Alcoolisme : le Baclofène en passe d'être généralisé? ; un homme sur treize a des pieds faits pour grimper aux arbres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Les autorités sanitaires françaises viennent d’autoriser une généralisation du Baclofène dans le traitement de l’alcoolodépendance.
Les autorités sanitaires françaises viennent d’autoriser une généralisation du Baclofène dans le traitement de l’alcoolodépendance.
©Reuters

Atlantico santé

Alcoolisme : le Baclofène en passe d'être généralisé? ; un homme sur treize a des pieds faits pour grimper aux arbres

Et aussi : Toc : chiens et Hommes partagent les mêmes anomalies cérébrales ; En bref : pourquoi les enfants n’ont-ils pas de mémoire ? ; Coronavirus MERS-CoV : faut-il prolonger la période de quarantaine ?

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Alcoolisme : le Baclofène en passe d'être généralisé ?

Les autorités sanitaires françaises viennent d’autoriser une généralisation du Baclofène dans le traitement de l’alcoolodépendance. Mais cette mesure est pour l’heure temporaire, car seuls les résultats des essais cliniques en cours pour tester l’efficacité du médicament permettront de trancher. Michaël Szprync, chef de clinique en médecine addictologique à l’hôpital Fernand Widal, explique à Futura-Sciences le pourquoi du comment.

Certains en parlent comme d’une révolution. Le Baclofène, un contractant musculaire connu depuis les années 1970, pourrait bientôt enfiler une seconde peau et devenir l’un des principaux traitements de l’alcoolodépendance. Bien qu’ayant à l’origine montré une certaine frilosité, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pourrait à l’avenir autoriser la mise sur le marché du Baclofène dans cette indication...

(Lire la suite sur Futura-sciences)

Toc : chiens et Hommes partagent les mêmes anomalies cérébrales

Les troubles obsessionnels compulsifs (Toc) apparaissent aussi bien chez les Hommes que chez les chiens. Si les symptômes et les traitements sont les mêmes, une étude vient de confirmer que les anomalies cérébrales sont également identiques. Tel chien, tel maître !

Les troubles obsessionnels compulsifs, souvent abrégés en Toc, correspondent à une maladie mentale caractérisée par des pensées intrusives et obsédantes, engendrant de l’anxiété. En réponse, le patient présente des comportements ritualisés, répétitifs et irraisonnés, empiétant sur sa vie quotidienne et gâchant ses journées.

(Lire la suite sur Futura-sciences)

En bref : un Homme sur treize a des pieds faits pour grimper aux arbres

Avez-vous des pieds de chimpanzés ? Une étude scientifique montre que 8 % des êtres humains sont dotés de pieds bien plus souples qu’on ne le pensait, s’apparentant davantage à ceux des singes grimpant aux arbres qu’aux bipèdes que nous sommes, mieux adaptés à la marche…

La bipédie de l’Homme le distingue de ses cousins primates par de nombreux caractères anatomiques. Le pied en est un excellent exemple. Même nos plus proches parents, les chimpanzés, ont un pouce opposable, leur permettant une meilleure préhension sur les branches et les troncs sur lesquels ils grimpent. Autre particularité : notre pied est bien plus rigide que le leur, ce qui rend possible un effet de levier nous assurant une marche plus économe en énergie. Ceux des singesarboricoles sont plus flexibles de manière à mieux enserrer leur support.

(Lire la suite sur Futura-sciences)

En bref : pourquoi les enfants n’ont-ils pas de mémoire ?

Il est très difficile de se souvenir de nos premières années de vie. Selon des chercheurs canadiens, cette amnésie serait due à une importante fabrication de neurones dans l’hippocampe durant l’enfance.

Les jeunes enfants ont tendance à répéter les mêmes bêtises continuellement. Ils ne le font pas pour tester la patience de leurs parents, mais parce qu’ils possèdent seulement une mémoire à court terme et oublient très vite ce que l’on vient de leur dire. Appelé amnésie infantile, ce phénomène existe chez les enfants de moins de trois ans. La mémoire à long terme se développe ensuite petit à petit jusqu’à l’âge de sept ans environ.

(Lire la suite sur Futura-sciences)

Coronavirus MERS-CoV : faut-il prolonger la période de quarantaine ?

Une étude se basant sur les deux patients français infectés par le coronavirus MERS-CoV suggère que la période d’incubation du virus pourrait être plus longue que prévue, et durer 12 jours au lieu de 9. Cela devrait inciter les médecins à rallonger les délais de quarantaine. En parallèle, le virus atteint un nouveau pays : l’Italie déclare ses trois premiers cas en deux jours.

Le coronavirus MERS-CoV est toujours sous le feu des projecteurs. Si l’Arabie Saoudite paie le plus lourd tribut, et de loin, ce virus apparenté à celui à l’origine du Sras poursuit sa progression à travers le monde. Ce weekend, le ministre italien de la Santé annonçait les trois premiers cas dans son pays. Un homme de 45 ans, revenant d’un séjour en Jordanie de 40 jours, a été hospitalisé en Toscane après une fièvre, accompagnée de toux et de problèmes respiratoires. Son cas ne semble pas susciter une vive inquiétude pour le moment.

(Lire la suite sur Futura-sciences)

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !