De l'art de mélanger deux motifs similaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
De l'art de mélanger deux motifs similaires
©

Atlantico chic

De l'art de mélanger deux motifs similaires

Hugo Jacomet, éditeur de Parisian Gentleman, continue sa série d'articles inspirés des travaux d'Alan Flusser, grand théoricien de l'élégance masculine. Cette semaine, il s'intéresse à la maîtrise de la coordination des motifs.

Hugo Jacomet

Hugo Jacomet

Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.

Voir la bio »

Gentlemen,

La maîtrise de la coordination des motifs est un sujet complexe, mais qui passe par un ensemble de règles simples qu’il est facile de résumer comme étant une recherche d’interaction d’harmonie entre le costume, la chemise, et la cravate.

Savoir mélanger deux objets aux motifs similaires, comme une cravate à rayure et une chemise à rayure, ou une cravate à carreaux et une chemise en tartan, est la première de ces règles à maîtriser.

La règle est donc simple et immuable : Lorsque vous mélangez deux motifs similaires, il est important de faire en sorte que les motifs soient de tailles et d’échelles aussi différentes que possible, sinon il en résultera  un désagréable effet d’optique de vibration visuelle et de mouvement, à proscrire à tout prix.

Cary Grant dans l’exemple ci-dessous, s’est assuré de la compatibilité entre ses deux types rayures en variant leur espacement, afin de permettre à l’oeil bien les distinguer. Notez également l’effet de la cravate unie, qui adoucit subtilement l’ensemble.

L’éternellement élégant Fred Astaire (voir photo d'en-tête) a lui aussi choisi la parfaite partenaire pour sa cravate à large rayures diagonales, qui s’harmonise en effet à merveille avec sa chemise « button-down » à fines rayures verticales.

Voici en revanche un exemple de ce qu’il faut éviter. Bien que l’ensemble soit correct, les rayures de la cravate sont pratiquement dans la continuité de celles de la veste, obligeant l’oeil à fournir un effort supplémentaire pour différencier les deux et rendant le tout beaucoup moins agréable à regarder.

Il s’agit donc de la première règle, toute simple, à respecter si vous voulez vous lancer dans la passionnante aventure du mélange harmonieux des motifs. En revanche vous allez vite vous rendre compte que c’est sans doute la règle la plus souvent violée…

Cheers, HUGO

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !