DSK comme Zidane, Anne Sinclair "dans le déni" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
DSK comme Zidane, Anne Sinclair "dans le déni"
©

Revue de presse des hebdos

DSK comme Zidane, Anne Sinclair "dans le déni"

“ Il me fait penser à Zidane ”, dit de lui le psychanalyste Serge Hefez. Au lendemain du “ drame ”, tous les hebdos se penchent sur “ le cas DSK ”. Et se demandent à qui profite l’affaire. A qui, alors ?

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

Que vous le vouliez ou non, vous n’y coupez pas. A l’exception des “ Inrocks ”, tous vos hebdos, cette semaine, font leur une sur “ l’affaire ”. Tous redéroulent le film, selon des scénarios plus ou moins convergents, basés sur le récit d’une victime invisible appelée, ici, “ Ophelia ” (VSD ”), là, “ Nafi ” (“ Paris-Match ”), ou encore, “ Nafissator Diallo ” (“ Le Nouvel Obs ”) Tous, ce faisant, disent le FMI affaibli et la Grèce en très délicate posture. Tous, enfin, comment y résister ?, étudient les rapports du sexe au pouvoir. “ Il y a toujours, dans les coulisses de la politique française, un bruit de caleçonnade endiablée ou une odeur d’alcôve, désormais insupportables, écrit Christophe Barbier dans “ L’Express ”. (…) Il est temps que le règne du Casanova démocratique soit aboli ”. “ Casanova démocratique ”, ça veut dire quoi ?

“ Celui qui décide, c’est celui qui pénètre ”

Dans le “ Nouvel Observateur ”, le psychanalyste Serge Hefez le soutient : “ Dans notre inconscient collectif, celui qui décide, c’est celui qui pénètre. (…) L’homme de pouvoir est celui qui domine et il jouit d’une sorte de droit de cuissage implicite sur ses sujets ”. Comme pour appuyer ses dires, l’hebdomadaire passe en revue quelques-uns de nos “ souverains ” à fort tempérament sexuel, de Henri IV à Jacques Chirac en passant par le Roi-Soleil et Dominique de Villepin, auteur du fameux : “ La France a envie qu’on la prenne, ça la démange dans le bassin ”. Tablant sur des exemples plus contemporains, “ le Point ” rappelle que le “ premier président de l’Etat d’Israël Moshe Katsav (fut) inculpé, reconnu coupable de viols et autres délits sexuels, puis condamné à sept ans de prison ”. 

Le journal le note dans le même temps : “ Les affaires sexuelles à répétition (de Berlusconi) ont à peine entamé (son) crédit ”. A la veille du procès du “ Cavaliere ” pour “ concussion ” et “ prostitution de mineure, “ Le Nouvel Obs ”, lui, a réussi à se procurer le dossier d’instruction du parquet de Milan. “ Les bunga bunga, ces “ rites érotiques ” destinés à solliciter la sexualité défaillante de Silvio Berlusconi, lui ont coûté, d’après les enquêteurs, pas moins de 2,5 millions d’euros en 2010 ”, indique-t-il. Et de citer plusieurs des escorts ayant participé aux soirées de la villa d’Arcore. “ “ Il a grossi, il est laid, mais ça importe peu, le tout est qu’il débourse ” (Imma, 25/09/10). Il y a celles qui ont besoin d’argent pour “ aller chez le dentiste ”, pour “ solder une mensualité ”, pour s’ “ acheter des chaussures ”, pour “ payer l’abonnement à la salle de gym ”. C’est une cour des miracles, un cénacle d’avidité ”. Une horreur.

DSK/Zidane

Comment parler sexe sans parler psychanalyse ? Dans son édito, Franz-Olivier Giesbert s’intéresse au “ cas Dominique ”, comme l’“ aurait dit Françoise Dolto ”. “ Ce que traduit cette histoire dramatique, quelle qu’en soit l’issue, écrit-il, c’est bien la vérité d’un homme qui, au sommet de la gloire, reste toujours un homme et, avant même de monter la première marche d’un nouveau destin, accomplit ce que les spécialistes de l’âme appellent un “ acte manqué ”, comme pour changer de route ”.

Interviewé dans “ Les Inrocks ”, Serge Hefez, encore, parle d’ “ autodestruction ”, de “ mise en place d’un mécanisme intime, inconscient et finalement assez partagé, qui fait qu’à un moment, lorsque nous sommes sur le point de réaliser nos désirs, existe la tentation de jouer contre nous-mêmes. Comme si l’on était la proie d’une force tellurique, qui, dans ce cas précis, atteint une tête unanimement reconnue comme bien faite, et balaie toute rationalité. Un homme au summum de sa gloire, qui a le statut d’un dieu, redevient humain, même si, comme pour Icare, le retour sur terre est particulièrement brutal, pour aboutir à la mort, et dans ce cas précis, à tout le moins à une mort symbolique et quoi qu’il arrive à une mort politique ”.

—“ La personnalité de DSK le prédisposait-elle à un accident de ce type ? ”, interroge l’hebdo. — “ DSK a toujours montré beaucoup d’ambivalence vis-à-vis du pouvoir, répond-il. Sa candidature à la présidence de la République a donné lieu de sa part à beaucoup d’hésitations, au jeu de “ J’y vais, j’y vais pas ”, et sans doute pas uniquement pour des raisons stratégiques, mais comme si quelque chose en lui se refusait à cette ultime étape ”. Et de conclure : “ La conduite supposée de DSK me fait penser à celle de Zidane. Voilà un homme au comble de la gloire, admiré de tous, à son exact apogée, qui, d’un coup de boule, casse son mythe, comme si, soudain, il refusait son destin ”.

Anne Sinclair “ dans le déni ”

En couverture de “ Paris-Match ”, Anne Sinclair, “ face au scandale, vole au secours de son mari ”. Retraçant les circonstances dans lesquelles la journaliste a appris “ la chute ” de son époux — elle fêtait l’anniversaire de Patrick Bruel et s’apprêtait, “ folle de bonheur ”, à “ devenir grand-mère ” pour la première fois —, le news précise qu’elle “ s’est envolée discrètement pour New York lundi dernier ”. Il le fait néanmoins remarquer : “ la faiblesse de cette femme amoureuse est de fermer les yeux et les oreilles, ou de faire semblant. Une de ses proches, qui veut rester anonyme, raconte : “ Anne est dans une stratégie de déni des aventures de Dominique. Nous n’en parlons quasi jamais. Lorsque, en octobre 2007, sa liaison au FMI avec la hongroise Piroska Nagy a été officialisée, elle m’a seulement dit : “ Eh bien quoi, ils ont travaillé ensemble. Et alors ? ”

Dans “ Le Point ”, le psychanalyste Jacques-Alain Miller le souligne : “ Le couple de l’homme à femmes et de son épouse (est) souvent l’un des plus solides qui soient. Il est fondé en logique : du côté de l’homme, la série ne prend sens que par la fonction de l’exception reconnue à “ l’au-moins-une ” femme, tenant lieu de la mère, tandis que cette même série garantit pour elle la virilité du partenaire. La situation peut être vécue par elle dans la souffrance, le déchirement, mais aussi bien dans la complaisance, voire la complicité. On observe généralement une loyauté indéfectible, qui survit même à la séparation éventuelle ”. Dur.

Le président dort

Et pendant qu’Anne Sinclair se rongeait les sangs, le président dormait. “ Décision a été prise par ses lieutenants de ne pas le réveiller quand l’information est tombée, sur le coup de 1 h 30 du matin, raconte “ Le Point ”. (…) “ Si on l’avait prévenu dans la nuit, il aurait été excité comme une puce et n’aurait plus fermé l’œil, raconte l’un de ses amis. Et puis, ce n’est pas comme s’il avait une décision à prendre. Il n’a rien à faire d’autre que de se venger des socialistes et des journalistes qui depuis le début du mandat l’épinglent sur son mode de vie ” ”. Pour que la “ leçon ” soit totale, “ Nicolas Sarkozy a interdit à son camp d’accabler Dominique Strauss-Kahn. (…) “ Et c’est les mêmes, hein, qui ont prétendu me donner des leçons de morale ! Je vais leur montrer, moi, ce que c’est d’être irréprochable ”, a-t-il assuré sitôt qu’il a eu connaissance de l’arrestation de DSK ”.

Hollande gagnant ?

Elle était au 20 heures de France 2 dimanche soir. Elle est dans “ Les Inrocks ” cette semaine. Candidate à la primaire socialiste, Ségolène Royal, c’est sûr, est entrée en campagne. Martine Aubry va-t-elle se lancer ? “ On peut compter sur l’attelage strauss-kahno-fabiusien (…) pour aiguillonner cette candidate récalcitrante ”, note “ Paris-Match". (…) L’indécision de la maire de Lille est toutefois légendaire, et elle pâtit, selon Stéphane Rozès, président de CAP, d’une “ incapacité à livrer d’elle-même aux Français ”, condition sine qua non, selon lui, d’une campagne victorieuse. (…) A l’inverse, le sacrifice des kilos de François Hollande et le travail fait sur lui-même tendraient à démontrer combien il dépend du regard de ses concitoyens ”.

D’après un sondage Harris Interactive réalisé “ au lendemain du drame, François Hollande est désormais le favori avec 49 % d’intentions de vote parmi les sympathisants PS, contre seulement 23 % pour Martine Aubry, note “ Challenges ”. Mais 49 %, c’est encore insuffisant pour créer une dynamique ”. D’après une enquête Viavoice pour “ Le Nouvel Obs ”, l’ex-patron du PS a trois atouts : son “ attention aux autres ”, son “ humilité ” et sa “ détermination ”. Mais “ il ne parvient pas à faire entendre ses idées ”, “ manque de charisme ” et “ est perçu comme fragile ”. En résumé, “ l’ami n’est pas un chef. Les atouts qu’il possède actuellement lui permettent de figurer dignement dans la primaire socialiste et même de la remporter. Mais s’il ne réunit pas ses deux images — celle de l’ami et celle du chef —, il aura du mal à s’imposer face à Nicolas Sarkozy ”.

Marine rugissante

Reste la bleu Marine. Dans l’affaire, “ “ Il y a eu une réaction extrêmement prudente des hommes politiques et, du coup, Marine Le Pen apparaissait comme la seule qui était en condamnation face à un système qui peut donner le sentiment de se protéger ”, analyse Brice Teinturier, directeur général d’Ipsos, remarque “ Challenges ”. Si elle dépassait la barre des 22 % dont elle est créditée, elle deviendrait une menace pour la classe politique tout entière. Y compris pour le chef de l’Etat, qui est aujourd’hui de 7 à 9 points au-dessous de son score du premier tour de 2007, soit entre 22 et 24 % ”. Plus que jamais, le jeu est serré.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !