Zapping politique du jour : Jean-Luc Mélenchon, Fabius, Baroin... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Jean-Luc Mélenchon, Fabius, Baroin... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Jean-Luc Mélenchon, Fabius, Baroin... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce lundi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Philippe Marini, président UMP de la commission des finances du Sénat, dans Le Figaro

"Je pense que notre système fiscal est à bout de souffle, qu'il est devenu illisible. J'ai beaucoup de doutes sur l'exercice de remise à plat  qui est lancé".

La vidéo du jour : Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, sur iTélé

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


L'essentiel de ce lundi matin

Laurent Fabius, ministre des Affaires Etrangères, sur Europe 1

L'accord avec l'Iran ? "Les 2 termes fondamentaux pour comprendre : c'est avancée et vigilance. On est pas au bout du processus et il va falloir en contrôler le processus. L'Iran s'engage à renoncer à l'arme nucléaire. On va neutraliser le stock d'uranium du pays. C'est une première étape, puis il y aura un véritable accord final. C'est une avancée diplomatique. La bonne voie était la négociation. Téhéran va aussi être vigilant sur le fait que nous respections bien nos engagements". 

"Ce qui est garanti, c'est un programme d'enrichissement dans les termes convenus. Le civil oui mais pas le militaire. Il va y avoir un certain nombre de sanctions qui vont être levées en décembre. Pour le commerce de voitures notamment. Les autorités iraniennes ont fait quelques provocations et je comprends les inquiétudes d'Israël. Mais il n'y a pas de risques de frappes de la part d'Israël". 

Jean-Luc Mélenchon, Front de gauche, dans Direct matin

La hausse de la TVA au 1er janvier ? "Il faut crier notre refus de l’augmentation de la TVA, à partir du 1er janvier. Elle est destinée à financer le crédit d’impôt compétitivité. C’est un cadeau de vingt milliards fait aux actionnaires des entreprises ! Cent euros par personne, enfants compris. Quatre cent euros par an pour une famille de quatre personnes. Ensuite, il faut manifester pour peser sur la remise à plat du système fiscal qui est annoncée. Qui va payer demain ?"

L'action des Bonnets rouges ? "Les Bonnets rouges, c’est un mouvement au service du patronat local et de l’agriculture productiviste. Leur mobilisation sert l’intérêt particulier de ceux qui font déjà le malheur des départements bretons. Je condamne leur violence. Brûler et saccager, est inadmissible. Ca discrédite l’action de rue. J’appelle à ne pas le faire".

La fiscalité ? "L’impôt doit être général : tout le monde doit payer. Ensuite il doit être progressif. Entreprises ou particulier : qui gagne le plus paye le plus ! Au lieu de cinq tranches d’impôt, il en faut quatorze pour soulager la classe moyenne. Rien que ça, c’est déjà la révolution".

François Baroin, député UMP, sur RTL

Réforme fiscale ? "C'est une réforme insurmontable mais qui apparaît comme le miroir aux alouettes. C'est très compliqué. Pour qu'elle soit efficace, il faut un transfert de charges et les classes moyennes vont très exposées. De nouveaux contribuables vont payer et d'autres vont sortir. Il y a un aspect politique, un aspect tactique, c'est cela que nous devons dénoncer en tant que parti d'opposition. Demander la baisse de l'impôt est aujourd'hui impossible".

L'UMP et Sarkozy ? "On a été battu à l'élection présidentielle. C'est long de se reconstruire. Il faut attendre, des épisodes douloureux ont laissé des traces. On a modifié les statuts donc il y a une pluralité d'expression, il faut l'accepter. (...) L'énergie de Nicolas Sarkozy est désirée par une partie de notre électorat et des Français. Ce sera son choix de revenir ou non".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !