Les yeux dans le bleu : une maison bretonne à 630 000 euros pour ne rien louper du rythme des marées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Vivre entre terre et mer pour 630 000 euros.
Vivre entre terre et mer pour 630 000 euros.
©Sotheby's International Realty

Ça, c'est palace !

Les yeux dans le bleu : une maison bretonne à 630 000 euros pour ne rien louper du rythme des marées

Chaque semaine, visite d'une maison de rêve avec Sotheby's International Realty. Aujourd’hui, détour par une maison bretonne située sur les bords de la rivière d’Etel près de Lorient .

Sur la côte lorientaise, France Châteaux Morbihan Sotheby’s International Realty propose en exclusivité à la vente une maison bretonne pour 630 000 euros. Au cœur de cette terre de légende, sur les bords de la ria d’Etel, le pied-à-terre offre un cadre propice à la rêverie et au repos. Un emplacement unique…

Bercée par le clapotis de l’eau, cette demeure est le pied-à-terre breton rêvé. Elle offre une vue imprenable sur la rivière, avec une architecture typique de la région.

Pas besoin de carte postale : le décor est devant vous

La charmante maison en pierre dispose de 6 pièces : deux belles pièces à vivre dotées d’une vue à couper le souffle, deux chambres et deux salles d’eau. Le tout réparti sur une surface de 100 m². Cette petite maison est idéale pour les vacances ou le temps d'un week-end.

A l'abri du vent

Elle propose à ses futurs acquéreurs une ambiance à la fois mer et campagne, où le calme s'impose. Au rythme des marées, cet environnement est propice aux balades en kayak, en bateau, aux baignades et à la pêche devant la maison.

Laissez s'évader vos rêves...

Sur un terrain de 1200 m², la maison de caractère comblera ses propriétaires avec un jardin pour déjeuner dehors en profitant des rayons de soleil et un ancien chantier ostréicole pour le rangement d'un bateau et accessoires de loisirs.

Pause au soleil

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !