Maillotins, bonnets rouges, canuts & gilets jaunes, petite histoire des rébellion fiscales françaises | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Maillotins, bonnets rouges, canuts & gilets jaunes, petite histoire des rébellion fiscales françaises
©

Radio Atlantico

Maillotins, bonnets rouges, canuts & gilets jaunes, petite histoire des rébellion fiscales françaises

Atlantico vous propose en partenariat avec Storia Voce une émission sur les révoltes liées à la fiscalité dans l'histoire de France. Un entretien de Christophe Dickès avec Jean-Baptiste Noé, docteur en Histoire économique et chercheur associé à Paris Sorbonne Université, co-auteur de "La Révolte fiscale, Histoire, théories et avatars".

 

Nous sommes en 1482, dans cette France médiévale prête à entrer dans la Renaissance. Alors que le roi Louis XI est à l’agonie, le Rouennais Pierre Choinet, “médecin et astrologien” du roi écrit Le Livre des Trois Âgesdestiné à son souverain.  Sorte de bilan du règne, le texte vise à redonner la santé et la fierté d’une vie écoulée à un roi à l’agonie. Or, dans ce texte, une des enluminures présente un berger en train de tondre un mouton. A ses côtés un panier rempli de laine, ainsi qu’un chien hiératique portant un collier de fer. Le berger est évidemment le roi et l’enseignement est intemporel : le roi doit imposer ses sujets mais avec modération. A sa façon, Pierre Choinet anticipe le fameux mot: “Trop d’impôts tue l’impôt”. Quant au panier, il symbolise le trésor royal tandis que le chien représente, lui, l’armée parce que le premier devoir d’un roi est de défendre ses sujets. Cependant, régulièrement dans notre histoire, l’imposition a suscité colères, indignations et parfois même révoltes. Storiavoce vous propose de faire une petite histoire de ces révoltes à travers les âges : des Maillotins aux Bonnets rouges (qui étaient aussi bleus), de la Fronde aux Gilets jaunes… Quelques soient leurs expressions, ces révoltes révèlent une permanence de l’histoire. Docteur en Histoire économique, Jean-Baptiste Noé nous en décrit ses ressorts. Il est interrogé par Christophe Dickès.

L’invité: Docteur en Histoire économique et chercheur associé à Paris Sorbonne Université, Jean-Baptiste Noé est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés au libéralisme. Il a co-écrit La Révolte fiscale, Histoire, théorie et avatars (Calmann Lévy an association avec L’Opinion, 222 pages, 18€).

A écouter, épisode précédent : Napoléon Ier, Empereur très chrétien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !