Blogs 2013 : moi, moi, moi et nous | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Blogs 2013 : moi, moi, moi et nous
©

Revue de blogs

Blogs 2013 : moi, moi, moi et nous

2013, l'année du narcissisme numérique (version pessimiste) ou de l'émergence d'un moi/nous s'exprimant sur des sujets graves ou légers (version optimiste) ?

Le syndrome "selfie"

Une pratique coréenne et japonaise qui existe de longue date a envahi les réseaux sociaux occidentaux : se prendre en photo avec son téléphone mobile. Signe de la pénétration mondiale du syndrome : le "selfie" très controversé de Barack Obama et d'une certaine ministre danoise blonde durant l'hommage à Mandela, qui n'a pas plu du tout à Michelle. Si le selfie frappe jusqu'aux sommets du pouvoir, on consulte d'un autre œil les avertissements sur les quelques soucis psy, en particulier un narcissisme en surchauffe, induits par la pratique. Le blog Best Computer Science Schools en a fait une très sérieuse infographie, qui rentre dans les nouveaux risques mentaux de nos pratiques numériques. 

Illustration Best Computer Science Schools

Le témoignage vidéo

"35 and Single" (35 ans et célibataire) n'avait pas l'intention d'être autre chose que le témoignage personnel, en vidéo, d'une réalisatrice argentine sur son parcours, ses amours et ses hésitations face au futur : célibataire et libre ? Casée plus ou moins bien ? Cette vidéo a pourtant provoqué plusieurs micro-phénomènes qui pourraient s'installer. Tout d'abord, le New York Time l'a postée dans sa rubrique "Op Ed" (Editoriaux), une grande première, comme une véritable "opinion" sur un phénomène de société. Deuxième surprise : la vidéo a eu un énorme succès viral dans des pays a priori peu concernés par le célibat féminin prolongé, comme le Pakistan et l'Indonésie. Ces mystérieuses affinités entre capitales connectés du globe sont peut-être le signe avant-coureur de débats de société en taille unique pour une planète bien homogénéisée. 

Le manifeste perso

Miracle, le "je" peut aussi être au service du "nous". Très actuel aussi dans les campagnes en ligne d'activisme, la photo en buste d'une personne portant un message écrit sur une simple feuille de papier. Par exemple, le projet d'une étudiante d'origine coréenne de l'université Fordham dans le Bronx, qui a demandé aux autres étudiants non "caucasiens" victimes de racisme de noter la remarque incriminée et de se faire photographier avec. 

Photo Kiyun Kim reproduite par le blog Konbini : "Pourquoi tu parles comme une blanche ?"

Encore plus sensible, la même dynamique de témoignages personnels sur une feuille de papier est à la base du projet Unbreakable, pour les victimes de viol, et du blog What I be qui demande aux volontaires de se faire photographier avec, écrit sur eux-mêmes, le nom de leur complexe ou de leur difficulté existentielle personnelle. 

Photo Steve Rosenfield : "Je ne suis pas mon problème de poids"

Beaucoup plus souriant : le succès foudroyant du blog en photos Human of New York qui a désormais des copies dans de plus en plus de villes et pays tout autour du monde. Une photo, une légende en forme de réponse à une ou deux questions : "Qui êtes-vous, que faites-vous? " Et le monde, les villes, reprennent leur humanité. 

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Plus forts que les Selfies : quand les stars s'adonnent aux "Uglies""Selfie" devient le mot de l’année des Oxford dictionaries : mais pourquoi le français est-il incapable d'inventer les mots des usages quotidiens au même rythme que l’anglais ?Selfies : pourquoi l'abus est plus dangereux pour les filles que pour les garçonsEt si le selfie à 3 d'Obama lors de l'hommage à Mandela nous montrait surtout comment on est passé du "je pense, donc je suis" à "on me voit, donc je suis"

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !