Des cadrans pour s’envoler, pour démarrer, pour philosopher ou pour rigoler : toute l’actualité des montres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Une amazone soucieuse de précision, puisqu’elle porte un luxueux tourbillon bi-axial Girard-Perregaux (image signée Markus et Indrani)...
Une amazone soucieuse de précision, puisqu’elle porte un luxueux tourbillon bi-axial Girard-Perregaux (image signée Markus et Indrani)...
©

Atlantic-tac

Des cadrans pour s’envoler, pour démarrer, pour philosopher ou pour rigoler : toute l’actualité des montres

Et aussi des amazones, des Kalashnikov, des cabochons et des imposteurs à la française...

Grégory Pons

Grégory Pons

Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de la montre.

Voir la bio »

• HUBLOT :  Un réservoir de cinquante jours pour la montre Ferrari...

Le printemps voit toujours passer de somptueux « ovnis » dans le ciel horloger. Cette fois, c’est une montre absolument sans équivalent, qui ne sera dévoilé que dans quelques jours, mais Atlantic-tac vous en révèle le mouvement sans états d’âme : il s’agit de la montre que la maison suisse Hublot réservera aux acheteurs de la nouvelle Ferrari, la fameuse LaFerrari, facturée 1,2 million d’euros. La montre ne vaut que le tiers de ce prix, mais elle est au moins aussi révolutionnaire dans son concept : dessiné comme un moteur de voiture, il affiche les heures et les minutes, ainsi que la date par des « rouleaux ». Les secondes se lisent sur le dispositif qui fait tic-tac à l’avant de la montre. On remarque les cylindres empilés sur le dessus du mouvement : ils constituent le réservoir d’énergie de la montre, dont la mécanique devrait pouvoir fonctionner pendant une cinquantaine de jours sans être remontée – ce qui constituerait un record historique pour une montre-bracelet mécanique. Tien n’est conformiste dans cette Hublot LaFerrari et tout a été spécialement développé pour ce modèle, dont il n’existera que 50 exemplaires, alors qu’il sera construit 500 exemplaires de la Ferrari LaFerrari...

• RESSENCE : La troisième dimension du temps qui passe...

Encore un des plus somptueux « ovnis » de ce printemps : imaginez une montre dont tout le cadran baignerait dans un liquide très spécial, sous une sorte de dôme en verre saphir, créant ainsi un effet optique capable de magnifier les indications horaires en semblant les « projeter » à l surface de la montre (c’est l’effet réfraction de l’eau, bien connu des scaphandriers – d’où le nom de la montre : « Type 3 Le Scaphandrier »). L’impression de volume sphérique de cette montre est stupéfiant. Mais ce n’est pas tout, puisque cette montre à mouvement automatique, signée Ressence (une jeune et très prometteuse maison d’horlogerie belge), propose un affichage satellitaire de l’heure et des minutes, sans la moindre aiguille. Pour comprendre l’idée de ces affichages satellitaires, qui rappellent un systèpme planétaire : une vidéo de démonstration sur les modèles précédents de Ressence. Détaillons un peu : tout autour du cadran, un anneau pour la date. Axé autour de la plus grande des fausses aiguilles (un trait blanc), le cadran pivote sur lui-même une fois par heure en affichant les minutes. Ce cadran est porteur de trois sous-cadrans mobiles, qui se déplacent donc tout au long de la journée : le plus grand pour les heures (repère avec la fausse aiguille intérieure), un pour les secondes (à 12 h sur l’image) et un pour chaque jour de la semaine (notez le vide des week-ends). Pas de couronne pour régler l’heure : tout se passe au dos de la montre. Le plus épatant est que Benoît Mintiens, le jeune designer industriel qui a imaginé ce concept génial, n’a pas la moindre formation horlogère : pourtant, sa montre marche et chavire le cœur des amateurs les plus endurcis...

• BELL & ROSS : Une instrumentalisation du poignet...

Avec le design carré de sa montre BR 01, devenue emblématique du storytelling aéro-militaire de la marque, la marque française Bell & Ross a réussi à s’inventer un style en même temps qu’une légende. La série a commencé à reprendre systématiquement les codes des compteurs de navigation qu’on trouve dans les cockpits de l’aviation militaire traditionnelle. Cette année, trois nouveaux « instruments » viennent compléter la collection, dont un spectaculaire compas gyroscopique (indicateur de cap) , utilisé en pilotage manuel comme en pilotage automatique pour situer le cap emprunté par l’avion, qui est représenté par son profil. L’heure est affichée sur trois disques concentriques : à l’extérieur, les heures, dans un esprit de boussole dont le nord serait le triangle jaune indiquant l’heure ; au milieu, les minutes, dessinées comme sur un compteur de bord ; au centre, les secondes, non graduées, avec un simple repère jaune. Chacun de ces disques pesant jusqu’à trente fois le poids d’une aiguille normale, on imagine les contorsions techniques nécessaires pour donner l’heure avec précision. La finition noire mate ajoute à l’ambiance militaro-fonctionnelle de cette mise en scène (mouvement automatique pour une montre éditée à 999 exemplaires) : on fera un compliment au designer en lui disant que sa montre est encore plus belle et encore plus originale que l’instrument aéronautique dont elle s’inspire...

• CHAMPION YOT : Le Brésil dans les couleurs du temps...

Vous avez aimé Swatch du temps où la marque ne se prenait pas encore trop au sérieux ? Vous allez adorer Champion YOT (YOT pour Your own time : quelque chose comme « Soyez votre propre temps »), la nouvelle marque brésilienne qui monte, qui monte et qui prouve qu’elle a de l’humour à revendre (vidéo ci-dessous). Principe ultra-simple : on peut personnalité sa montre en changeant et en interchangeant à peu près toutes les couleurs de tous les éléments qui la composent. Prix ultra-accessible. Communication ultra-trépidante. L’année dernière, cette toute jeune marque a vendu 4,5 millions. Avec le Mondial de football de l’année prochaine, toute la planète va frétiller en Champion YOT au poignet...

• ET TOUT LE RESTE : L’actualité des montres en vrac et en bref...

Les montres suisses ont perdu un bon client avec l’ex-ministre menteur Jérôme Cahuzac, dont Atlantic-tac (12 octobre)  avait raconté la belle collection, évaluée à 100 000 euros par son assureur... ••• Les marques suisses commencent à s’émanciper : pour la promotion de son tourbillon bi-axial (ci-dessous), qui consiste à faire tourner le cœur de la montre sur lui-même pour en égaliser les performances dans toutes les positions, la manufacture Girard-Perregaux a commandé une spectaculaire série d’images exclusives au couple Markus et Indrani, un ex-joueur de harpe et un mannequin qui sont nouvelles icônes américaines de la photographie : c’est l’image qui figure en tête de cette chronique... ••• Des montres de haute horlogerie taillées dans d’anciennes Kalashnikov : récupérées en Afrique par des ONG, les armes sont transformées en boîtiers qui abritent des mouvement très conceptuels ultra-compliqués mis en scène par la nouvelle marque Fonderie 47... ••• Boucheron revient à la montre masculine, avec une montre automatique aux lignes très épurées (finesse et simplicité), qui se fera remarquer par son double cabochon bleu (le premier à 12 h, sur un cadran sans le moindre chiffre ; le second sur la couronne de remontage)... ••• Alors que la marque pourrait être rachetée en totalité par le Qatar, dont le fonds souverain est déjà son premier actionnaire, Tiffany & Co s’apprête à ouvrir une boutique de 1 000 mètres carrés sur les Champs-Elysées (à la place de l’ancien Virgin Megastore)... ••• Avis de tempête sur le manufacture française Péquignet, qui avait cru pouvoir concurrencer la haute horlogerie suisse en rebaptisant « 100 % français » un mouvement acheté en Suisse : l’imposture ne paie pas, mais c’est triste pour les détaillants, les fournisseurs et les amateurs qui ont été floués...

• Le Quotidien des montres

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Lien : http://www.businessmontres.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !