Au son des cigales : un authentique mas provençal sur un terrain de plus de 30 hectares | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Une surface habitable d’environ 700m² pour 6 900 000 euros.
Une surface habitable d’environ 700m² pour 6 900 000 euros.
©Reuters

Ça, c'est palace !

Au son des cigales : un authentique mas provençal sur un terrain de plus de 30 hectares

Chaque semaine, visite d'une maison de rêve avec Sotheby's International Realty. Aujourd’hui, petit détour en Provence, au pied des Alpilles, dans un superbe mas du 17ème siècle…

Partez sur les traces de Marcel Pagnol en visitant ce mas situé sur un terrain de 31 hectares, niché au cœur des Alpilles, non loin de Saint-Rémy-de-Provence.

Hall d’entrée accueillant annonçant des vacances mémorables

Ce mas du 17ème siècle a été rénové dans un souci d’authenticité. Il offre une surface habitable d’environ 700m².

Pour méditer (cri, cri, cri...)

Deux séjours avec cheminées anciennes et une vaste salle à manger permettent de se rassembler. Une cuisine complète ces espaces afin de concocter de bons petits plats : tians, fougasses, pissaladière, bouillabaisse…

Cuisine familiale pour des tambouilles à la provençale

Un salon pour vanter ses exploits de chasse dans les Alpilles : sus aux bartavelles

La demeure provençale dispose de 7 chambres (dont deux chambres de maîtres).

Pour une petite sieste quand le soleil tape trop fort

Sur un terrain arboré de 31 hectares, le parc offre, avec sa piscine et son court de tennis, la possibilité de faire de nombreux aménagements pour des activités sportives personnelles. Le mas comporte aussi un hammam.

De quoi faire quelques longueurs...

A l’écart du mas, une maison d’amis d’environ 250m² permet d’accueillir un certain nombre d’invités. Divisée en deux bâtiments, cette bâtisse dispose de sa propre piscine qui s’ouvre sur une vue complètement dégagée sur les prairies et la pinède du domaine.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !