Charlene, princesse en trois fugues | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Charlene, princesse en trois fugues
©

Revue de presse people

Charlene, princesse en trois fugues

Ce n’est pas une mais trois fois qu’elle aurait tenté de fuir le Rocher. Et pourtant, elle s’est mariée !

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

Etouffée, la vilaine rumeur qui a fait craindre le pire à trois jours du mariage princier ? Certains s’en sont arrangés. Pragmatiques, “ Paris-Match ” et “ Gala ” nous servent deux numéros “ historiques ” abondamment illustrés et tendrement commentés, assortis d’allusions leur permettant de jouer sur les deux tableaux. Un bel exercice de style, à l’image de l’édito du rédacteur en chef de “ Gala ”. “ Malgré toutes les précautions, écrit-il, une furie s’est imposée dans la salle du Trône, mais aussi dans les travées du palais princier. (…) Le monde entier n’a vu qu’elle, ne parlait que d’elle. (…) Cette invitée mystère n’a pas de nom, vous l’aurez compris, puisqu’il s’agit de la rumeur. (…) Au final, vrai ou faux, ce buzz maintes fois commenté a résisté aux démentis et donné à ces noces un intérêt supplémentaire. Ce week-end-là, c’est surtout par sa capacité à supporter pressions et rumeurs que Charlene est devenue une Grimaldi ; qu’elle est devenue Charlène de Monaco ”. Tout un art.

 

“ VSD ” a “ des preuves ”

A l’édito de son confrère, le rédacteur en chef adjoint de “ VSD ” en oppose un, beaucoup moins timoré : “ Alors qu’ils se préparaient à se marier et à avoir beaucoup d’enfants, de méchants journalistes affirmèrent que la gentille princesse avait essayé de fuir son royaume enchanté, grince-t-il. C’était vrai, mais, heureusement, d’autres gentils journalistes racontèrent que tout ça n’était que vile calomnie lancée par des jaloux. Et le somptueux mariage eut lieu, et le bon peuple de Monaco cria sa joie, et l’on put lire sur les traits de la princesse son bonheur devant la vie toute simple qui l’attendait. C’est beau, non ? En fait, c’est beau comme un mariage à Monaco ”. Ouch !

Dans un papier intitulé “ Charlène, la prisonnière de Monaco ”, l’hebdomadaire le dit haut et fort : “ “ VSD ” est en mesure d’affirmer que la future princesse a bien tenté de prendre un avion une dizaine de jours plus tôt. La “ fugue ” nous a été confirmée par un haut dignitaire monégasque. Et par plusieurs sources policières et militaires françaises. Et, pour cause, ce sont bien des policiers français qui sont intervenus pour prêter main forte aux représentants de Monaco et empêcher la fugue de Charlène ”. Heu, c’est bien embarrassant ce que vous nous dites, là, “ VSD ”…

 

Pas une mais trois tentatives de fuite

Mais “ Closer ” va plus loin, encore. Le people le souligne, l’air de rien : “ Samedi 2 juillet, au moment même où était célébré le mariage religieux, à 15 h 49 (précisément), l’AFP publiait une dépêche prudente, mais sans ambages : “ Selon plusieurs sources proches de l’organisation des noces, une crise entre le prince Albert et sa fiancée a bien précédé leur mariage. Ces sources témoignent, sous couvert de l’anonymat, de la “ véracité ” du couac entre les deux époux, et d’une probable demande de reconnaissance de paternité auprès d’Albert ” ”.

Vient le morceau de choix. Selon “ Closer ”, “ Charlene aurait bien tenté de fuir Monaco pas seulement une fois — comme il a été dit —, mais à trois reprises ! D’abord courant mai : alors qu’elle essayait sa robe de mariée chez Armani, à Paris, elle aurait demandé asile à son ambassade. Sa seconde tentative aurait eu lieu fin mai, lors du Grand Prix de Formule 1. Enfin, quelques jours avant le mariage, Charlene aurait été interceptée à l’aéroport de Nice en partance pour l’Afrique du Sud : elle aurait été retenue dans l’aérogare pendant qu’une autorité française alertait le Palais ”. Hé ben, vrai, celle-là, on ne s’y attendait pas !

 

Sur leurs lèvres

Le people le fait plaisamment remarquer : “ Et pourtant, (samedi 2 juillet), tout le Gotha était là… ” Alors quoi, on nous aurait joué la comédie ? Pour mieux démontrer son propos, le people a demandé à “ Marie Partouche, experte en lecture labiale, (de lire) sur les lèvres ” des mariés et de leurs invités pendant la cérémonie. “ Donne-moi la main gauche ”, dit Albert à Charlene, au moment de lui passer la bague au doigt. “ De quel nom je signe ? ”, demande la jeune femme à son prince devant le registre de mariage. “ Ils sont obligés de porter leurs alliances ? ”, demande Stéphanie à Caroline. Plus refroidissant encore, à travers ce “ décryptage ”, on découvre un Albert plutôt impérieux avec sa jeune épouse : “ Allez, monte dans la voiture ! ”, “ Lève la main, salue ! ”, lui ordonne-t-il. Au moment où Charlene fond en larmes, le prince lui glisse : “ Ne pleure pas, ne pleure pas… Ne t’inquiète pas… C’est bien… Allez, regarde derrière toi ! ”

Si les lèvres “ parlent ”, les baisers en disent plus long encore... Histoire d’enfoncer le clou, “ Closer ” a demandé au psychologue et spécialiste du langage gestuel Joseph Messinger d’analyser trois photos sur lesquelles Albert et Charlene s’embrassent. “ Quand deux amoureux s’embrassent lèvres closes, on dit communément qu’ils ont déjà des kilomètres au compteur et que leurs sentiments se sont refroidis, dit-il devant la première. On décèle également un manque d’empressement (photo 2), on a l’impression que c’est un baiser sous la contrainte. Embrasser les yeux ouverts, le regard en coin ( photo 3) montre le côté possessif du prince. Charlene devra veiller à baisser les yeux en présence des jeunes beaux mâles monégasques… ” Fermez le ban ?

 

 

Kate gagnante

Mais le 2 juillet, une autre petite reine, des podiums, celle-là, se mariait aussi au fin fond de la campagne anglaise… Pour arbitrer “ le match des mariages ” de Kate Moss et de Charlene, “ Voici ” a pris en compte cinq critères : “ La robe : Egalité ” ; “ La guest list ; avantage Kate ” ; “ Le gâteau : avantage Charlene ” ; “ La sono : avantage Kate ” ; “ le bisou : avantage Kate ”. Et la gagnante est… Kate Moss, bien sûr !

Même “ Elle ” est d’accord : “ Loin des falbalas des noces royales, note l’hebdo, Kate a montré qu’un mariage pouvait être fashion mais cool, hippie mais rock, conventionnel mais moderne, chic, mais sympa. Et surtout, il respirait le bonheur ”. Fallait que ça sorte.

Cerise sur le gâteau, les noces de la “ brindille ” et de Jamie Hince auraient “ seulement ” coûté “ 550 000 euros ” d’après “ Grazia ”. Soit beaucoup moins que le mariage princier, estimé par “ Public ” à 4 millions d’euros. L’argent, on le sait, ne fait pas le bonheur. Il ne fait pas non plus toujours la différence.

 

Harry Potter, suite et fin ?

De l’argent, les interprètes stars de “ Harry Potter ”, dont le prochain — et dernier — épisode sort le 13 juillet, n’en manquent pas. Selon “ Closer ”, les fortunes personnelles de Daniel Radcliffe, 22 ans, Emma Watson, 21 ans, et Rupert Grint, 23 ans, s’élèvent respectivement à 366, 514 et 24 millions d’euros. Ah, tout le monde ne gère pas l’argent de la même façon, apparemment… Le people le précise : Emma Watson aurait suivi une “ formation spéciale au Coutts Banks ” pour apprendre à faire d’habiles placements. Ca marche, dis donc !

Ils ont de quoi “ voir venir ”, donc, mais sauront-ils gérer l’après-petit sorcier ? C’est la question que se pose “ Be ”. “ Pour le psychanalyste Bernard-Elie Torgemen, indique le journal, il n’y a qu’une issue possible : “ Casser leur image, la rejeter. Pour exister par eux-mêmes, ils doivent exorciser le démon Potter ” ”. Vade retro, Satanas !

Mais la saga est-elle vraiment finie ? D’après “ Grazia ”, “ Il a été fait mention, sans date de sortie, d’un nouveau livre situé dans l’univers de Potter, et J.K. Rowling elle-même a rompu le silence en juin dernier avec un site internet énigmatique intitulé “ Pottermore.com ”. Un réseau social ? Un forum de discussion ? Les indiscrétions font état d’un immense jeu à clefs situé à mi-chemin entre le monde réel et celui d’Harry… (On devrait en savoir plus) le 31 juillet ”. Patience…

 

 

Harry amoureux, mais pas de Pippa

D’un Harry, l’autre. En cette semaine où, bizarrement, il n’est nulle part question de Pippa, “ Voici ” nous l’annonce : “ avec Florence Brudnell-Bruce, le prince Harry a déniché une aristo top-model. Le rêve, quoi ! (…) Mannequin lingerie et sous-vêtements, (la jolie blonde) a l’air complètement accro au petit roux du carrosse : “ Au début, raconte-t-elle, je pensais que c’était juste pour le fun, mais là, je me demande si je ne suis pas en train de tomber amoureuse ” ”. Caliente !

Hélas, trois fois hélas, d’après “ Public ”, “ Queen Liz en aurait avalé sa cup of tea de travers. (…) Il suffit de jeter un bref coup d’œil aux clichés de Florence (…), elle est bien trop délurée pour porter les joyaux de la Couronne ! Sans compter qu’avec son ex, Jenson Button, le pilote de Formule 1, la blondinette aurait fait quelques vidéos coquines ! ”. Plus embêtant, “ selon une enquête du tabloïd anglais “ The Sun ”, le prince et la top model trash seraient cousins éloignés au huitième degré. (…) C’est déjà limite pour le commun des mortels, mais alors pour les Windsor, c’est inacceptable ! La reine est formelle : pas question que cette histoire s’éternise ”. Encore un conte de fées brisé ?

 

 

Vous en voulez encore ?

Sale temps pour les “ fils de ” : Alain-Fabien Delon est inculpé dans une affaire de blessure par arme à feu (“ Closer ”, “ Match ”) et Laura Halliday est “ très (mais alors très) en formes et très heureuse ” (“ Voici ”). “ Eva Longoria a trouvé son nouveau Tony ” (“ Closer ”), le vrai, lui, s’amuse avec une blonde et une brune (“ Voici ”), comme Sean Penn (“ Closer ”, “ Public ”). François Cluzet s’est marié (“ Voici ”) et Ingrid Chauvin va épouser le mari de la maquilleuse de Nicolas Sarkozy (“ Closer ”). Victoria Beckham veut accoucher à Nice, comme Angelina Jolie (“ Closer ”) ; Benoît Magimel est bientôt papa (“ Closer ”) ; François-Henri Pinault est le père du fils de Linda Evangelista (“ Voici ”) et Renaud est grand-père (“ Gala ”). Dans “ Secret Story 5”, la bataille fait déjà rage entre Julie (“ Voici ”), Ayem (“ Closer ”) et Juliette (“ Public ”). La production aurait proposé à “ Jonathan Pinet, le militant UMP qui a révélé l’interpellation de DSK sur Twitter ” de participer à l’émission (“ Public ”). Mais où vont-ils les chercher ?!

Vous aimez les tests ? Vous avez le choix entre “ Pourriez-vous craquer pour un mec pas sexy ? ” (“ Public ”), “ Belle toute nue : saurez-vous relever le défi ? ” (“ Gala ”) et “ Votre mec est-il durable ? ” (“ Closer ”). Plus malin, “ Grazia ” vous propose de “ faire votre printemps arabe ” et de “ profiter des vacances pour faire le ménage parmi les dictateurs de votre entourage ”. Prêts ? Partez !

 

 

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !