Zapping politique du jour : Jean-Louis Borloo, Gaudin, Accoyer... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Jean-Louis Borloo, Gaudin, Accoyer... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Jean-Louis Borloo, Gaudin, Accoyer... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce mercredi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Jean-Vincent Placé, sénateur EELV sur Atlantico.fr

"Je demande très clairement un changement du cap économique, écologique, social, institutionnel et démocratique. Il n’est pas trop tard ; je vois que le Premier ministre a entendu cette demande avec sa volonté de réforme fiscale".

RETROUVEZ L'INTERVIEW INTEGRALE DE JEAN-VINCENT PLACE EN CLIQUANT ICI

La vidéo du jour : Bernard Accoyer, député UMP, sur iTélé

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


L'essentiel de ce mercredi matin

Jean-Louis Borloo, président de l'UDI, sur RMC

La réforme fiscale de Jean-Marc Ayrault ? "Je demande un Grenelle de la baisse de la dépense publique. On ne peut pas avoir un débat sur la fiscalité si on ne dit pas déjà quelles baisses structurelles on fait. Tout doit être mis sur la table, par  exemple, une fiscalisation des investissements du Qatar ou du Koweit en France, un impôt pour les Français expatriés, à l'instar des Etats-Unis, pas d'augmentation de la TVA dans certains secteurs ou encore une défiscalisation des heures supplémentaires pour les salaires inférieurs à deux SMIC. Tout ça doit être discuté".

"Avec des idées claires, tout est possible et quand il y a blocage, ils doivent être réglés par peuple via référendum car la réforme fiscale est nécessaire. Elle est lancée et je souhaite qu'elle réussisse". 

La candidature de François Bayrou à Pau ? "Evidemment je suis derrière François Bayrou à Pau. Je vous rappelle que l'on a fondé ensemble un mouvement qui s'appelle l'Alternative. Et je considère que le soutien de l'UMP serait normal; Jean-François Copé a dit non pour le moment mais d'autres comme François Fillon et Alain Juppé y sont plutôt favorables. Ce serait bien qu'il en soit ainsi".

Son ras-le-bol des Guignols de l'info ? "Je suis touché par cette caricature. Cela fait 8 ans que cette rumeur existe. Je rappelle que c'est une maladie grave, et qu'heureusement elle ne me touche pas. Au début on se dit que c'est la liberté mais à un moment ça devient une agression blessante. Mais des gens souffrent plus que moi je ne vais pas en faire un plat".

Jean-Claude Gaudin, maire UMP de Marseille, sur Europe 1

"Les sondages, il faut s'en méfier. J'irai au bout du mandat si je suis élu. Je suis en pleine forme. Ce qui compte, c'est que les gens qui viennent voient les changements dans la ville. J'ai aussi fait baissé le chômage de moitié et j'ai construit 5 000 logements sociaux. Je vais me présenter avec une équipe rajeunie. Mr Mennucci est un produit du clientélisme. Il est grossier et ses attaques sur ma personne sont déplacées. Il ne fait rien. Il n'a vécu que dans l'ombre du président Guérini qu'il dénonce aujourd'hui alors qu'il n'a été élu que sur son nom"

"La municipalité n'a augmenté que de 2% des impôts en 18 ans et on a réduit la dette. Avec les décisions prises par les socialistes au pouvoir, 10 000 marseillais de plus paient des impôts. Les Marseillais aiment leurs élus locaux. Ils vont ouvrir les yeux et ne vont pas voter pour avoir une double peine nationale et locale. (...) La gauche fait des promesses pour dans 10 ans, dans 15 ans". 

Insécurité à Marseille ? "Il y a beaucoup de choses qui vont bien dont la vie culturelle. Mais il y aussi l'insécurité mais ce n'est pas la responsabilité de la ville mais la municipalité a apporté des réponses pour soutenir l'Etat. Les autorités de l'Etat doit assurer la sécurité des biens et des personnes. On doit valoriser le dialogue et respecter les règles de la République".


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !