« DSK n’est pas brutal », c’est une nouvelle ex-maîtresse qui le dit... <!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
« DSK n’est pas brutal », c’est une nouvelle ex-maîtresse qui le dit...
©

Revue de presse des hebdos

Cette semaine, les hebdomadaires sortent de leur torpeur. On y lit que ce n’est pas les drogues mais le sevrage brutal qui a pu tuer Amy Winehouse (VSD), on y voit Monica Bellucci dans de beaux draps (Paris Match), le Nouvel Obs qui prône, comme Philippe Le Bel, de supprimer les banquiers et l’avocat de Tristane Banon qui raconte avoir sauvé DSK...

VSD revient sur Amy Winehouse pour savoir si c’est l’overdose qui l’a tuée ou l’arrêt des drogues... Mais c’est au détour de la rubrique de Paul Wermus qu’on découvre que l’avocat David Koubbi, qui défend Tristane Banon, “ne manque pas de clients célèbres, tels Stéphane Delajoux, Jérôme Kerviel”... DSK doit trembler ! D’autant que “ce procès, dit l’avocat, ne m’apporte que des emmerdes”. Et de confier : “(...) si Tristane, à la demande du procureur américain, s’étaient rendue à New York, DSK serait encore en prison...”. Quoiqu’il en soit, promet-il, si sa “cliente touche de l’argent, elle le reversera à une ONG”... Enfin, l’Express a retrouvé la garçonnière de DSK. On apprend que “l’appartement du soupçon”, lui était prêté par son vieux copain, Alex-Serge Vieux, qui, par “respect” “veut éviter de rentrer dans ce débat”...

VSD et Gala reviennent sur la nouvelle ancienne maîtresse de DSK qui sort du bois : Marie-Victorine M. Cette hispano-congolaise de 38 ans raconte que l’ancien maire de Sarcelles “n’a jamais été violent avec moi. Ni physiquement ni verbalement” avant d’avouer une tentative de suicide en 1998 au moment de leur rupture... Dans VSD et Le Point (qui citent L’Illustré), l’ex de DSK demande : “C’est quoi la violence ? Un homme qui vous plaque au mur et qui vous embrasse, c’est violent ? (...) Dominique m’a étreinte parfois de façon brusque, mais pour moi, c’était de la passion, pas de la brutalité”. Paris Match, voit de son côté, que DSK élabore une nouvelle “stratégie de discrétion absolue”, comme le confirme une photo triste montrant, ceux que Newsweek appelle, la Belle et la Bête à l’Oriental Garden, un restaurant chinois de New York...

L'autre grand mariage de l'été

Gala, grand prince, était au dernier grand mariage de l’été : Zara Phillips, la petite fille d’Elisabeth II et “son rugbymen” sous l'œil envieux - dirait-on - de Kate et William qui, de l’avis de tous, l’ont joué discrète... Si le nom du sportif (Mike Tindall, l’ancien capitaine de l’équipe d’Angleterre) n’est même pas cité en couverture, on notera une accroche autrement plus sympa : “Toutes les robes, tous les chapeaux, tous les bijoux des invités”. Ouf ! Pourtant Gala ne tient pas aussi bien ses promesses que Match (avec Monica Bellucci posant allongée dans une robe bien échancrée) qui consacre une page aux “bibis” et aux chaussures de ces dames. On y apprend aussi que Elle [Zara] se casse la clavicule, il se casse le nez à huit reprises. Ils ont tout pour s’entendre”...

Paris Match devient poignant avec la photo de groupe des enfants de l’île d’Utoya en Norvège où il met un visage et une - trop - courte bio sur les 68 jeunes assassinés...

En vrac, on découvre dans Gala que Will Ferrel “aurai(t) aimé rencontré Louis de Funès et que François Bayrou a une actu : il était présent à l’enterrement de David  Servan-Schreider, le neuropsychiatre vaincu par le cancer. On s’étonne devant Guy Carlier (qui garde sa chemise noire tout le temps, même devant sa piscine l’été) qui révèle qu’il est toujours de gauche, et que son père, n’était pas son père. “Carlier (son père putatif NDLR) était un coureur de jupons qui disparaissait tout le temps. En allant faire une déclaration à la police d’Argenteuil,(...) ma mère est tombée amoureuse de l’officier...”.

Le Point sur les tyrans

Les tyrans tirent à eux  la couverture du Point mais l’hebdo fait surtout état d’une curieuse affaire d’avril dernier dans laquelle la police bat en retraite”. Jean-Michel Décugis et Christophe Labbé rapportent comment “plusieurs individus de type africain ont enlevé un homme de type européen de corpulence maigre qu’ils ont déshabillé et sont en train de l’entraîner dans les caves, allée des Giroffles (aux) Mureaux”. Lorsque qu’ils interviennent, les fonctionnaires de police sont menacés par un “attroupement” et doivent renoncer à l'interpellation ou à la visite de la cave... Une affaire qui sera tyranniquement classée sans suite.

La Somalie n’a guère la cote. Mais tous s’accorde à dire de ce pays où l’espérance de vie est de 50 ans est un “Enfer à ciel ouvert” (Le Nouvel observateur), tandis que pour Match, c’est un “Voyage au bout de l’enfer”...

L’Express (avec une couverture de saison consacrée aux “derniers tabous” “hommes-femmes”) publie une enquête sur un autre vrai tabou : le off !  Ces propos entre politiques et journalistes qui n’ont pas vocation à être divulgués directement auraient été les grandes victimes des dernières affaires politiques de l’affaire DSK au “ministre pédophile de Marrakech”...

Télérama, plutôt habitué aux hommes-tronc du petit écran et aux feuilletons, propose un spécial "Appel de la forêt" un peu trop touffu...


Connaissez-vous le "couponing" ?

Last but lot least, le Nouvel Observateur reste vaillant dans la moiteur d’août. Connaissez-vous le couponing ? Non, ça n’est pas l’art de rester au chaud chez soi, ça c’est le cocooning. Le couponing, nous apprend l’Obs, c’est le nouveau sport de crise aux USA : la chasse aux coupons de réductions pour faire ses courses : “Je viens d’économiser 47 dollars. Sur un total de 200 dollars, avouez que ça valait le coup!” confie un retraité de Chicago...

L’un de ses reporters a rencontré Nick Davies, ce journaliste qui a rendu public les méthodes pas très catholiques de certains détectives du groupe Murdoch. Une exception à la règle puisque normalement, les journalistes ne s’attaquent pas entre eux “Les chiens ne mordent pas les chiens”, rappelle Davies...

L’Obs qui titre avec "la France des records", tient ses promesses : Il a sillonné le pays de Y (la ville au nom le plus court) à son opposé : Saint-Rémy en Bouzemont St Genest et Isson... Pour briller sur la plage, vous pourrez défendre, articles à l’appui, que le “Français moyen n’existe pas”, que, décidément, “Montpellier (est un) carrefour de la fumette” : 11 % des adolescents de 17 ans fument régulièrement du cannabis, le record de France. Que “Tours (est une), ville maçonniqueou que la Vendée est la région où l’on campe le plus...

Surtout, l’Obs (qui croît savoir que Bertrand Delanoë ferait ses valises pour devenir... ministre de l’Intérieur si la gauche passe en mai prochain),  se prend à rêver en cherchant dans l’histoire des raisons d’y croire encore en 2012. Et de rappeler dans une série d’été au titre palpitant “La grande histoire de la primaire” que ”en 1965, (Mitterrand) est un homme seul et discrédité. Pourtant trois mois avant la présidentielle, il devient le candidat unique de la gauche” Youpi !  Idem pour la crise : dans une autre série d’été au titre racoleur de “Histoire de la dette”, l’hebdo rappelle que “les guerres de Philippe le Bel ont mené le royaume au bord de la faillite. Pour s’en sortir, il a choisi de supprimer les banquiers”. Il fallait y penser. Comme si l’Obs attendait son nouvel homme providentiel pour 2012...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !