Quand le Vénitien roux est en mode vibreur, quand les hortensias fleurissent place Vendôme et quand la Saint-Valentin déboussole les Suisses: c’est l’actualité des montres… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Pour la Saint-Valentin, Swatch fait un clin d’œil aux cadenas d’amour qui envahissent les ponts de la vieille Europe…
Pour la Saint-Valentin, Swatch fait un clin d’œil aux cadenas d’amour qui envahissent les ponts de la vieille Europe…
©Swatch

Atlantic-tac

Quand le Vénitien roux est en mode vibreur, quand les hortensias fleurissent place Vendôme et quand la Saint-Valentin déboussole les Suisses: c’est l’actualité des montres…

Mais aussi le bracelet textile en style pixel pop, le double compteur tendance panda et les chiffres romains qui font sérieux…

Grégory Pons

Grégory Pons

Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de la montre.

Voir la bio »

CHAUMET : un bouquet qui se recompose à chaque minute

Intéressant principe que celui de la "complication créative" : les aiguilles de cette Hortensia conçue par Chaumet ont disparu pour laisser la place à des fleurs d’hortensia qui dansent autour d’une composition florale. Au rythme des heures, le bouquet change d’allure, dans une grande envolée de pétales, mais toujours dans un registre précieux : le pétale rose de la fleur centrale pointe les heures, alors que l’hortensia de nacre rose marque les minutes autour  du bouquet central. Floraison de diamants pour ne pas oublier qu’on se trouve place Vendôme (408 diamants en tout, pour 3,25 carats). Mécanique exclusive pour rappeler que la montre est suisse. Pas besoin de signature Chaumet : quelle autre marque pourrait nous promener dans ce jardin enchanté ?

NIXON : Un brillant point de vue sur le monde…

Il ne faut pas être timide pour ceindre son poignet de cette Nixon très bariolée de la nouvelle collection Neo Preen – admirez au passage le jeu de mots "Neo Preen", qui veut dire quelque chose comme "la nouvelle manière de se pomponner" (preen : "se lisser les plumes"). Modèle : The Mod. Matériau : acétate (le même que dans nos lunettes de vue). Détail qui tue : le bracelet textile dans le goût pixel pop. Effet produit : waow effect générationnel au-dessous de vingt ans ; stupeur concernée au-dessus de quarante ans ; entre les deux, variable selon affinités. Lieux à éviter : vidéo-conférences bancaires, réunions d’état-majors militaires, synodes calvinistes, etc.

TAG HEUER : La quintessence de l’âge d’or des chronos mécaniques

Cette Carrera de la nouvelle collection TAG Heuer représente le meilleur exemple du nouveau style vintage : cadran à double compteur (et non plus triple) avec cet effet "panda" (compteurs noirs sur fond blanc) qui fait chavirer les cœurs, discrets poussoirs "champignon" (ronds), échelle télémétrique (et non plus tachymétrique) du chronographe pour mesurer la vitesse du son en kilomètres/heure, verre saphir légèrement bombé comme dans les années soixante, jusqu’au logo qui a repris l’ancien "Heuer" (et non plus le zTAG Heuerz hérité des années 1980). Cette montre aurait pu naître dans les années 1960, quand Jack Heuer avait imaginé la collection Carrera pour les pilotes automobiles. On apprécie aujourd’hui son interprétation contemporaine du meilleur de l’âge d’or des chronographes mécaniques…

ULYSSE NARDIN : Quelques lames d’acier qui vibrent en concerto…

Montre ou boîte à musique de poignet ? Les deux ! Quoiqu’on ait fait de Vivaldi, la bande-sonoriginale des standards téléphoniques sans originalité, les tonalités concertantes du Vénitien roux conviennent idéalement aux sonorités des boîtes à musique mécaniques. Cette montre automatique peut reprendre – à la demande, en pressant un poussoir à 8 h – la mélodie du concerto en mi mineur de Vivaldi (Il Favorito), qu’elle jouera également à chaque passage d’heure si on le souhaite (bouton on/off à 10 h). Comme sur une boîte à musique, les notes naissent du passage de picots disposés sur un plateau métallique mis en rotation par le mouvement mécanique de la montre : la disposition de ces picots créer la mélodie grâce aux lames d’acier qu’ils mettent en vibration.Un double chef-d’œuvre, musical et horloger…

TISSOT : En avant comme avant !

Pourquoi se compliquer la vie quand on peut se contenter des bonnes vieilles recettes du passé ? Tissot se simplifie même la vie en baptisant cette montre "Vintage" : tout un programme ! De l’or jaune pour le boîtier rond inspiré par ceux des années 1950, un mouvement automatique suisse performant (visible à travers le fond en verre saphir), un cadran noir qu’on croirait guilloché à l’ancienne, des chiffres romains parce que ça fait plus sérieux, un bracelet qui se donne des airs d’alligator. Il n’en faut pas plus pour inspirer confiance sans rançonner les amateurs, qui n’auront que quatre gros billets de 500 euros à poser sur la table pour profiter de cette montre qui possède une réserve de marche de près de quatre jours…

SAINT-VALENTIN : Le degré zéro de la créativité horlogère suisse…

La célébration de la Saint-Valentin – le plus nunuchedes alibis marchands pour nous fourguer un flot écoeurant de petits cœurs et de faveurs roses – est aussi un impressionnant prétexte pour démontrer le suivisme créatif des manufactures suisses. Si certaines propositions sont amusantes (c’est généralement le cas avec Swatch, en haut de la page), d’autres méritent le carton rouge ! Quelle femme peut craquer pour le cadran style glace vanille-fraise écrasée de la Blancpain ci-dessus ? Irréductibles machos, les horlogers suisses sont persuadés qu’il suffit d’un peu de nacre, d’une vague fleur et de quelques touches de rose pour épater une amoureuse, en y ajoutant au besoin un petit diamant. Certains se contentent même de repeindre en rouge deux aiguilles pour transformer un pur jouet de garçon en "montre de Saint-Valentin". D’autres, comme Maurice Lacroix (ci-dessous), imaginent des subtilités mécaniques très très compliquées et très très pointues – épeler le mot "Love" grâce à trois rouages aux engrenages asymétriques – pour une fête des amoureux qui devrait plutôt relever de la légèreté allégorique. Courage, fuyons ces valentineries hors sujet !

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !