François Hollande promène sa nouvelle maîtresse (selon Voici) avec son chien, Julie Gayet reste in love; Melania Trump voudrait claquer la porte; Stéphane Plaza n'en peut plus de se faire pénétrer les narines; Jalil Lespert emménage chez Laeticia H. | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
François Hollande promène sa nouvelle maîtresse (selon Voici) avec son chien, Julie Gayet reste in love; Melania Trump voudrait claquer la porte; Stéphane Plaza n'en peut plus de se faire pénétrer les narines; Jalil Lespert emménage chez Laeticia H.
©

Revue de presse people

François Hollande promène sa nouvelle maîtresse (selon Voici) avec son chien, Julie Gayet reste in love; Melania Trump voudrait claquer la porte; Stéphane Plaza n'en peut plus de se faire pénétrer les narines; Jalil Lespert emménage chez Laeticia H.

Mais aussi Michel Drucker qui retrouve la parole après des semaines de mutisme, le père de Lady Gaga qui entre en guerre avec sa fille, Britney Spears qui poursuit celle contre le sien et les ex Miss France qui se crêpent le chignon

Autant vous le dire tout de suite, deux scoops occupent cette semaine people : François Hollande aurait une nouvelle liaison et Jalil Lespert s’installe à la Savannah. Pour le reste, c’est un peu comme si on nous jetait de la poudre aux yeux, nous vendait du rêve, voire parfois nous resservait du réchauffé. Jugez plutôt :

François Hollande refait le coup du scooter mais au bois de Boulogne ! 

Voici lève le voile sur la love affair de l’ancien président, Julie Gayet étant remisée de fait, au rang de « régulière » : Ça c’est de l’enquête ! Même si les photos ne sont pas vraiment compromettantes, l’hebdo semble sûr de son fait et déroule un récit particulièrement bien documenté. D’abord, il y a les balades quotidiennes au bois de Boulogne : le rendez-vous avec le labrador au bout de la laisse autour du lac, et le magazine laisse même entendre que ce serait l’excuse donnée à Julie G pour retrouver la demoiselle en douce. Ensuite, il y a ces rencontres dans un appartement parisien « prêté par un ami » et enfin, au moins deux diners en tête à tête.

La jeune femme est danseuse, coryphée à l’opéra Garnier, elle a 33 ans, elle est blonde, et elle doit aimer les hommes qui la font rire, puisqu’elle est l’ex d’Elie Semoun. Sur les photos, ils marchent, ils sourient, avec ou sans masque, montent dans des voitures avec chauffeur et gardes du corps. Luc Ferry dit de l’ancien président qu’il est autant séducteur que Brad Pitt et George Clooney réunis. Une comparaison bien flatteuse que partagerait peut-être Valérie Trierweiler, si elle n’était pas toujours aussi rongée par le ressentiment. Citant une info que nous rapportions la semaine dernière, la chroniqueuse des Grosses têtes a balancé à l’antenne, « le pauvre, il a vraiment rien à faire, pour aller donner une interview sur ses chansons préférées en pleine période d’attentats ». Ben si apparement, il s’est trouvé quelque chose à faire. Julie Gayet, de son coté, a  déjà ourdi sa réponse : elle a posté jeudi soir, avant la sortie de l’article, un selfie enlacée avec François, légendée d’un gros coeur rouge.

Laeticia et Jalil : semaine 3, et c’est l’emménagement 

Pourquoi perdre du temps ? C’est Public qui nous le dit : Laeticia vient d’installer Jalil à Marnes-la-Coquette. Il est arrivé avec « quelques affaires » et envoie des photos de la campagne sur Instagram. L’hebdo nous apprend que l’acteur-réalisateur est déjà accepté par tous, notamment par la meilleure amie de Laeticia, Marie Poniatowski et son mari. On les voit d’ailleurs, en photo, ramasser les feuilles mortes du jardin ensemble. Mais, ce pourrait-il qu’il ne soit là juste pour quelques jours, ou bien seulement pour travailler ? Faut-il rappeler (naïvement ) que Jalil a pris contact avec Laeticia pour écrire le premier biopic sur Johnny ? Quel dévouement pour son travail !

Florent Pagny sauvé par JJ Goldman 

Vous aussi, vous imaginez les deux chanteurs sexy-sexas en train de se promener et Florent de tomber dans un ravin, et Jean-Jacques de le remonter à bout de bras ? Ou bien alors, un nouvel album entièrement écrit par Jean-Jacques qui va paraitre en décembre et qui relancera la carrière de Florent, et notre moral par la même occasion ? Et bien, non, rien de tout ça. Public relate simplement des extraits d’une biographie autorisée de Florent Pagny, et le sauvetage évoqué en une de l’hebdo date de… 1993. Trois tubes et une invitation aux Enfoirés, avaient en effet permis au juré de The Voice de se refaire une fortune alors qu’il avait tout cramé.  Comme disait David Pujadas, quand je travaillais avec lui, quand il voulait évoquer une inflop : « Groumph ».

Libérer Melania, victime supplémentaire de la (trop) lente reconnaissance de la défaite de Trump

Melania piafferait de pouvoir divorcer. Vos hebdos en sont sûrs : à peine devront-ils quitté la maison blanche que la first lady va lancer la procédure. « Parfois, ils s’aiment, mais trop souvent il la dégoûte » avait déjà dit une ancienne employée. Pourtant, l’ex mannequin slovène conserve une grande partie de son mystère et il n’est pas si sûr qu’elle soit seulement la « victime d’un mari impossible ». Un témoignage choc, paru pendant la campagne, va d’ailleurs à l’encontre de ces spéculations : une conseillère, proche de Melania, a balancé : «ils étaient faits l'un pour l'autre (…) Melania n'est pas malheureuse. Elle est complice. » Tiens, tiens, tiens… Vivement le 20 Janvier.

Stéphane Plaza en bad, jette l’éponge

Une de Closer : est-il temps de s’inquiéter pour l’animateur de M6 ? Il avoue être éreinté par une soixantaine de dépistages au COVID. En tournage, l’agent immobilier est très exposé et il explique la logique usante de son quotidien : « je tourne, puis cas contact, puis isolement, puis test. Mon corps n’en peut plus ». Il jette l’éponge donc pour « Maisons à vendre »  ou « recherche appartement… », jusqu’à ce que la situation s’améliore. « Je vais me concentrer, sur moi, l’immobilier et les grosses têtes. » Ah, bon, ça va, ce n’est pas encore la retraite, ça reste même un programme chargé !

Révélations sur la nuit de noces de Diana et Charles : Gala en fait trop 

C’est écrit en une : Lady Di, récit de sa première nuit avec Charles. Ahah ? Nouvelle biographie interdite ? Nouveau témoin gênant ? Un journal intime retrouvé et décortiqué ? Non. Seulement Gala qui cherchait une excuse pour parler de la princesse, et pour ressortir ses photos. Pas bête quand on sait à quel point Diana est restée populaire, pour preuve le raz de marée médiatique que provoque la série sur la Reine Elisabeth II, « The Crown » où le personnage de Lady Di fait son entrée - d’ailleurs, vous verrez, le hasard fait bien les choses, trois, oui trois pages de pub pour la série de Netflix, sont justement insérées dans le papier, fou non ?

Pas de détails sur la nuit de noce, donc, mais une simple supposition romanesque pour savoir qui de Charles ou de Diana a embrassé l’autre le premier. Groumph encore.

Il n’en reste pas moins une saga interessante à lire, un retors sur les premiers instants du couple royal, qui fourmille de détails, comme par exemple, le diabolisme de Camilla Parker Bowles qui invita la future princesse au « Ménage à trois », un resto anglais pour la féliciter de ses fiançailles.

Lily Collins, l’énervante « Emily in Paris » avait Elton John pour baby-sitter

Son portrait est à lire dans Paris Match, alors que sa carrière est en plein essor. On apprend qu’elle comptabilise 21 millions de followers et que son illustre père, Phil Collins n’a jamais levé le petit doigt pour favoriser sa carrière. Ces interviews se multiplient sans qu’il soit possible de distinguer la poule de l’oeuf : est-ce parce que la série marche très bien que l’on s’intéresse à l’interprète ou bien est-ce parce que l’actrice et les critiques sont omniprésentes dans la presse que la série rempile déjà pour une deuxième saison ? 

Alors oui, c’est dur mais il va falloir se faire son propre avis sur la question, et se forcer à regarder un épisode. Nous savons déjà que les clichés sont bien accrochés dans le scénario et que l’optimisme du personnage principal peut irriter. Mais Philippine Leroy-Baulieu en patronne bitch, et une poignée de nouveaux talents français à découvrir, ça vaut quand même peut-être le coup ?

Les Miss éblouissent encore et toujours

Voilà encore un événement à vendre et qui fait vendre : l’élection annuelle de Miss France.

Décalée au 19 décembre, elle aura lieu au Puy du Fou et même si elle est assez chamboulée en raison du Covid, ce sera l’occasion de célébrer le centenaire de cette institution. Gala en fait donc sa une, et consacre une bonne vingtaine de pages à l’événement. On apprend des infos rigolotes, comme le fait que Miss France a le même portable depuis des années. Mais évidemment, celle qui répond change tous les ans, donnant lieu à des appels parfois cocasses. 

On apprend aussi par une indiscrétion que la moins ponctuelle des Miss est Malika Ménard et que régulièrement, ses copines à écharpe se mettent d’accord pour lui donner rendez-vous une heure avant tout le monde. C’est drôle, mais c’est vache. Viennent ensuite les révélations sur la patronne, Sylvie Tellier qui n’a pas l’air commode, à lire dans Public. Elle aurait ses têtes et privilégierait l’une ou l’autre. La preuve est à trouver dans son ouvrage sur les 100 ans du concours : Rachel Legrain-Trapani n’y fait qu’une toute petite apparition, quand les cent miss sont sensées être mises à l’honneur. Laury Thilleman ou Alexandre Rosenfeld ne seraient pas non plus dans les petits papiers. Or cette année, justement, Sylvie Tellier a voulu choisir un jury exclusivement composé d’anciennes Miss. Se sont-elles battues, trainées dans boue pour se garantir une place ? L’histoire ne le dit pas, dommage.

Michel Drucker va mieux

A  78 ans, il a donné de ses nouvelles, « Je vais de mieux en mieux après une lourde opération à coeur ouvert ». Closer détaille que c’est l’hypocondrie du présentateur qui lui a sauvé la vie : après une course à vélo, il s’est trouvé anormalement essoufflé et s’est rendu chez un spécialiste. Après une batterie de test, le problème a émergé : une inflammation cardiaque, du à un staphylocoque attrapé chez le dentiste. La convalescence va durer encore un peu et il reviendra en début d’année prochaine. 

Amber Heard, l’ex de Johnny Depp, fête sa victoire 

Alors que l’acteur vient d’être débarqué du film qu’il tournait, l’actrice américaine a organisé une vraie fête pour célébrer sa victoire devant le tribunal de Londres. Une réunion de membres de sa famille et amis proches, à Los Angeles. Tous l’ont congratulée et prise dans leur bras. Pourtant la bataille judiciaire n’est pas terminée : un procès pour diffamation l’attend à nouveau l’année prochaine. 

Cardi B, elle, a choisi de ne pas se donner la peine d’une rupture et  annule son divorce. Son mari, le rappeur Offset lui a offert une Rolls Royce pour son anniversaire alors qu’ils étaient séparés. « J’aime les choses matérielles. Qu'est-ce que vous auriez voulu que je fasse ? Le gars m'offre une Rolls, et je le snob ? ». Au moins elle est sincère.

Angie chute de son piedestal

L’image d’Angelina Joli luttant contre un ex irascible et violent jaunit. Cette semaine, Closer laisse entendre que la dernière avocate qui a quitté le navire l’avait pleinement choisi et non subi. L’actrice semble inflexible, et rien ne peut la faire pencher vers un compromis. Brad Pitt aurait pourtant bien essayé, encore, cette semaine, en serinant chez elle, discrètement, pour la convaincre face à face, hors tribunal. Mais rien n’y fait. La propre fille d’Angelina et Brad ne supporterait plus cette position drastique. Shiloh, adolescente de 14 ans, souhaiterait être éloignée de sa mère.

Lady Gaga, lachée par son père qu’elle aimait tant

D’abord Lady Gaga appelle à voter contre Trump. Outré qu’on s’oppose à lui, le président rétorque qu’il pourrait nous en raconter de belles sur Lady Gaga, « Je connais beaucoup d’histoires sur elle ». Le coup de poignard paternel arrive 24H plus tard, il tweetait : « Donald Trump 2020 » comme s’il avait choisi son camp et renoncé à défendre sa fille. « Nos croyances politiques sont différentes" écrivaient-il une heure après. Pas sûr que Lady Gaga, qui adulait son père, « son héros » puisse effacer l’ardoise aussi vite. 

Une autre guerre Père/Fille se consume outre atlantique : Britney Spears assigne à nouveau Jamie Spears en justice. Cette fois-ci, le motif en est la nomination sans la prévenir d’un nouveau gestionnaire de sa fortune. La star internationale espère toujours mettre fin à la tutelle dont elle fait l’objet. 

Loana n’a plus rien. 

Après Closer la semaine dernière, l’ex lofteuse se confie cette fois à Public. Sans le sou, elle réitère sa volonté de s’éloigner de Fred Cauvin. Elle détaille même comment ce dernier l’a plumée au cours de ces dernières années. Un plein d’essence, un resto, une bouteille en boite… Cette myriades de petites dépenses qui lentement mais sûrement grignotte un patrimoine.  La starlette blonde évoque le retour des insultes par textos à peine son chien récupéré, et promet de partir se reposer à la Réunion. 

Une mention spéciale pour Donald Trump cette semaine, parce que Closer offre un florilège de ses tweets ravageurs et qu’ils seraient seulement follement méchants et stupides s’ils n’avaient pas été écrits par un président en exercice. Exemples : « Madonna me dégoute », « Meryl Strip est une actrice largement surestimée », « Je ne suis pas fan de Méghan. Je souhaite bonne chance à Harry. il va en avoir besoin », « (Robert de Niro) a reçu trop de coups à la tête venant de vrais boxeurs dans les films ». Oh, ne faites plus attention, c’est juste Pépé Donald et son syndrome de la Tourette… 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !