Anne Sinclair au “ Huff’Po ”, Laurence Ferrari par ici la sortie, justice pour le fils Villiers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Anne Sinclair au “ Huff’Po ”, Laurence Ferrari par ici la sortie, justice pour le fils Villiers
©

Revue de presse people

Anne Sinclair au “ Huff’Po ”, Laurence Ferrari par ici la sortie, justice pour le fils Villiers

… Et aussi Dominique de Villepin côté privé, Zahia D. et l’amûûr… S’en passe des choses sur la planète people !

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

Jingle bell ! A J – 7 avant le passage du barbu joufflu en pyjama rouge, c’est de saison, les people donnent dans le bilan, la rétro, les classements et les… “ awards ”, comme dirait Van Damme, et comme le dit “ Grazia ”. Surprise, surprise ! Devinez un peu qui est “ la femme de l’année ” pour les lectrices du magazine… Anne Sinclair ? En plein dans le mille ! “ Vous avez plébiscité l’audace, la persévérance et le talent, tout simplement ”, écrit Arnaud Liévin à l’adresse des votantes, avant de préciser — info — que la journaliste “ a accepté la semaine dernière la tête du Huffington Post ” français qui devrait “ voir le jour au début de 2012 ”. La rumeur, donc, est confirmée. Autre chose, sinon ? Parmi les lauréates des awaaards "Grazia" 2011, les lectrices électrices ont aussi choisi Jade Foret, couronnée “ geekette de l’année ” avec son tweet “ Si Manuela (ex-Lagardère, ndlr) veut Arnaud, qu’elle le reprenne, j’en ai marre ! ! ! ”. Last but not least, le trophée “ pleureuse de l’année ” a été attribué à… Tristane Banon. Pas à dire, z’ont de l’humour, les ‘tites dames de “ Grazia ”.

 

Laurence Ferrari sur un siège éjectable

Dans la peine ou à la peine, la présentatrice du 20 heures de TF1 ? D’après “ Voici ”, “ Pour Laurence Ferrari, rien ne va plus ”, ce serait même “ l’alerte rouge ”. “ Lundi 12 décembre, explique le people, le journal qu’elle présente sur TF1 a atteint son score le plus bas : moins de 6,4 millions de téléspectateurs seulement. Du jamais vu sur la chaîne leader en Europe. Pire encore : l’écart se resserre dramatiquement avec la concurrence : le 20 heures de David Pujadas a rassemblé ce soir-là 5,7 millions de personnes devant leur écran. De très mauvaises nouvelles pour Laurence, plus fragilisée que jamais à son poste. (…) En coulisses, les couteaux s’aiguisent. On lui reproche d’être pistonnée en haut lieu et ses détracteurs prédisent qu’elle pourrait perdre son poste après la présidentielle de 2012 ”. Caramba ! Heureusement qu’en amour, tout va, et que “ Renaud ” est là. Le journal le souligne en effet : “ Dans la tempête, il est son plus fidèle soutien. L’amour de Renaud Capuçon, le violoniste qu’elle a épousé en juillet 2009, aide Laurence à traverser cette épreuve professionnelle. Mais, surtout, il y a Eliott, leur fils, qui a fêté son premier anniversaire le 8 novembre dernier ”. Tant qu’on a l’amour, hein ?

 

L’affaire Laurent/Guillaume de Villiers relancée

De l’amour, des preuves d’amour, le fils de Philippe de Villiers, Laurent, en a singulièrement manqué dans le douloureux procès qu’il a intenté à son frère aîné, Guillaume, qu’il accuse de l’avoir violé enfant. “ Elle ” nous l’apprend : “ la Cour de cassation a annulé, le 7 décembre, le non-lieu prononcé en 2010 au profit de (Guillaume). La cour d’appel de Lyon va réexaminer le dossier et dire si ce dernier, qui réfute catégoriquement les accusations, devra être renvoyé devant la cour d’assises ”.

 

Laurent de Villiers abandonné par sa famille

“ Elle ” le raconte : Laurent, âgé de 27 ans, vit désormais “ dans le Nebraska, entre sa compagne américaine, Renée, leur fille Grace, 3 ans, et sa petite entreprise de traiteur français ”. Pour lui, l’annonce de cette nouvelle décision de justice, “ C’est un peu Noël en avance ! (…) Le non-lieu en faveur de mon frère m’avait surpris et choqué. Comme si on me disait officiellement : “ Allez, c’est à toi de te débrouiller avec ce que tu as vécu ! ” Je portais seul l’entière responsabilité d’avoir dénoncé ces faits. Cette fois, à l’inverse, la justice assume cette responsabilité. Ma parole de victime est de nouveau prise en compte alors que j’avais été décrédibilisé par la défense de Guillaume et par les propos tenus publiquement par Philippe de Villiers ”. —“ Etes-vous en contact avec votre famille ? ”, demande l’hebdo. —“ Non. Si j’ai survécu au traumatisme des agressions sexuelles, cet abandon et ce silence sont, eux, plus difficiles à vivre. Mais j’ai su, indirectement, que depuis la sortie (de mon) livre (“ Tais-toi et pardonne ! ”, Flammarion), certains dans cette famille se posent des questions ” ”.

 

“ D’autres bourreaux et d’autres victimes ” dans le clan de Villiers

—“ Est-il possible de briser l’omerta qui, selon vous, régit le clan de Villiers ? ”, l’interroge “ Elle ”. —“ La loi du silence demeure. Il règne une telle peur du patriarche, Philippe de Villiers, tant dans la famille que dans la région qu’il a dirigée et qui lui doit économiquement et culturellement beaucoup. Il faudra vraiment du courage à certains pour oser dire ce qu’ils savent. Seule Anne, une cousine germaine de Philippe de Villiers, m’a tendu la main. Mais à quel prix ! Plus personne ne lui parle ”. —“ Vous qui étiez le “ préféré ” des sept enfants, le relance le journal, votre mère vous accuse aujourd’hui d’être un affabulateur… ” —“ Ma relation avec elle est paradoxale. En portant plainte, j’ai sali le nom des Villiers, ce qui est considéré comme un crime. Ma mère, dans le passé, s’est souvent — comme d’autres proches — confiée à moi. J’étais le détenteur de beaucoup de secrets de famille. Il y a d’autres bourreaux, et d’autres victimes. Je représente celui qui permettra peut-être de libérer la parole. La stratégie de défense de mes parents, c’est de m’accuser de folie devant la justice et la presse. Mais je me sens un homme libre. Et serein ”.

 

Villepin est-il fou ?

Sans transition, mais puisqu’on parle aristocratie, “ Grazia ”, qui ose tout, se demande ce samedi si “ Dominique de Villepin est fou ”. “ La presse est unanime, raconte le mag, DDV, c’est le “ cavalier seul ”. Il a quitté l’UMP pour créer son parti, République solidaire, que des petits malins ont aussitôt surnommé “ République solitaire ”. Dans les sondages, il oscille entre 1 % et 2 %. Côté perso, en revanche, c’est encore plus compliqué ”. Houlà, houlà ! Qu’est-ce qu’ils vont nous sortir, cette fois ?

 

Villepin, célibataire mais pas tout à fait

“ Certes, après vingt-cinq ans de vie commune, il n’est officiellement plus avec son épouse, Marie-Laure Viébel, poursuit le people. Mais la sculptrice précise bien qu’ils n’ont pas divorcé, qu’elle s’est simplement “ séparée ” pour se recentrer sur ses projets persos. (…) Pour autant, elle ne désespère pas qu’un jour leurs “ routes se recroisent ”. Leur fille, le charmant mannequin Marie Steiss, a préféré vivre aux Etats-Unis et se lancer dans le cinéma. Elle revient d’un tournage où elle incarnait un cosmonaute kazakh dans un film allemand, “ Baikonur ” (pas encore sorti en France). Dépaysant ”. Rafraîchissant ?

 

Villepin, alias Ursula Andress

Mais venons-en aux questions de fond, et d’abord, à celle-là : “ DDV est-il sexy ? ” “ “ Lorsqu’il sort de l’eau à La Baule avant un petit déj avec Sarkozy en 2005, c’est Ursula Andress (…) ”, s’enflamme David Abiker, spécialiste ès-mecs. De fait, continue “ Grazia ”, le marathonien de la politique court aussi celui de Paris. Il pousse de la fonte, nage et taquine la balle à Roland-Garros. Toujours impeccable, il paraît gravé dans l’airain (…). En revanche, “ il n’est pas très empathique, poursuit David Abiker. Il est complètement premier degré. On l’a vu dans sa déclaration de candidature face à Laurence Ferrari : lorsqu’elle lui pose des questions sur le financement de sa campagne, il ne botte pas en touche intelligemment sur le mode “ je sais pourquoi vous me posez cette question et je ne veux pas y répondre ”, il part dans un grand discours entre lyrisme et langue de bois ”. Bilan : beau, oui, “ sexy ”, ça reste à voir ”. Mauvais, ça, très mauvais, Dominique, pour les voix.

 

Villepin n’est pas fou : il rend cinglé

Oui, bon, c’est bien beau tout ça, mais alors, il est fou ou pas ? “ “ Mais il est fou ! ” se serait exclamé Alain Juppé quand Chirac pressentait (Villepin) à Matignon, raconte “ Grazia ”. Anna Cabana a d’ailleurs intitulé la biographie de l’ex-Premier ministre, “ La verticale du fou ”. Pourtant, dans son livre, elle cite Bruno Le Maire, qui a passé huit ans à ses côtés et assure que “ Dominique n’est pas schizophrène. Il n’est pas fou du tout. C’est un homme seul ”. Décidément ! Son autre biographe, Thierry Desjardins, est plus direct : “ Villepin, c’est De Gaulle qui se prendrait pour Jeanne d’Arc ”. Selon le journaliste, qui le connaît depuis vingt ans, la folie de DDV, “ c’est son rêve de grandeur ”. Ca le préserve des tentations : il ne s’est jamais laissé acheter, quand bien même on lui promettait récemment le poste de député des Français du Canada et des Etats-Unis. Du coup, DDV va plutôt bien, merci, il rend juste Sarkozy complètement dingue ”. C’était donc çaaaa !

 

Zahia D. passe le périph’

Bon, et si on en venait aux people, aux vrais ? Cette semaine, surprise !, et signe qu’elle est passée de l’autre côté — le côté chic et convenable ? — l’ex-escort Zahia D. a les honneurs de “ Elle ”. Oui, oui, de “ Elle ”. “ Galerie du Passage, Christian Louboutin fête ses vingt ans de carrière, entouré d’invités aussi chics que ses souliers aux semelles ardentes, entame le mag : Farida Khelfa, Ines de la Fressange, Kristin Scott-Thomas, Antoine Arnault, Natalia Vodianova, Arielle Dombasle, Stéphane Bern… La branche influente du Tout-Paris, sur laquelle vient se poser l’ex-oiseau de nuit. Personne n’a l’air de s’en étonner, il y a quelques sourires en coin, mais la gentry se laisse photographier à côté d’une fille réputée de mauvaise vie ”. S’en passe des choses, quand même, dans les coquetèles de Paris !

 

La question derrière “ l’affaire Zahia D. ”

Et sinon, c’est quoi le problème ? “ Les temps ont changé, mais Zahia l’a fait, résume le journal : elle a traversé le périphérique, barrière sociale de bitume, de plus en plus infranchissable ”. Et la question est… : “ Comment a-t-elle fait ” ? Pas vraiment. Si on a bien suivi “ Elle ”, la question — les questions — seraient plutôt : “ Quelle image, quel message, sa “ réussite ” (attestée par son train de vie, proprement hallucinant) véhicule-t-elle exactement auprès des jeunes filles qui, comme elle, viennent de l’autre côté du périph’ ? ” En clair : “ Se sortir de “ la zone ” justifie-t-il qu’on fasse commerce de son corps ” ?

 

Zahia D. et l’amour

Plus consensuel — plus frileux, ou plus délicat ? —, l’hebdo formule le problème ainsi : “ Indépendamment des gorges chaudes dans les vestiaires de foot, l’affaire Zahia pose une question délicate : peut-on, comme elle l’a affirmé dans “ Paris-Match ”, avoir des rapports sexuels tarifés sans être une prostituée ? Escort-girl, sans souteneur, est-ce un choix, voire une liberté ? ” D’après le psychanalyste Samuel Lepastier, interrogé par l’hebdo, “ Faire l’amour est une fin en soi, mais ne peut pas être un moyen. Dans la prostitution, les partenaires se mentent l’un à l’autre. Et le jour où l’on connaît le désir partagé, se vendre devient impossible. Si on le fait, c’est qu’on n’a pas connu l’amour ou qu’on ne peut pas le connaître (…) Si, aujourd’hui, des filles pensent que se prostituer n’est pas un si grand pas, c’est la dérive d’une société libérale, la conséquence d’une culture du résultat qui valorise la réussite matérielle, peu importe son origine. (…) Ces adolescentes se vivent comme des rebelles, qui osent défier leur milieu d’origine et leurs partenaires. Mais cette rébellion est sans issue, puisqu’elles n’ont pas le choix : elles ne sont pas en capacité d’aimer ”. “ Alors, de quoi Zahia est-elle le nom ?, s’interroge “ Elle ”, en conclusion. En tout cas, pas de l’amour ”. Sob. On aurait tellement voulu croire au conte de fées. En même temps, “ Pretty Woman ”, ça remonte à trois siècles avant le AAA, et c’était déjà, hmm !, du cinéma.

 

Vous en voulez encore ?

Précipitez-vous sur “ VSD ” : le news a retrouvé le village turc, Karakale, dont est originaire Kim Kardashian — et c’est… heu… comme dans “ Borat ” ! Choc des cultures : d’après “ Oops ! ”, la popotée de la téléréalité demanderait 15 000 euros pour admettre à sa table un invité, au club Tao de Las Vegas.

Assez tordant, aussi, le papier de “ Grazia ”, “ Chat suffit ! ”, ou comment Kylie Minogue a, aaargh !, finalement basculé, à 43 ans, dans “ le gang inquiétant des femmes-chats (yeux bridés et pommettes hautes) ” dont font déjà partie Carla Bruni-Sarkozy et Fergie — Madonna, ouf !, a, d’après le mag, apparemment arrêté à temps ( ? ? ?).

Dans “ Paris-Match ”, une seule chose, à grappiller dans l’interview-“ événement ” de Silvio Berlusconi : la définition — enfiiiin ! — de l’expression “ bunga-bunga ” : “ Cela signifie, explique le Conducatore, “ allons danser après le dîner ”. Tout le reste est pure invention ”. C’est ça, mouais.

Puisqu’on parle de “ Match ”, qui fait sa couv sur “ le phénomène “ Intouchables ” (une colonne et quatre phrases dans la rétro 2011), lisez plutôt sur le sujet le papier de “ Grazia ” sur la réception américaine du “ blockbuster ” français, considéré outre-Atlantique comme “ raciste ”. Hé ouais.

Côté amour(s), sinon : Jennifer Aniston devrait se faire passer la bague au doigt par Justin Theroux incessamment sous peu, en tout cas avant le lancement de la promo de leur film “ Wanderlust ” (“ Grazia ”, “ Elle ”) ; d’après “ Be ”, Jen serait du coup tellement bien dans ses pompes qu’elle serait prête à revoir enfin Brad (Pitt) pour les fêtes de Noël (là, on demande à voir) ; Marc Anthony ne suppporte pas Casper, le nouveau fiancé de Jennifer Lopez (“ Oops ! ”, “ Gala) ; Cameron Diaz et P. Diddy ont “ encore été vus ensemble ” (“ Voici ”) ; Pippa Middleton “ est accro à Ben Goldsmith, marié et père de trois enfants ” (“ Public ”) ; Will Smith et sa femme Jada sont séparés : l’acteur s’est installé chez des amis (“ Oops ! ”, “ Gala ”) ; Eva Mendes et Ryan Gosling sont “ proches de la rupture ” à cause de l’actrice Emma Stone avec qui l’acteur a tourné “ Gangster Squad ” (“ Voici ”) ; Beyonce enceinte, Jay Z, c’était inévitable, fait une — grosse, mais alors, une grosse — couvade (“ Oops ! ”) ; Amélie de “ Secret Story ” 4 “ a accouché d’Hugo, son petit ange de la télé-réalité ” (“ Oops ! ”)

En vrac : Fred Perry lance une collection de vêtements signée Amy Winehouse (“ Voici ”) ; Pete Doherty “ a dessiné une ligne de fringues pour The Kooples ” (“ Voici ”) ; John Malkovich présente sa collection de vêtements hommes “ Technobohemian ” à la boutique éphémère Opificio JM, 14 rue d’Uzès, dans le 2e, à Paris, jusqu’au 24 décembre (“ Voici ”) ; “ après son opération des cordes vocales, Adele revit ” (“ Voici ”, “ Gala ”) ; Paris Jackson va tourner dans un film de science-fiction, “ Lundon’s Bridge and the Three Keys ” (“ Oops ! ”, “ Public ”) ; les objets de la série “ Friends ” ont été vendus aux enchères (“ Be ”) ; pour se relancer, Lindsay Lohan a négocié 757 000 euros des photos d’elle, nue, dans le “ Playboy ” de janvier (“ Be ”). Problème : elles sont déjà sur le Net et dans “ Public ” ; Lucius, le père de Jodie Foster, “ risque 20 ans de prison pour avoir détourné plus de 95 000 euros à une vingtaine de personnes ” (“ Voici ”) ; Django, le bouledogue d’Antonio di Caprio “ lâche des caisses en avion ”, ses amis, du coup, ne veulent plus voyager avec lui (“ Oops ! ”, “ Voici ”) ;

Côté dossiers, grosse tendresse pour le “ Drôles de couples ” de “ Oops ! ” — “ Problèmes de tailles ”, “ Différences d’âge ” et “ Elles sortent avec des moches ”. Tordant. Restent, c’est de saison, les “ spécial cadeaux ” (“ Elle ” : à “ moins de 50 euros ”, “ Grazia ” : “ Last minute ”, mais surtout très cher, “ Be ” : assez chouette et plutôt raisonnable), et les horoscopes 2012 de “ Elle ” et de “ Be ”. Perso, on est Verseau, et c’est plutôt bon, surtout dans “ Elle ”. Et vous ?

 

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

David Abiker, Madonna, Dominique de Villepin, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Silvio Berlusconi, France 2, Anne Sinclair, Bruno Le Maire, Zahia, TF1, David Pujadas, Laurence Ferrari, Huffington Post, Lindsay Lohan, Beyoncé, Pete Doherty, Jennifer Aniston, Amélie, bunga bunga, Kim Kardashian, Secret Story, Brad Pitt, playboy, Louboutin, Adele, Carla Bruni-Sarkozy, Pippa Middleton, Marie-Laure de Villepin, Will Smith, Arnaud Lagardère, Tristane Banon, amy winehouse, Jade Foret, Justin Theroux, Marc Anthony, John Malkovich, Jennifer Lopez, Jodie Foster, Kylie Minogue, Emma Stone, Jay Z, Cameron Diaz, Fergie, Eva Mendès, Ryan Gosling, Intouchables, Friends, Paris Jackson, Borat, Marie Steiss, Renaud Capuçon, Anna Cabana, Ben Goldsmith, The Kooples, P. Diddy, Philippe de Villiers, Fred Perry, Jada Smith, Antonio du Caprio

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !