2015, l'année des drones | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
2015, l'année des drones
©Reuters

Revue de blogs

2015, l'année des drones

En 2015, les Etats Unis ouvre son espace aérien aux drones civils et commerciaux. En attendant la livraison du courrier ou de la pizza par drone, le drone se place déjà comme le cadeau de Noel 2014, et les ennuis commencent.

Claire Ulrich

Claire Ulrich

Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et partagent la chose humaine pour s'apercevoir qu'ils ne sont pas si différents et qu'il y a donc un moyen de s'entendre.

Voir la bio »

Le blog de tech The Vergele confirme en balayant les réseaux sociaux du lendemain de Noël. Les drones sont partout depuis le 25, c'est le jouet de l'année, côté monde occidental.

Vidéo Danielle Morrison sur Vine: "Désolée, petit frère, il fallait que je le teste pour voir si c'était sécurisé".

Photo Jason Bridges sur Twitter : 'Mon drone a déjà détruit un morceau du sapin de Noel. Je trouve que c'est un succès". 

Et la journée de Noel, dans de nombreux foyers occidentaux, s'est passée comme ça:

Photo Juliette Ferrer sur Twitter

Echelle pour récupérer le drone, chiens terrorisés, pères retombés en enfance, voisins furieux, tout le monde s'amuse beaucoup. A tel point que la police de l'air américaine, la FAA, a mis en ligne une petite vidéo de formation-express. Côté français, les mises en garde de Immonot.

http://youtu.be/XF5Q9JvBhxM

Puisque même La Poste (comme Google et Amazon) teste la livraison de colis par drones, 2015 sera l'année du drone perso. Ce qu'il faut savoir :

La DGCA ne rigole pas avec les autorisations, surtout depuis les survols de centrales nucléaires, vous devez être munis d'une licence (de 1 à 5) obtenue après une formation, qui coute cher, mais que, surprise, Pole Emploi subventionne parfois pour les techniciens de l'audiovisuel. 

Le but numéro un pour les particuliers est en général de faire des films et des photos par drone, et ils ont leur site pour stocker ces photos et vidéos, Dronestagram (société française). Pour les meilleurs 'réal", un festival existe déjà (date limite d'envoi des films, 15 février).

Sinon, puisque les drones deviennent "mainstream", au point d'être utilisés pour apporter une bouée à la place d'un secouriste, il vous reste l'option aigle ou faucon, très à la mode aussi sur YouTube, équipé d'une mini caméra. Par exemple, comme ce rapace qui accomplit un impeccable plongeon filmé depuis le sommet de la Tour Eiffel. 

http://youtu.be/QwNc0SFIp-o

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !