Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©

Revue des hebdos

Darmanin coqueluche de la Macronie ; Hidalgo comme Balkany : détestés mais réélus ; Révélation sur les soutiens de Ramadan ; Tension avec Macron : Larcher se méfie de son téléphone

Et aussi : le jeune secrétaire de la CGT-Cheminots anti-réforme est un "vieux stalinien" selon un syndicaliste Sud ; Publicis rompt avec la chaîne russe RT ; Les effectifs de la DGSE.

Gilles Klein

Gilles Klein

Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995.

Débuts à Libération une demi-douzaine d’années, puis balade sur le globe, photojournaliste pour l’agence Sipa Press. Ensuite, responsable de la rubrique Multimedia de ELLE, avant d’écrire sur les médias à Arrêt sur Images et de collaborer avec Atlantico. Par ailleurs fut blogueur, avec Le Phare à partir de 2005 sur le site du Monde qui a fermé sa plateforme de blogs. Revue de presse quotidienne sur Twitter depuis 2007.

Voir la bio »

Pas de tir groupé pour les Unes des hebdos, contrairement à la semaine dernière où Poutine était en vedette : cette fois chacun reste dans son coin. PMA-GPA pour l'Obs, Les secrets des espions français pour le Point, Tariq Ramadan pour l'Express.

Darmanin meilleur espoir macronien

"Sous la pression. En dépit des accusations, le ministre se rend indispensable" juge Le Point (4 pages) "Du statut du transfuge le voilà donc passé à celui de coqueluche. Ancien directeur de campagne de Nicolas Sarkozy durant la primaire de la droite en 2016, Gérald Darmanin est en 2018 l'un des ministres préférés d'Emmanuel Macron."

Larcher sur écoute ?

Face à Emmanuel Macron qui veut une révision constitutionnelle, la baisse du nombre de députés etc.. Gérard Larcher est "sous pression, cerné de toutes parts" selon l'Express (4 pages) Le président du Sénat "ne fait même pas confiance à son portable – « Je te parlerai de mes échanges avec Macron, mais pas au téléphone »" aurait-t-il glissé un jour à un élu. Selon Le Point à l'Elysée, un conseiller lui souhaite "bien du courage pour aller défendre le maintien du nombre de parlementaires sur BFM, avec derrière lui une photo de l'Hémicycle à moitié vide."

Hidalgo imbattable comme Balkany ?

Dans les rangs de la République en marche, on rêve de prendre la mairie de Paris mais, selon l'Express : "Un député macroniste ironise : « Hidalgo est un peu comme les époux Balkany à Levallois, tout le monde les déteste mais ils sont réélus à chaque fois. »". Le Point semble d'un avis contraire : "Avec 50 000 militants à Paris, l'élection municipale de 2020 se présente bien pour la République en marche" face aux 6 000 adhérents des Républicains qui ont participé le 10 décembre, dans la capitale, à l'élection" de Wauquiez. Tandis qu'au PS, il n'y a eu que 717 votants parisiens le 18 janvier pour le changement des statuts du Parti Socialiste.

Sarkozy contre l'alternance trop fréquente ?

Nicolas Sarkozy semble estimer que cinq ans de présidence c'est trop court, le Président, à peine installé doit se préparer à partir, et il est victime d'une campagne de démolition permanente, si l'on déchiffre bien ce qu'il a déclaré lors de la conférence « Abu Dhabi Ideas Week-End » : " les grands leaders du monde actuel sont le président chinois Xi Jinping, son homologue russe Vladimir Poutine et le prince Mohammed ben Salmane d'Arabie saoudite. « Quel est le problème des démocraties ?  C'est que les démocraties ont pu devenir des démocraties avec de grands leaders : de Gaulle, Churchill… Mais les démocraties détruisent tous les leaderships. [...] Les démocraties sont devenues un champ de bataille, où chaque heure est utilisée par tout le monde, réseaux sociaux et autres, pour détruire celui qui est en place. Comment voulez-vous avoir une vision de long terme pour un pays ? C'est ce qui fait que, aujourd'hui, les grands leaders du monde sont issus de pays qui ne sont pas de grandes démocraties. »

Marianne n'est pas de l'avis de Nicolas Sarkozy comme le montre sa Une consacrée à "Ces despotes adorés" où l'on reconnaît Poutine et Xi Jinping... "Ils piétinent les libertés et pourtant leurs peuples les soutiennent".

Macron drague les chasseurs

En janvier 2012 l'Express titrait un de ses articles "Sarkozy drague les chasseurs", en 2017 l'hebdomadaire constate que Macron "les cajole" (avec une photo du Président intervenant devant la Fédération nationale des chasseurs le 14 mars 2017) : "La méthode Macron porte ses fruits. Même les chasseurs marqués à droite saluent le « pragmatisme » du président, voire « son courage et son panache ». Willy Schraen n’est pas le moins enthousiaste. Sa large main balaie les craintes de récupération politique : « Je n’ai pas peur d’être instrumentalisé ou même “macronisé”." déclare le président de la fédération des chasseurs.

Le dinosaure CGTiste anti-réforme SNCF

A 39 ans, le secrétaire général de la CGT-Cheminots Laurent Brun est bien décidé à faire dérailler la réforme de la SNCF note l'Obs qui fait son portrait sur 3 pages. Le portrait est contrasté car ses partenaires ne l'apprécient pas selon l'Obs : ""Il est jeune mais il a une mentalité de dinosaure" selon un ex-camarade CGT. "C'est le visage de la jeunesse sur un vieux stalinien, il n'est absolument pas ouvert au dialogue" selon un syndicaliste de Sud... Même au sein de la CGT on est méfiant "Lancer une grève c'est assez facile. La question c'est qu'est-ce qu'on fait après. On a vu par le passé à Lyon que Laurent Brun est de ceux qui renâclent à mettre fin à un mouvement."

Trump et Le Pen même combat

"De passage en France, où il a été l’invité vedette du congrès du FN, Steve Bannon a accordé à Valeurs Actuelles sa seule interview à un média français." Enfin pas vraiment puisque Valeurs Actuelles signale que Bannon s'est aussi exprimé sur BFMTV. En tout cas pour Bannon qui a droit à 6 pages "Les bases électorales du Front national et de Donald Trump sont exactement les mêmes. C’est la même colonne vertébrale : les ouvriers, la classe moyenne, le sel de la terre..." 

Au passage, Bannon revendique son populisme : "Être populiste, c’est vouloir rendre au peuple le pouvoir décisionnel et le contrôle de sa vie confisqués par les élites mondialisées. C’est la seule façon pour un peuple d’être réellement libre. À l’heure actuelle, pratiquement tous les travailleurs dans le monde sont soumis à un état de servitude. Pour recouvrer leur liberté, ils doivent retrouver le pouvoir de leur citoyenneté."

Union de jeunes à droite

"Des membres du FN, de LR, de Debout la France, du Parti chrétien-démocrate (PCD) et peut-être du Siel" vont se réunir "Sous la présidence de François de Voyer, un entrepreneur qui était du voyage de Marion Maréchal- Le Pen en février aux Etats-Unis" Ce collectif succède à Audace qui réunissait des « jeunes actifs » du FN selon l'Express.

Sondage sur la PMA et la GPA

"La gestation pour autrui (GPA) est interdite sur notre sol, tout comme la procréation médicalement assistée (PMA) l'est pour les femmes en couple homosexuel et pour les femmes célibataires. Et pourtant, les Français sont pour !" écrit l'Obs dans un dossier de 15 pages "Alors que la loi sur la bioéthique doit être révisée d'ici à la fin 2018, un sondage "l'Obs"-BVA "révèle que les mentalités ont changé en matière de procréation médicalement assistée". 

Selon ce sondage  "Près de 60% des Français se déclarent favorables à l'ouverture de la PMA aux femmes en couple homosexuel, tout comme aux femmes seules. Plus surprenant encore, 55% d'entre eux sont aussi favorables à la gestation pour autrui". Toujours selon ce sondage "plus de 70% des Français pensent aujourd'hui qu'un couple homosexuel peut élever un enfant dans de bonnes conditions. Mais, pour un couple hétéro, le chiffre monte à 98%".

Publicis rompt avec RT

Publicis dénoncé le contrat qui le liait à la chaîne russe RT. Selon l'Express "la rupture est surtout liée au mécontentement de l’Elysée de voir une entreprise hexagonale travailler pour un média proche du Kremlin, considéré comme un « agent d’influence ». Et cela à l’heure où le gouvernement français prépare une loi contre la propagation des fake news".

L'affaire Ramadan

"Etre rattrapé par un passé plus que sulfureux : que pouvait-il arriver de pire à celui qui, comme l’analyse l’islamologue Haoues Seniguer (voir page 38), joue autant « sur les apparences » que « de son autorité morale »?" demande l'Express qui annonce des "Révélations sur l’affaire Ramadan".

L’Express, dans un dossier de 12 pages, évoque, entre autres, le cas de "«Marie », celle qui a déposé plainte à Paris pour viols. Nous avons retrouvé une expertise psychologique réalisée sur cette dernière. Marquée par un vécu familial chaotique et déstructurant, puis par la prostitution à laquelle elle s’est livrée un temps – elle apparaît dans le dossier du Carlton de Lille–, elle avait été néanmoins considérée comme solide et responsable par l’expert qui l’a examinée pour l’affaire lilloise... Son histoire, étayée par des milliers de SMS ou autres messages que les enquêteurs vont analyser, semble d’autant plus crédible".

L’Express évoque aussi la campagne de soutien, organisée, avec entre autres "un très discret homme d’affaires tunisien. Habitué de la gestion de crise, ce dernier va être au coeur de la stratégie de « riposte » sur Internet. Depuis les rives du lac de Tunis, il va en quelques jours former un petit commando de spécialistes de la réputation en ligne, et mobiliser quelques dizaines des 1000 à 2000 « profils conversationnels » – son armée de faux comptes sur les réseaux sociaux – qu’il entretient à l’année ... Sollicité ...il ne répond pas lorsqu’on lui demande si ce type d’outil a bien été utilisé .. expliquant ne pas être « chargé » de sa « communication presse », mais seulement du côté du « parti de la vérité »."

Et les supporters de Ramadan ont été "incités à interpeller les patrons de presse au moyen d’un texte préformaté. Des centaines d’exemplaires de cet argumentaire clefs en main parviendront ainsi à L’Express dans la boîte mail du directeur du journal – et chez d’autres également". Sans oublier "une soixantaine d’intellectuels et de personnalités de tous horizons" qui ont signé "une tribune dans Mediapart, réclamant une « justice impartiale et égalitaire » pour Tariq Ramadan".

Mais "Virulente sur le Web, la campagne en défense de l’islamologue peine à mobiliser dans la rue. Samedi 3 mars, esplanade du Trocadéro à Paris, ils n’étaient que quelques dizaines à avoir bravé la fin de l’hiver pour afficher leur soutien indéfectible."

Les espions français

Selon Le Point (dossier d'une quinzaine de pages) il y a 6 500 personnes à la DGSE, contre 5 000 en 2014, et 4 400 à la DGST contre 3 300 en 2014. Macron s'intéresse de près aux services de renseignement, mais il ne doit pas oublier l'armée souligne le Point en citant un officier "Le renseignement est essentiel mais il ne faut pas qu'il se développe au détriment des forces. Une armée doit être équilibrée. Une grosse tête avec des petites jambes personne n'en veut.". On lira aussi  cinq pages consacrées à la vie du général Rondot, ancien du SDCE et d la DST.

L'Express, Trump, oranges et acier

L'Express s'inquiète de la guerre commerciale lancée par Trump avc la taxation de l'acier et l'aluminium, et évoque la risposte européenne : "Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a tout juste brandi une liste de produits typiquement made in USA, comme le beurre de cacahuète, le jus d’orange de Californie, le bourbon ou les motos Harley-Davidson – tous fabriqués dans des Etats républicains –, sur lesquels Bruxelles pourrait appliquer des mesures de rétorsion."

L'Express se trompe, la Californie est tout sauf un Etat républicain, son gouverneur est démocrate, et cet Etat est en guerre ouverte avec l'administration Trump.

Avec les Kurdes bombardés

Le reportage à l'étranger est un genre difficile qui se fait rare, il faut donc lire le reportage de Jérémy André à Afrine (5 pages dans Le Point) "assiégée et bombardée par des milices islamistes soutenues par l'aviation et les forces spéciales truques".

Marianne nouvelle formule

Renaud Dély, le patron de Marianne, annonce une nouvelle formule de cet hebdomadaire (né il y a 21 ans) qui sera en kiosque le 23 mars prochain.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !