Zapping politique du jour : Marine Le Pen, Ayrault, Cazeneuve... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Marine Le Pen, Ayrault, Cazeneuve... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Marine Le Pen, Ayrault, Cazeneuve... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce jeudi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, au journal russe Kommersant

"La taxe à 75% pour les clubs ? Les Français ne comprendraient pas que le football soit exonéré de l'effort collectif"

La vidéo du jour : Alain Vidalies, ministre des relations avec le Parlement, sur iTélé

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


L'essentiel de ce jeudi matin

Marine Le Pen, présidente du Front national sur Europe 1

L'écotaxe ? "Je crois que la décision prise par le gouvernement est une décision mi-chèvre, mi-chou. Il fallait la supprimer et non la suspendre, c'est encore un mauvais choix du gouvernement. Je déplore la violence des Bretons mais je comprends leur colère. Je crois que j'ai été la première à dénoncer les problèmes des Bretons. On savait que la concurrence déloyale de l'international allait saboter notre agro-alimentaire, notre agriculture..."

Insultes contre Taubira ? "C'est une manoeuvre politique. Il y a eu des injures, c'est scandaleux mais Marion Maréchal en a aussi subi et les indignations ont été à géométrie variable. Cela me dérange profondément".

La libération des otages ? "Ces images m’ont laissé dubitative. Je les ai trouvées étonnantes. J’ai ressenti un malaise, et je pense que je n’ai pas été la seule. On avait l’impression de voir des images d’hommes qui étaient très réservés, deux portaient la barbe taillée de manière étonnante…l’habillement était étrange… Et cet otage avec le chèche sur le visage, cela mérite peut-être quelques explications de leur part".

La situation du pays ? "Il faut donner la parole au peuple, le gouvernement n'a pas de cap. C'est au peuple de redonner un cap. Personne ne sait où on va. Quand on est dans une telle situation, il faut revenir au peuple. La dissolution est l'unique voie possible".

Taxe à 75% pour les clubs de foot ? "Il ne faut pas la supprimer. Les clubs sont indécents. Ils viennent se plaindre alors que des millions de Français sont victimes de l'austérité".

Bernard Cazeneuve, ministre du Budget, sur RMC

La taxe à 75% pour les clubs de foot ? "Nous aurons une réunion cette après-midi. Notre position est que toutes les entreprises concernées par cette taxe doivent la payer, c’est le principe. Nous allons écouter les clubs de foot, et nous leur répondrons. La décision d’appliquer cette taxe est prise, ils payeront ces 75%. Mais ils nous font part de leurs difficultés, nous les écouterons "

L'écotaxe et les conséquences de la suspension ? "Il y a eu deux décisions sur lesquelles nous avons été amenés à prendre du temps. Il vaut mieux un bon compromis qu’une mauvaise querelle. Il ne faut pas de crispation, mais ce pays a besoin d’être réformé" 

"Les déficits publics diminuent, le déficit de la Sécu était de 20,8 milliards, il sera l’an prochain de 12,8 milliards, et de 4 milliards à la fin du quinquennat. Pour l’écotaxe, il y avait une situation qui ne permettait pas de la mettre en place dans de bonnes conditions, elle a été mal conçue, il y avait un climat de tensions. Nous la suspendons le temps du dialogue, nous souhaitons qu’il soit le plus court possible. Nous avons suspendu l’écotaxe pour l’aménager". 

Dominique Bussereau, ancien ministre des Transports UMP, sur RTL

L'écotaxe ? "La reculade du gouvernement est une forme de sagesse mais l'écotaxe est une bonne taxe; Le gouvernement a tardé à l'instituer car c'est très difficile. Le contexte est défavorable. Il y a toujours des problèmes techniques. Il faut investir pour nos infrastructures de demain et l'écotaxe était faite pour ça. Il ne faut surtout pas enterrer l'écotaxe. Je suis inquiet car ce ne serait pas bon pour l'avenir si on recule sans cesse ce projet. On a pas mal de projets mais quel argent pour les réaliser ?"

L'UMP n'en profite pas malgré les échecs du gouvernement ? "On parle des échecs des autres avec tristesse car on ne veut pas voir notre pays échouer. L'UMP en profitera, vous verrez, les résultats des municipales et des européennes seront bons. On fera les comptes après. Pour 2017, c'est encore loin. Il y aura une primaire. On verra... (...) J'ai rencontré Nicolas Sarkozy récemment, c'était dans un cadre familial mais il m'a donné la sensation d'avoir envie de se représenter. Mais ce n'est pas une information, je pense qu'il n'y a pas un visiteur qui ressort de ses bureaux et qui pense qu'il ne sera pas candidat. Je crois qu'il reviendra".

Taxe à 75% pour les clubs de football ? "Cela ne me fait pas pleurer. J'ai de la sympathie pour les petits clubs mais c'est tout !"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !