Vanessa Paradis : c'est elle qui aurait quitté Benjamin Biolay pour reconquérir Johnny Depp (vraiment??) ; Schlack! le prince Harry, adepte du SM (non!?) ; Karine Le Marchand attaquée par la femme de son homme (et oui...) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Vanessa Paradis : c'est elle qui aurait quitté Benjamin Biolay pour reconquérir Johnny Depp (vraiment??) ; Schlack! le prince Harry, adepte du SM (non!?) ; Karine Le Marchand attaquée par la femme de son homme (et oui...)
©

Revue de presse people

Vanessa Paradis : c'est elle qui aurait quitté Benjamin Biolay pour reconquérir Johnny Depp (vraiment??) ; Schlack! le prince Harry, adepte du SM (non!?) ; Karine Le Marchand attaquée par la femme de son homme (et oui...)

Et aussi : Amel Bent, Nabilla… la saison des mariages ; Julie Gayet, un air de première dame

Sandra Freeman

Sandra Freeman

Journaliste et productrice, Sandra Freeman a animé des émissions sur France Inter, LCI, TF1, Europe 1, LCP et Public Sénat. Coautrice de L'École vide son sac (Éditions du Moment, 2009), elle est la fondatrice du média internet MatriochK.

 

Voir la bio »

Stromae au plus mal en Afrique : il est rapatrié et hospitalisé en Belgique

La peoplosphère est très inquiète ! Stromae, chanteur belge reconnu internationalement comme « formidable » a été hospitalisé en urgence… Tous en parlent mais « Public »  l’affiche en Une, avançant que « c’est beaucoup plus grave que prévu ». Factuellement, explique « Voici », « suite à une  violente réaction à un traitement prophylactique (préventif) contre le paludisme, l’homme aux chaussettes colorées a dû être hospitalisé dans un état assez préoccupant ». Il subit des effets secondaires sérieux et a donc été dû être rapatrié en urgence d’Afrique où il était en tournée. Mais « Public » va plus loin que ce traitement et sur cet artiste : « hypersensible et passionné quitte à y laisser sa santé ? »

« Closer » rappelle que l’auteur et interprète de « Papaoutai » (qui n’a vu son père que 20 fois dans sa vie) avait craqué le 20 juin à la télé, dépassé par ses émotions en parlant du fait qu’il devait chanter à Kigali pour la première fois « dans le pays où son père a été assassiné en 1994 pendant le génocide ». Et Stromae d’expliquer lors de cet interview à la télé ivoirienne : « Au fur et à mesure que je vais me rapprocher du Rwanda… ce sont pas mal de choses en moi qui vont ressortir. Et je ne sais pas à quoi m’attendre, honnêtement ». C’était il y a 3 semaines, larmes aux yeux. « Public » conclue donc à « un craquage tout simplement », d’autant que depuis novembre 2013, il a enchaîné 200 concerts dans 25 pays. Aujourd’hui, la tournée en Afrique est, de fait, annulée.

Closer exclusif, Vanessa, c’est elle qui a quitté Benjamin Biolay

Evidemment, les tabloïds ne vont pas laisser tomber l’histoire d’amour-trahison la plus glamouro-shocking du moment… Mais que peut-on dire de nouveau, puisque c’est fini ? On cherche… on cherche… « Voici », de son côté, décide de raconter l’histoire de Vanessa affectée mais saine, « grâce à sa famille, elle tient bon » titrent-ils en couverture. On la voit donc avec sa fille Lily-Rose en partance pour la France, puis (rentrée en France) avec sa sœur Alysson qui est enceinte… « Heureusement, il y a la famille », il y a Paris, il y a les siens…

Côté « Closer », on cherche plus accrocheur que les bons sentiments… tiens ! Et si on refaisait l’histoire autrement ? « Exclusif » : En fait, elle n’a pas du tout été malheureuse (comprendre c’est lui qui souffre). En fait, « elle veut reconquérir Johnny Depp » ! Ah ! C’est ça le truc ? Et oui, expliquent-ils « contrairement à ce que des proches de la star ont voulu faire croire » c’est « bien Vanessa Paradis qui a mis fin à son histoire avec Benjamin ». Ah bon… et que s’est-il passé du coup ? Et bien, à ce qu’ils détaillent, « depuis des mois le couple se retrouvait souvent à Los Angeles »… « Mais cette fois l’accueil est glacial sous le soleil californien : en arrivant, il trouve une maison vide, la star ayant préféré aller au restaurant avec Lily-Rose et Jack, ses enfants ». Oh ! Et avant son départ, elle lui a expliqué « qu’elle préférait en rester là… qu’elle ne savait plus où elle en était, qu’elle était perturbée par le mariage de Johnny et Amber Heard ». Du coup, il rentre à Paris « terrassé » et « se refuse » de réintégrer son appartement de st germain des prés. D’où : son ex-femme, Chiara Mastroianni lui trouve un duplex «  un lieu vierge du souvenir de Vanessa » (et c’est pour ça qu’il emménage avec Anna Mouglalis… c’est clair !)

Karine Le Marchand : L’amour est dans le pré mais la haine est dans la rue !

« Quand sa rivale fait un scandale devant chez elle », Closer sort « l’exclu »… même si c’était il y a deux mois. De fait celle qui est appelée la « rivale » n’aurait peut-être pas souhaité l’être. Elle est l’épouse du nouveau compagnon de l’animatrice et elle attendait son mari dans la rue… Vous voyez ? « Le chirurgien avec lequel Karine Le Marchand vit une histoire depuis quelques mois » et dont on a parlé dans les magazines dernièrement. Et bien il est marié et père de deux enfants, et ce soir-là son épouse « avec qui il est marié depuis une dizaine d’années » hurlait sa colère (âme sensible s’abstenir, ce n'est pas joli, et elle devait être très en colère) : « Mon mari lui pose des prothèses mammaires (…) et il la saute ! 

Par ailleurs, je vous rappelle que le mois de juin est celui des mariages et des robes blanches. Je vous propose donc un petit récapitulatif des fondamentaux de la semaine :

Mariage princier en Suède entre un prince et une ex vedette de la téléréalité

« Gala » offre quelques pages au (barbu) Prince Carl Philip & à (la tatouée) Sofia Hellqvist, et à leur mariage de conte de fées qui a enthousiasmé la Suède et le gotha européen. Il l’avait abordée dans une boîte de nuit, il y a plus de 6 ans, et aujourd’hui elle est rentrée dans le rang royal, « sublime et distinguée »… « Chignon classique et tatouage dans la nuque, bienvenue à la mariée du 21ème siècle » ! conclue le magazine.

Amel Bent et Patrick : viser la lune (de miel), ça ne leur fait pas peur !

C’est en appel de Une de « Public » : Amel Bent a dit oui ! A qui ? A son chéri Patrick Antonelli, 46 ans, qui est chef d’entreprise. C’était à Neuilly-Sur-Seine à une semaine des 30 ans de la jeune femme.

Pierre Moscovici : bagué !

Samedi 13 juin c’est à la mairie du 6ème arrondissement de Paris qu’il a épousé Anne-Michelle Basteri.

Gérald Dahan : aussi

Thomas et  Nabilla : bientôt sans doute !

D’abord, il faudrait qu’ils aient le droit de se voir. Ce qui n’est pas le cas (même s’ils ne s’en privent pas et étaient ensemble à Monaco il y a peu)… « Public » explique néanmoins que « plus rien n’arrête les Bonnie and Clyde de la télé-réalité » et publient un extrait d’interview dans lequel Thomas déclare « Je l’aime ; c’est la femme de ma vie. Après ce qu’on a vécu ce serait normal qu’elle soit ma femme un jour ».

Réponse de la femme de sa vie sur twitter « so cute #touchée #jet’aime ».

Pierre & Béatrice (de Monaco) : bientôt c’est sûr !

« Paris Match » offre plusieurs pages au fils de Caroline. Eux aussi sont donc à Monaco (mais ils en ont le droit), au large, à bord de « Tuiga », le voilier amiral de 30 m du Yacht Club de Monaco. Foultitude de photo commentées : « Même les yeux dans les yeux ils gardent le même cap ». Tout ça paraît parfait : ils sont blonds, ils sont beaux, ils paraissent sains et bien nés et en plus, « ils placent l’humour et la générosité au-dessus de toutes les autres qualités »… ouahou, ils sont en plus intelligents du cœur ! On a envie de les épouser !

Et quelles nouvelles de cette royale Angleterre ? Des ups et des downs !

Up : Kate Middleton amincie, élégante, et mère…

…apparaît photographiée dans l’herbe à côté de son bébé Georges… et chacun y va de son titre : Dans « Voici », on préfère parler de la princesse resplendissante, toute fine, qui a « une ligne vraiment royale ». Moins de deux mois après l’arrivée de Charlotte, « la brune rentre déjà dans des jeans taille 36 »

« Closer » reprend les mêmes photos et titre sur « Prince George et roi de la galipette » ! Chacun sa prouesse !

Up up up : Sarah Ferguson amincie, solaire, et « en mode cougar ».

« La duchesse d’York n’a jamais été si resplendissante » affirme « Gala » depuis qu’elle a ce compagnon au passé tragique rencontré il y a 18 mois. « Chevalier servant voire plus si affinité ? » demande le journal. Réponse des proches : « ils sont bons amis et travaillent ensemble à un projet caritatif ». Mais, bien informé « Gala » avance que le « beau brun » Manuel Fernandez « enflammerait bel et bien son cœur » et qu’elle serait même « sur un petit nuage depuis qu’elle le fréquente »

Doooown : Prince Harry adepte du SM

C’est un nouveau scandale à Buckingham dont parle « Public » : « Dans un livre classé X une dominatrice SM révèle que le petit frère de William est adepte du bondage »… oh oh oh ! Cette «dominatrice » désormais « auteure », Carrie Reichert y révélerait les pratiques sexuelles du prince Harry (coups de fouet, et fessées au rendez-vous).

Julie Gayet, un air de première dame

« Paris Match » place Julie Gayet en couverture et l’affirme « Dans la lumière » en sous-titrant qu’ « elle entre peu à peu dans son nouveau rôle »… et alors que Valérie Trierweiler  signe sa chronique hebdomadaire dans le journal et porte son regard de journaliste sur l’auteure Valerie Zenatti et son roman « sensible sur le déracinement »… une autre journaliste du magazine, Pauline Delassus, titre sur Julie Gayet : « elle a le style d’une première dame, il lui manque le titre ».

Au-delà de ces intentions et autres perspectives, les faits ? Alors que « le Président inaugure Vinexpo à Bordeaux, elle est intronisée à St Emilion »… Pour Match, elle devient donc « incontournable », « de Cannes à Roland-Garros, elle est partout invitée d’honneur et joue le jeu sans faire de cinéma ». Et puisqu’on parle œnologie, et qu’une Première Dame donne un sens politique a ses actes, quid de la posture de Julie face au vin ?  « Julie prône la tempérance. Son père fut conseiller du ministre Claude Evin dont la loi sur l’encadrement publicitaire des alcools vient d’être assouplie ». Donc, si elle « consomme avec modération », elle « savoure avec passion » ! Le cœur de « Paris Match » est conquis.

Et puisqu’on parle « Vin », zoom sur le « Elle » et cette question : Le vin a-t-il un sexe ?

Avec un jeu de Vrai ou de Faux, le magazine va à l’encontre des idées reçues :

Les femmes  sont présentes sur les domaines depuis pas longtemps : Faux !

Elles sont encore peu prises au sérieux : Faux !

Les vins de femmes sont reconnaissables : Faux !

Les femmes aiment des vins féminins (Rosés, Sucrés, doux) : Cliché ! Et d’ailleurs, « le marketing qui nourrit les clichés n’y est pas étranger, à l’image des champagnes rosés qui sortent du bois chaque année pour la fête des Mères… »

Zahia et son effet bœuf

Et puisqu’on est dans la bonne chair, « Voici », fait cas de Zahia, « l’ex assistante des Bleus » qui a posé nue « (et Photoshop jusqu’à la moelle) pour la PETA.

Une campagne pour convaincre les gens d’être végétariens… et sexistes ? En comparant une vache à une femme, c’est pareil que comparer une femme et une vache ? »

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !