Mais pourquoi François-Xavier Bellamy n’est-il pas soutenu par la gauche radicale qui défend le voile ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Mais pourquoi François-Xavier Bellamy n’est-il pas soutenu par la gauche radicale qui défend le voile ?
©François NASCIMBENI / AFP

Laïcité bien ordonnée...

Mais pourquoi François-Xavier Bellamy n’est-il pas soutenu par la gauche radicale qui défend le voile ?

Mais pourquoi François-Xavier Bellamy, religieux conservateur décomplexé chez LR, n’est-il pas soutenu par la gauche radicale au même titre que Maryam Pougetoux, religieuse orthodoxe assumée à l’UNEF ?

Hugues Serraf

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019

 

Voir la bio »

C’est trop facile, de pointer les contradictions grotesques chez les autres. Vous savez, ces fameux « deux poids deux mesures ». D’ailleurs, de contradictions, tout le monde en est littéralement pétri. Même moi, qui suis pourtant la cohérence personnifiée. C’est dire…

C’est trop facile, mais c’est rigolo tout de même. On peut par exemple se fendre la poire en écoutant Mélenchon critiquer l’usage de la terrible violence macronienne après 12 semaines de démolition systématique des principaux centres urbains du pays par une horde d’allergiques aux institutions démocratiques, mais aussien appeler au soutien d’un dictateur de comédie ayant ruiné son pays et faisant volontiers tirer sur la foule à balles réelles.

On peut se faire pipi dessus d’hilarité en voyant les militants d’Act Up vomir sur le candidat transgenre expédié par la France à Tel Aviv pour l’Eurovision par « solidarité avec les LGBT de Gaza » — LGBT dont on connaît bien sûr l'immense popularité auprès du Hamas.

On peut encore, dans le même ordre d'idée, être fumeur et se plaindre des dangers du glyphosate ; rouler au diesel et lutter contre le nucléaire ; se plaindre de la pression fiscale et exiger le remboursement de l’homéopathie par la sécu... Bref, on peut dire et faire tout un tas de trucs absurdement antinomiques « en même temps » façon gilet jaunes, quoi…

Pour autant, le deux poids deux mesures de la semaine, le champion du genre, c’est la volée de bois vert que se prend François-Xavier Bellamy sur les fesses de la part de la gauche radicale depuis qu’il est tête de liste de LR aux Européennes. Bon, a priori, on la comprend la gauche radicale : le type a beau avoir une tête bien faite de gendre idéal (il est prof de philo, s’exprime plutôt convenablement et sans hurler, etc.), c’est un authentique réac à l’ancienne. De l’espèce religieuse s’entend : il défile avec Sens Commun, il est contre (« à titre personnel ») l’avortement, il n’aime pas la pilule du lendemain, il a un problème avec la PMA et, last but not least, il est versaillais. La totale diraient d'aucuns...

Hum, wait a minute, tout ce fatras bigot n’en fait-il pas le clone XY exact de Myriam Pougetoux, la responsable hidjabée de l’UNEF que les mêmes admiraient pour sa capacité à concilier progressisme politique 100 % laïco-compatible et opinions religieuses médiévales ? Hé bien non, apparemment. Ce n'est manifestement pas comme ça que ça marche. Mais bon, OK, je fais l'imbécile ultra-laique en fait : le problème, ce n'est pas la religion, le problème, c'est la vraie religion ! Amen et bon dimanche !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !