Zapping politique du jour : Laurent Fabius, Montebourg, Le Foll, Dati... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Laurent Fabius, Montebourg, Le Foll, Dati... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Laurent Fabius, Montebourg, Le Foll, Dati... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce vendredi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, dans un entretien au Parisien

"Avec l'appui du président de la République, j'ai organisé la renaissance d'une compagnie nationale des mines pour prospecter et exploiter d'abord notre sous-sol - tout en respectant les aspirations environnementales de nos concitoyens".

Plus de détails ici.

La vidéo du jour :


L'essentiel de ce vendredi matin

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, sur Europe 1

La présidence ukrainienne a affirmé vendredi matin qu'un accord avait été trouvé et qu'il serait signé à midi (11h à Paris), sans fournir de détail sur son contenu. "Il faut rester au conditionnel. Nous avons convenu avec le pouvoir et l'opposition de ne pas communiquer avant que tout soit bouclé", a déclaré Laurent Fabius.

"Tous les sujets ont été abordés dans ces négociations. Cela s'est fait dans une atmosphère extrêmement difficile puisqu'il y a eu des dizaines de morts et que le pays est ou était au bord de la guerre civile", a-t-il ajouté. "On ne peut rien dire de définitif avant la fin de la matinée. Tant que les choses ne sont pas effectivement faites, il faut rester très prudent", a-t-il conclu.

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, sur RTL

Après le rejet par le Sénat d'une proposition de loi visant à interdire la culture de maïs OGM, Stéphane Le Foll a déclaré : "Un arrêté va être pris qui dira qu'on n'autorise pas la semence Mon 810". Il s'agira d'une première étape avant d'aller vers une loi plus globale, et surtout des renégociations avec l'Union européenne, a affirmé le ministre. 

Si la culture d'OGM est interdite en France, le pays en importe. "La réponse est simple : des accords avec l'Organisation mondiale du commerce font qu'on ne peut pas interdire l'importation de semences ou de produits à base d'OGM", a indiqué Stéphane Le Foll. Ce dernier a toutefois expliqué vouloir que la "réglementation permette à des Etats d'accepter ou de refuser la mise en culture d'OGM et que ces choix soient fait sur des critères objectifs".

Interrogé sur la situation en Ukraine, le ministre a déclaré : "On n'est pas dans un petit pays, [...] il y a la Russie à proximité [...] des enjeux diplomatiques et géostratégiques très importants". Concernant les négociations en cours, "ce sera difficile, [...]  mais l'Europe s'implique". "L'Europe fait son travail et j'en suis très satisfait", a-t-il conclu.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !