Zapping politique du jour : Manuel Valls, NKM, Touraine... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Atlantico.fr vous résume chaque jour les meilleurs moments de l'actualité politique.
Atlantico.fr vous résume chaque jour les meilleurs moments de l'actualité politique.
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Manuel Valls, NKM, Touraine... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce mercredi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour :

Laurent Bergé, patron de la CFDT, interrogé ce mercredi dans Le Parisien à propos de la réforme des retraites : "Arrêtons de râler systématiquement."

La vidéo du jour :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

 
Nathalie Kosciusko-Morizet, la candidate UMP aux municipales à Paris, était l'invitée de Christophe Barbier sur le plateau de la matinale info d'iTélé.

L'essentiel de ce mercredi matin :

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, sur RTL

Le bijoutier de Nice, mis en examen pour avoir tué un des braqueurs de son magasin, est-il une victime ou un meurtrier ? "Les deux à la fois", répond Manuel Valls. "Le bijoutier est une victime incontestablement, mais en même temps il a tué." "Il appartient à la justice de faire justice : nous sommes dans un état de droit", rappele-t-il. Le délinquant de 18 ans qui a été abattu "avait déjà commis 14 faits graves, donc ça interroge l'autorité". A qui la faute ? A personne et à tout le monde à la fois : "la famille, l'école, notre société, la capacité de la justice à mieux punir", énumère le locataire de la place Beauvau.

Interrogé sur la multiplication des braquages de commerçants ces derniers temps, le ministre de l'Intérieur affirme n'avoir "jamais caché qu'il y avait de la violence dans la société". "La délinquance a évolué et elle s'attaque aux commerces comme aux personnes les plus exposées." 

Une réforme pour "mieux sanctionner" et "mieux prévenir". C'est ainsi que Manuel Valls présente la réforme pénale contestée portée par Christiane Taubira. Avec ce texte, le gouvernement souhaite parer aux accusation de "laxisme" et envoyer un "signal de fermeté". "Nous avons besoin de la prison." "Tout acte délictuel doit être sanctionné sévèrement." "La contrainte pénale est là pour prévenir les sorties sèches [de prison] et mettre fin à toute automaticité de sortie", explique-t-il. 

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, sur RMC : 

Les impôts vont-ils augmenter en 2014 ? "Il y aura une quasi stabilité fiscale. Le rétablissement des comptes de nos retraites passe par une légère hausse des prélèvements jusqu’en 2020. Notre obsession, c’est de renouer avec la croissance", affirme Marisol Touraine. "L’année prochaine, le budget, c’est 18 milliards d’efforts : 15 milliards d’économie, 3 milliards de recettes fiscales, dont deux qui proviendront de la lutte contre la fraude. Donc il n’y aura qu’un seul milliard qui proviendra d’impôts nouveaux." 

Sur les retraites, la ministre reconnaît qu'un "effort est demandé aux Français dans les années qui viennent. Pour quelqu’un qui a un revenu au Smic, cela représente 2 euros par mois pour sauver notre régime". "Même celui qui travaille à temps partiel, on lui demandera aussi un petit effort." "Pour les retraités, l’effort est concentré sur 6 mois et ne sera pas reproduit en 2015, les retraites seront revalorisées au 1er octobre", explique Marisol Touraine qui assure que "le niveau des retraites sera préservé".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !