Assemblèe Nationale : Ferrand régale maigre ; Sarkozy tente de rabibocher Bolloré et Hidalgo ; Valeurs Actuelles mitraille Mediapart ; L'Express découvre l'année qui "a changé le monde" (ou pas) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Assemblèe Nationale : Ferrand régale maigre ; Sarkozy tente de rabibocher Bolloré et Hidalgo ; Valeurs Actuelles mitraille Mediapart ; L'Express découvre l'année qui "a changé le monde" (ou pas)
©

Revue des hebdos

Assemblèe Nationale : Ferrand régale maigre ; Sarkozy tente de rabibocher Bolloré et Hidalgo ; Valeurs Actuelles mitraille Mediapart ; L'Express découvre l'année qui "a changé le monde" (ou pas)

Sans oublier : Centre Pompidou Shangaï, ouverture en novembre

Gilles Klein

Gilles Klein

Gilles Klein,, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995.

Débuts à Libération une demi-douzaine d’années, puis balade sur le globe, photojournaliste pour l’agence Sipa Press. Ensuite, responsable de la rubrique Multimedia de ELLE, avant d’écrire sur les médias à Arrêt sur Images et de collaborer avec Atlantico. Par ailleurs fut blogueur, avec Le Phare à partir de 2005 sur le site du Monde qui a fermé sa plateforme de blogs. Revue de presse quotidienne sur Twitter depuis 2007.

Voir la bio »

Le président de l'Assemblée Nationale au régime

Le traditionnel pot de fin de session parlementaire donné par Richard Ferrand, président de l'Assemblée Nationale le 23 juillet, à l'hôtel de Lassay a fait dans la simplicité :  " Pas de foie gras ou autres produits luxueux" et " Pas d'alcool à gogo" selon l'Obs uniquement des mets simples ont été servis : fromages, charcuterie, et quelques crudités. L'affaire de Rugy a servi d'avertissement.

Sarkozy réunit Hidalgo et Bolloré

Sarkozy a organisé un déjeuner entre Anne Hidalgo et Vincent Bolloré "fâchés depuis l'arrêt d'Autolib par la Ville de Paris durant l'été 2018" raconte Le Point. En effet, Sarkozy "apprécie beaucoup" la maire socialiste qui le consulte "régulièrement" tout en étant "ami de très longue date" de Bolloré.

Valeurs contre Mediapart

"Relations malsaines avec les juges et intimidations : plongée dans le système Mediapart" annonce Valeurs Actuelles qui dit plonger "Dans le moteur de la machine à broyer" à laquelle il consacre dix pages.

A l'appui de sa thèse, Valeurs cite Alexandre Benalla : «Si à un moment ils trouvent une bêtise commise par un de tes amis, ils vont se mettre à l’appeler continuellement, le menacent: “Si vous ne répondez pas, c’est sur vous que nous allons enquêter.” C’est du chantage. » « Ils sont même prêts à effacer des articles négatifs concernant une personne qui accepterait de leur raconter des choses pour un article sur quelqu’un d’autre! ».

Valeurs donne aussi la parole à l’avocat Éric Dupond-Moretti : « Je comprends qu’ils défendent Éliane Houlette [magistrate à la tête du PNF, qui vient de partir à la retraite, NDLR], car c’est elle qui les nourrit! » Et d’attaquer encore: « Les journalistes de Mediapart sont les complices de certains juges. On leur file des infos qu’ils feuilletonnent pour déchiqueter l’honneur des gens. En échange, ils récoltent d’autres infos que la police elle-même ne pourrait pas recueillir, parce qu’elle a, elle, une déontologie. Vous y pensez : ils font ce que la police ne peut pas faire! »

Et enfin, Valeurs cite le journaliste et producteur Bernard de La Villardière, collaborateur de M6 : « Tout le monde relaie les papiers de Media part par paresse ou par peur d’être accusé de ne pas les soutenir. Il faut le dire : Mediapart a une volonté de déstabiliser les institutions. »

Pour Valeurs Edwy Plenel est un "prophète insatisfait Des scoops, des infos bidons, le fondateur de Mediapart pratique volontiers un journalisme hystérique. Portrait d’un soldat de l’information devenu le nouveau grand prêtre de la morale"

Pour le politologue Pierre-André Taguiev, ex-proche du patron de Mediapart « Plenel, ancien trotskiste, veut purifier la démocratie pour la détruire dans un esprit révolutionnaire. Il a trouvé dans cette parodie de journalisme d’investigation un moyen de faire régner la terreur de la délation. Pour lui, et son officine Mediapart, nous sommes dans une démocratie bourgeoise dirigée par une élite illégitime et inféodée à la finance internationale. »

Valeurs Actuelles et Le Point : même combat

Sous la plume de Franz Olivier Giesbert, Le Point avait mis en cause Mediapart. Cette semaine, dans les pages de brèves en début de journal, Le Point cite les propos d'une demi-douzaine de personnalités sous le titre "Ils osent enfin critiquer Mediapart".

1519 année charnière ?

Sujet de couverture hors actualité pour L'Obs qui titre "1519, l'année qui a changé le monde" il y a 500 ans. Oubliez 1515 ou 1789 ? L'hebdo cite quelques événements qui justifieraient l'importance de cette année 1519 : "Cette année-là, Hernán Cortés, petit noble espagnol, pose le pied sur la côte mexicaine et commence, avec sa poignée d'hommes, la conquête d'un empire de plusieurs millions de sujets. Cette année-là, un Portugais nommé Magellan qui s'est mis au service de la couronne espagnole, entame le premier tour du monde connu. Cette année-là Charles de Habsbourg, jeune prince flamand et roi d'Espagne devient Charles Quint en se faisant élire empereur du Saint-Empire romain germanique." Si vous voulez réviser votre histoire, c'est le moment.

Les lieux de sérénité

Période estivale délicate pour les hebdos qui pensent que l'actualité intéresse moins les lecteurs, l'Express consacre plus de 60 pages à des lieux de "contemplation", de "méditation", de "découverte silencieuse". Abbayes célèbres, sites naturels préservés, etc...

Hidalgo : adieu au périphérique

Interview de la maire de Paris dans Le Point (4 pages) . Elle reste optimiste face à sa politique en matière d'automobile : "Les autres métropoles mondiales ont elles aussi pris conscience de l'urgence climatique. Pour conserver l'existant, il faut tout changer ! En 2001, 60 % des ménages parisiens disposaient d'un véhicule individuel, aujourd'hui, c'est 35 % : c'est une révolution que nous avons accompagnée."

Hidalgo (qui, visiblement, ne compte pas le périphérique parmi les lieux de "sérénité" décrits par l'Express) confirme son souhait de voir disparaître le périphérique : " Je suis présidente du C40, qui réunit 98 des plus grandes métropoles mondiales engagées pour le climat. Toutes sont en train de supprimer les autoroutes urbaines qui fracturent leurs territoires et génèrent de la pollution."

Voiture du ministre de la Ville volée

La Renault Talisman de Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement a été volée le 28 juin. Elle a été retrouvée via sa balise de positionnement, mais, on ne la verra plus sur lé périphérique avant un certain temps, le ministre doit s'en passer car elle est sous scellés dans le cadre d'une enquête sur un trafic international de berlines haut de gamme explique le Point.

Vive le vélo

Selon Le Point, qui a, lui aussi, choisi un sujet froid,  pour sa Une avec Eric Fottorino sur son vélo "La bicyclette est la nouvelle passion des Français" et elle serait "le symbole d'un changement de civilisation". L'hebdo propose une série de modèles haut de gamme fabriqués en France : les prix vont de 790 euros à près de 15 000. Tout en parlant des exemples à l'étranger : 90% des Danois possèdent un vélo et seulement 40% ont une voiture. 3% des déplacements se font à vélo à Paris, contre 30% à Copenhague mais 2% à Londres.

La SNCF face à la concurrence

Après le vélo, le train (qui transporte quelques vélos, n'oublions pas) : "Dans un an et demi, des opérateurs privés pourront faire rouler leurs propres trains sur le réseau ferré français, mettant fin à un monopole de 82 ans de la SNCF" rappelle l'Express. 

 L'ouverture, C'est une opportunité car le marché du train se développe très vite souligne Guillaume Pepy, mais "c'est aussi une menace. Il y aura des appels d'offres et on y va pour gagner. L'avenir de la SNCF va donc se jouer tous les jours par le choix de nos clients, à la fois les voyageurs mais aussi les élus." 

Pepy prend un exemple : "La ligne Paris Lyon est aujourd'hui surchargée. Le grand projet est de passer de 13 à 16 trains par heure, ce qui veut dire un train dans les deux sens en moins de quatre minutes. La concurrence n'aura de sens pour les voyageurs que si elle est synonyme de davantage de trains et d'une meilleure qualité de service. Si ce double objectif n'est pas atteint, l'ouverture du marché apparaîtra comme une fausse manoeuvre."

Concernant les salariés étrangers, l'Express demande si l'ouverture du marché comporte un risque de dumping social ? Réponse de Pepy : "Aucun. ... La convention collective négociée actuellement par l'UTP s'appliquera à tous les salariés du ferroviaire. Tous bénéficieront d'un socle de garanties communes. Il n'y aura pas de cheminots au rabais !" 

Pour Pepy lui-même le départ est proche, il devait partir en septembre, avant la fin de son mandat en décembre. mais la nomination de son "successeur à la tête de la SNCF patine" selon l'Obs. Affaire à suivre.

Des Cgtistes qui aiment la bourse

"Majoritaire dans l’entreprise Verallia, le syndicat CGT a mis sur pied un plan de reprise qui lui ferait faire le grand saut dans les marchés financiers. La direction pourrait valider le projet, mais elle hésite à franchir le pas. Cocasse"souligne Marianne qui précise "Ici, au sein de Verallia, le troisième producteur mondial d’emballage en verre, le syndicat à la solide réputation de « rebelle » soutient une bien curieuse revendication : l’introduction en Bourse !"

La "violence gratuite" : un mythe ?

La violence gratuite un concept qui n'existerait pas en dehors "du milieu des politiques" selon l'Express : "Les criminologues et spécialistes de la délinquance le rejettent. Il ne correspond, selon eux, à aucune vérité scientifique. Et relève d’une lecture trop rapide des événements."

 Laurent Mucchielli, sociologue et directeur de recherche au CNRS explique : « On met sous cette expression des faits divers lors desquels il a été fait usage d’une très grande brutalité, que l’on commente à chaud, sans rien savoir de l’histoire. Or, quasi systématiquement, lorsque l’on s’intéresse aux enquêtes, on trouve des explications. Il est rarissime qu’on ait recours à la violence sans cause ».

L'Express ajoute : "Seuls les actes – exceptionnels – commis par des individus atteints de maladie mentale ou de bouffées délirantes pourraient mériter le vocable de « gratuits ». Les autres ont toujours une raison, même si celle-ci (insulte, bousculade...) peut paraître dérisoire au regard des conséquences, jusqu’à la mort parfois. Contrairement à ce que laissent entendre certains responsables politiques, la violence gratuite n’est pas mesurable. La catégorie n’existe pas dans les statistiques des forces de l’ordre".

Livres d'avocats

Le parcours et les combats de quatre avocats "se trouvent au coeur de quatre livres parus cette année - ils sont d'ailleurs de plus en plus nombreux parmi les robes noires à prendre la plume." raconte l'Express.

"Leurs voix singulières répètent la même obsession : celle de "ramener dans la communauté des hommes la personne assise dans le box, résume Frank Berton. Car n'importe quel individu, même terroriste, a droit à une défense dans ce pays".

"Les monstres n'existent pas, tranche Françoise Cotta. Tout justiciable, sans exception, possède une part d'humanité, quels qu'aient été ses actes. Nous devons faire en sorte qu'il soit appréhendé dans toute sa complexité d'humain." Pas simple quand la société réclame vengeance. "Il nous faut parfois lutter contre l'opinion publique autant que pour nos clients", souligne Pascal Garbarini. 

International

Une nouvelle course aux armes nucléaires ?

"A partir du 2 août, la communauté internationale va devoir vivre dans une nouvelle ère nucléaire." note l'Express : "Sauf revirement de dernière minute de Donald Trump, les Etats- Unis devaient se retirer effectivement du traité sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI), comme le président américain l’a décidé le 2 février"

Et bien sûr "Vladimir Poutine a aussitôt répliqué en suspendant également la participation de son pays à cet accord. Sa décision, approuvée par le Parlement russe, a été ratifiée le 3 juillet."

"Rien, désormais, n’empêche les deux grandes puissances de lancer des programmes d’armement jusqu’alors interdits" une mauvaise nouvelle de plus qui va renforcer l'angoisse des collapsologues ?.

Culture

Un Centre Pompidou à Shanghai

"Au bord du fleuve Huangpu, le Centre Pompidou West Bund Museum, dessiné par l’architecte britannique David Chipperfield, doit permettre à l’institution française de faire rayonner davantage encore sa collection d’art moderne et contemporain, la deuxième plus importante au monde après celle du MoMa, à New York, dans un territoire clé"  Il ouvrira en novembre annonce Serge Lasvignes, président de Pompidou dans une interview au Point.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !