5 objets du quotidien qui auront une nouvelle utilité numérique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
La bague connectée de Logbar ne se limite pas à un usage purement esthétique ou symbolique.
La bague connectée de Logbar ne se limite pas à un usage purement esthétique ou symbolique.
©

La minute tech

5 objets du quotidien qui auront une nouvelle utilité numérique

A l'avenir, plusieurs des objets de notre quotidien n'auront plus qu'une seule et unique fonction. Les fonctionnalités des produits que nous utilisons régulièrement seront multipliées... Bientôt internet sera porté par la lumière, par exemple et les vêtements permettront de réaliser des transactions.

Yvon Moysan

Yvon Moysan

Yvon Moysan est diplômé de Harvard et de l’ESSEC. Il est Lecturer de Digital Marketing et Directeur Académique du Master en Apprentissage Digital Marketing et Innovation à l’IESEG School of Management. Ses travaux de recherche académique s’articulent autour du Digital et notamment des objets connectés. Il est, dans ce cadre, membre de la chaire Digital Banking et Big Data du Crédit Agricole Nord de France. Il est par ailleurs Président fondateur de Saint Germain Consulting, cabinet de conseil en Digital Marketing spécialisé dans les secteurs Banque, Assurance et Retail. Il a occupé précédemment différents postes de management en Digital Marketing au sein de banques ou assurances internationales (Siège mondial AXA, HSBC France, BNP PARIBAS – Banque Directe). Il intervient régulièrement en France comme à l’étranger comme public speaker dans différentes conférences professionnelles ou académiques (In Banque, Mobile Shopping Europe, EFMA, CCM Benchmark etc.). Il publie également dans différentes revues professionnelles (Revue Banque, Banque et Stratégie). Ses publications sont accessibles ici.
 

Voir la bio »

La simple pose d’une puce RFID a permis de rendre communiquant de nombreux objets que nous utilisons au quotidien, certains de ces objets ont en même temps développé de nouvelles fonctionnalités. D’autres innovations technologiques ont eu le même effet. Petit tour d’horizon de ces objets ayant développé une nouvelle utilité.

Atlantico : Grâce aux innovations technologiques, certains objets de notre quotidien ont désormais une double fonction. Quels sont ces objets ? Ont-ils une réelle utilité ? Quels sont leurs avantages et leurs inconvénients ?

Yvon Moysan : Les innovations technologiques permettent effectivement de multiplier les fonctionnalités de certains produits que nous utilisons dans notre vie quotidienne. Pour l’illustrer, je peux vous citer les objets suivants :

Le Lifi : un accès à Internet par la lumière

Dernière génération de lampes à diode électroluminescente, les LED n’ont pas pour seul et unique avantage de durer 10 fois plus longtemps que les ampoules traditionnelles. Elles sont en effet aussi capables de transmettre des données numériques en utilisant le spectre optique. Cette technologie s’appelle le Lifi et elle repose sur le principe qu’une LED peut s'allumer et s'éteindre plus d’un million de fois par seconde, ces intervalles permettant de transmettre - un peu comme le morse - des informations. Les avantages de cette solution par rapport au Wifi sont nombreux. Aucun opérateur n’étant nécessaire, le prix se limite à un surcoût minime au niveau de l’éclairage. Les ondes lumineuses ne traversant pas les murs, les risques de piratage sont beaucoup plus limités. La lumière est également inoffensive, contrairement aux ondes radio considérées comme étant dangereuses pour la santé. Le Lifi permet également de connecter à Internet des lieux qui en étaient privés, par crainte des interférences (comme les hôpitaux ou les avions), ou parce qu’inaccessibles (comme les parkings souterrains) et ce avec un débit jusqu’à 10 fois plus rapide. Toutefois et contrairement au Wifi, le Lifi ne peut pas recevoir d’informations.

Ring de logbar : une bague pour les gestes du quotidien

La bague connectée de Logbar ne se limite pas à un usage purement esthétique ou symbolique. Il s’agit en effet d’une bague connectée équipée de capteurs, d’une puce Bluetooth et d’un pad qui peut être programmée pour allumer ou éteindre des lampes connectées, pour changer les chaines d’une télévision connectée ou encore pour vibrer en cas de réceptions d’e-mails. Cette bague peut également réagir en fonction d’un geste effectué par le doigt qui la porte, un geste imitant une note de musique démarrera ainsi la lecture d’une liste de chansons. Le principal avantage est donc de regrouper plusieurs fonctionnalités au sein d’un même objet peu encombrant par ailleurs. Principal limite, la batterie de la bague n’est conçue que pour effectuer 1000 gestes, au-delà, ne pouvant être rechargée, elle doit être remplacée.

Le costume de Heritage Bank et les gants de Barclays: des vêtements pour payer

La banque australienne Heritage Bank a conclu un partenariat avec la marque de vêtements japonaise MJ Bale pour intégrer une puce de paiement sans contact dans la manche d’une série de costumes permettant ainsi d’effectuer des paiements plus rapidement qu’avec une carte bancaire. Les paiements sont toutefois limités à $100 et se font sans signature électronique. Dans le même esprit Barclays a testé des gants en laine connectés en période d’achats de Noel à Londres. Le principe était de permettre à ses clients de pouvoir payer tout en gardant leurs paquets cadeaux dans les mains. Si cette solution est largement acceptée par les commerçants britanniques avec près de 300 000 terminaux de paiement électroniques compatibles, elle reste toutefois limitée à £20 par achat.

BW1.1 : une ampoule qui intègre un détecteur de fumée

En lançant BW1.1, BELL & WYSON ont proposé une ampoule inédite sur le marché combinant une double fonction: un détecteur de fumée qui apporte de la lumière. Pilotable à distance car connectable aux smartphones, elle permet d’alerter à distance plusieurs utilisateurs en même temps en cas d’incendie. Sa double fonction permet également de gérer la lumière en simulant une présence lorsque l’on est absent de son domicile. La fonctionnalité ampoule étant bien plus largement utilisée que celle du détecteur de fumée, en cas de problème technique, l’utilisateur peut très rapidement s’en rendre compte et réagir immédiatement en conséquence, le détecteur de fumée a ainsi plus de chances de rester actif. A contrario, l’autonomie globale se retrouve limitée à 40 000 heures.

La montre Arkéa Assistance : l’heure et la téléassistance

Arkéa Assistance, filiale de téléassistance du Crédit Mutuel Arkéa, propose une montre connectée de téléassistance dotée d’une application qui vise à rassurer les seniors ou les sportifs où qu’ils soient et quel que soit le moment de la journée. Cette montre possède en effet un bouton qui, en cas de besoin (chute, malaise) et sur une simple pression, permet de déclencher une alerte géo localisée et un appel à la plateforme de téléassistance. Celle-ci, après avoir pris contact avec le porteur de la montre, peut alerter un proche ou les secours et leur préciser l’endroit exact où se trouve la personne à secourir. Le fonctionnement est donc très simple et peut donc être rassurant à la fois pour le détenteur de la montre et ses proches. Toutefois, le réseau de téléphonie mobile doit rester disponible pour que la solution fonctionne, cela limite donc l’utilisation à certaines expéditions.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !