ” ? Son amour de la vie et des siens, sa rage de vaincre, le besoin de plaire, la peur du vide ? s’interroge le mag. Quand on lui pose la question, elle explique que donner du temps aux autres est le secret de sa longévité. Alors comment ne pas souhaiter un bon anniversaire à Bernadette ! ” Oui, comment ?

 

Jacques Chirac au Maroc…

Mais entrons dans le vif du sujet et dans ce qui est dit à propos de la maladie de Jacques. “ C’est quelqu’un de très énergique, très optimiste de nature, il considère qu’on n’est pas malade, confie Bernadette à “ Match ”. Tout cela est très nouveau dans une vie comme la sienne, qui est presque une vie de marathonien. Il dit qu’il n’est pas malade, qu’il peut descendre très facilement l’escalier ”. Pouh, c’est pas glop-glop, cette déclaration… Le journal le précise : “ Jacques Chirac passe désormais un bon tiers de son temps au Maroc, entouré d’un personnel attentif et, bien sûr, suivi de Sumette, son inséparable bichon maltais. Là, au bord de la mer, le roi Mohammed VI fait en sorte de lui rendre le quotidien très agréable. (…) A Agadir, (…) le moral de Chirac est quasi au beau fixe. Pour preuve, sa maladie dégénérative semble, au dire des médecins, stabilisée malgré les séquelles de son accident vasculaire cérébral. (…) L’éloignement géographique plutôt fréquent avec une épouse qui fait des allers-retours à Paris afin de se consacrer à ses deux fondations lui convient ”. Et chpang ! Dans le genre déclaration d’amour, on fait mieux… Et du côté de Bernadette ?

 

… Bernadette à Paris

“ Elle retrouve la capitale pour s’occuper de Laurence, qui doit bientôt être réopérée, de la déclaration de revenus, se rendre à des défilés de mode et à des expositions… en un mot, résume “ Match ”, elle s’acquitte de ses multiples obligations en s’octroyant de menus plaisirs. “ C’est pour moi une respiration car, malgré ses innombrables qualités, en raison de sa maladie, mon mari est souvent difficile à vivre ” ”. Et schplaaa ! Hé, ben, dis donc, visiblement, Jacques et Bernie sont aussi contents l’un que l’autre de ne pas se voir trop souvent… Elle est quand même bizarre, cette couverture, sur le courage de Bernadette face à la maladie de Jacques… On n’est pas sûr d’avoir bien tout compris…

 

Ségolène Royal “ réhabilitée ”

Et puisqu’on a le museau dans “ Paris-Match ”, vous ne devinerez jamais qui a les honneurs du journal où travaille Valérie Trierweiler… Ségolène Royal ! Ségo, oui, oui ! Pour un événement… Son entrée au gouvernement est “ “ une réhabilitation ”, dit-elle, convaincue toutefois que si elle n’avait rien demandé, elle n’aurait rien eu, rapporte le mag. “ En politique, il ne faut pas attendre. Il faut réclamer. Faire valoir son bon droit ”. revenue de l’enfer, contrairement à Eurydice, définitivement libérée des tourments qui l’ont assaillie après l’explosion de son couple, elle se dit aujourd’hui “ tranquille, apaisée, sereine ”. “ Tout est rentré dans l’ordre. Je suis à ma place, enfin ” ”.

 

“ Je suis à ce poste parce que je suis compétente. Peut-être même la plus compétente ”

“ Forte de son “ expérience professionnelle ” (vingt ans députée, trois fois ministre, présidente de région, candidate à l’élection présidentielle…), poursuit la journaliste Virginie Le Guay, Mme Royal balaie, d’un revers de main, toutes les critiques. “ Je suis dans mon élément. Je n’ai pas bénéficié d’une faveur ou d’un quelconque passe-droit. Personne ne m’a fait de cadeau. Je suis à ce poste parce que je suis compétente. Peut-être même la plus compétente ”, répètera, à plusieurs reprises, pendant notre rendez-vous, celle qui fut nommée par François Mitterrand ministre pour la première fois en 1992, à l’Environnement. Déjà. “ Franchement, qui peut mettre en doute ma légitimité ? ” ”

 

Ségolène Bazooka

“ Très en “ phase politique ” avec le président de la République, avec lequel les relations sont “ fluides ”, indique encore l’hebdo, Ségolène Royal, qui compte comme relais Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l’Elysée, choisit d’ignorer les “ boules puantes ”, la “ condescendance ”, le “ mépris ” de certains ministres qu’elle ne nommera pas ”. Il en est pourtant un qu’elle nomme… et qu’elle ne rate pas. “ Interrogée sur la réaction du ministre des Finances qui n’a pas caché son scepticisme devant sa position (sur l’écotaxe), elle se cabre, raconte “ Match ”. “ Michel Sapin a une position institutionnelle qui colle, comme par hasard, à celle de la commission parlementaire présidée par le député Jean-Paul Chanteguet, dont il est le suppléant. Ce qu’il m’avait caché. Il a fallu que je le découvre par hasard. Moi, j’ai une position imaginative, créative. Sur ce dossier, je suis attendue au tournant. Mais j’avancerai. A marche forcée, s’il le faut ” ”. Et avec le bazooka ! Et sinon, Michel, ça vaaaaa ?

 

“ Oui, je parle. C’est ma liberté et je la garderai ”

“ Irritée par le “ procès en incompétence ” qui lui est fait quoi qu’elle dise et fasse, reprend Virginie Le Guay, Mme Royal dénonce cette classe politique “ majoritairement composée de machos sûrs de leur bon droit ” et ajoute : “ Ceux qui veulent me museler se trompent. Oui, je parle. C’est ma liberté et je la garderai quoi qu’il arrive. Et si j’ai envie de dire autre chose que ce qui est convenu, je le dirai ” ”. Heu, permesso, Ségo, mais c’est déjà fait, là…

 

Valérie Trierweiler : la vengeance, ça commence

De Ségolène à Valérie T., vous voyez le lien, pas besoin de vous faire un dessin… “ Officiellement, Valérie Trierweiler serait enfin apaisée. (…) Officiellement, du moins, nuance “ Grazia ”. En effet, que penser de l’interview accordée à Europe 1 à peine une heure avant que ne débute celle du président de la République, le 5 mai sur BFMTV ? Un responsable de RTL semble détenir la réponse : “ En prenant la parole juste avant lui, elle a tout simplement parasité l’actualité de la matinée ”. L’un de ses proches nous confie que l’ex-compagne de François Hollande se réjouit des mauvais sondages qui accablent le président : “ Avant, ses copains disaient que je le plombais politiquement. Maintenant que je ne suis plus là, ils doivent reconnaître qu’il y arrive très bien tout seul ! ” ”. Sympaaaa.

 

“ Elle va lui pourrir en sourdine la fin de son mandat ”

“ Le tacle de Valérie Trierweiler, explique le mag, vise particulièrement l’ex-conseiller politique de François Hollande, Aquilino Morelle, qui a quitté l’Elysée après avoir été mis en cause dans une affaire de conflit d’intérêts. Une disgrâce que l’ex-première dame a clairement vécue comme une revanche… Car — elle avait prévenu —, sa rancune est inextinguible. Malgré les textos et les tête-à-tête avec le président, il n’est “ pas question que Valérie revienne ”, affirme une proche. Humiliée, “ elle va lui pourrir en sourdine la fin de son mandat, redoute une habituée du Château. C’est pour ça qu’il l’invite à dîner : pour la calmer et en aucun cas pour la reconquérir ! ” ” Vous pariez combien que ça ne va pas suffire ?

 

Julie Gayet dans le collimateur de Valérie ?

Mais il n’y a pas que François Hollande qui fasse les frais de la colère de Valérie Trierweiler… “ Ce mardi 13 mai, à 9 heures, raconte “ Closer ”, (Julie Gayet) aurait dû être là, sur le parvis des Droits de l’Homme au Trocadéro… Elle avait confirmé sa participation dès l’annonce de la manifestation (de soutien aux lycéennes enlevées par la secte Boko Haram), quatre jours plus tôt. (…) Et pourtant, point de Julie à l’horizon… Un quart d’heure plus tôt, c’est le cœur lourd que l’actrice-productrice a dû se résoudre à annuler sa venue en appelant les organisateurs : “ C’était trop de pression, leur a-t-elle simplement avoué. Mais je suis de tout cœur avec vous… ” Cette pression qu’évoque l’actrice de 42 ans, c’est celle déclenchée lorsque Valérie Trierweiler avait confirmé sa propre participation. Ainsi, au-delà du drame des adolescentes victimes de la folie des hommes, une “ drôle de guéguerre ” entre deux compagnes du président de la République a soudain focalisé l’attention publique et enflammé les réseaux sociaux (…). Il aura suffi que l’ex-résidente de l’Elysée annonce sa venue pour que l’actrice se sente comme piégée dans un face-à-face inenvisageable pour elle… ” On la comprend, en même temps… Face au sort fait à ces petites jeunes filles, c’est quand même bien indécent, tout ça. Sur ce, sans transition, bon week-end, les lapins ! Profitez de votre chéri(e), de vos enfants, de la vie : on est, quand même, et finalement, pas si mal lotis.

 

 

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !