Zapping politique du jour : Jean-François Copé, Hidalgo, Moscovici... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Jean-François Copé, Hidalgo, Moscovici... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Jean-François Copé, Hidalgo, Moscovici... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce mercredi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Bernadette Chirac sur Europe 1, à propos d'une possible candidature de Nicolas Sarkozy en 2017 

"Ça, je l'espère ! (...) Ah, mais j'ai interdiction de le dire ! (…) Il va me gronder, hein ! (...) Bon... évidemment !"

La vidéo du jour : Christian Estrosi, député-maire de Nice sur iTélé


L'essentiel de ce mercredi matin

Jean-François Copé, président de l'UMP, sur RTL

La situation de l'UMP en 2014 ? "L'UMP est toujours unie. Nous avons investi des candidats sans heurt aux municipales et aux européennes. Et samedi, nous allons proposer une ligne politique aux Français, c'est la première fois depuis des années. La ligne politique sera axée sur trois piliers : plus de liberté économique, un rétablissement de l'autorité et de l'égalité des chances, des droits et des devoirs".

Pau et François Bayrou ? "J'ai écrit aux militants de l'UMP pour leur expliquer pourquoi on soutient François Bayrou. En fait, l'histoire est simple. Le candidat investi m'a échappé car il m'a expliqué qu'il se ralliait à François Bayrou pour battre la gauche. Donc, je le fais sans enthousiasme. J'ai pris acte que nos amis de l'UMP localement se rangeaient derrière lui. Là, je suis pragmatique et je m'adapte aux circonstances".

L'amendement sur l'IVG ? "Je regrette cette initiative qui ne change rien au droit. C'est simplement idéologique. La question du médecin n'est pas du domaine normatif. Nous appliquons la loi Veil dans des conditions remarquables. A chaque fois, c'est une situation de détresse. (...) Ce que les Français souhaitent qu'on ne soit pas divisé sur des questions sociétales.

Le non-cumul des mandats voté ? "Au nom de quoi, serait-ce irréversible ? Je ne comprends pas. Si François Hollande veut changer la loi, pas de problème mais rien n'est irréversible encore une fois. Je pense qu'il faut une réforme plus globale sur la vie des politiques. Je défends l'idée qu'il faut moins de parlementaires, qu'il faut une réforme du mille-feuille administratif et le fait qu'on peut cumuler un mandat de député avec celui de maire d'une petite ou moyenne commune".

Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, sur RMC

Les projets du gouvernement ? "S'agissant de l'Etat, plusieurs chantiers sont encours. Nous allons travailler sur le pacte de responsabilité comme l'a dit le président de la République, hier, il y a aussi les assises de la fiscalité des entreprises le 29 janvier. Concernant la baisse des prélèvements obligatoires, d'ici 2017, une baisse des impôts est d'ores et déjà prévue. Elle sera à hauteur de 0,3 point. Elle pourra peut-être intervenir avant si le contexte le permet. Il faut réfléchir".

"D'abord, il faut réduire de 50 milliards la dépense publique d'ici 2017. (...) "Plus vite nous avons des économies, plus forte est la croissance, plus importante est la marge de manoeuvre et plus nous pouvons agir".

La croissance ? Il est possible qu'il y ait plus de 1% de croissance en 2014.S'il y a une reprise de la confiance, s'il y a une mobilisation de tous, s'il y a un rassemblement large des Français, nous pouvons faire plus de 1% de croissance dès 2014. Mais pour le moment, je ne peux pas modifier la précision de 0,9%, il n'y a pas de raison. Tous les facteurs ne sont pas réunis".

Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris, dans Direct matin

Le logement à Paris ? "Il est encore possible de construire dans un certain nombre d'arrondissements, comme à Bercy-Charenton (12e), Clichy-Batignolles (17e) ou près de la Porte Dauphine (16e), le long du Bois de Boulogne. J'envisage aussi de transformer 200.000 m² de bureaux en logements et d'acquérir des appartements dans le centre et l’ouest parisien afin de favoriser la mixité sociale. Je compte aussi mobiliser le parc privé, qui compte 140.000 à 200.000 logements vacants. Le logement est ma priorité des priorités".

Son projet de coulée verte avenue Foch ? " Le projet de l’avenue Foch va bien au-delà de l’avenue Foch. Au départ, cette avenue avait été conçue comme un prolongement du bois de Boulogne et je veux créer une nouvelle coulée verte qui le ferait entrer jusqu'à la place de l'Etoile".

Paris, ville morte la nuit ? "Je propose qu’un adjoint chargé de la nuit se consacre à travailler avec les gérants d’établissements nocturnes, les riverains et la police, pour allier fête, respect, sécurité et déplacements. Je souhaite aussi que dans les six prochaines années du mandat, le métro fonctionne 24h/24 le week-end et à terme en semaine".

NKM qui propose 1 milliard d'économies ? "Mon adversaire confond le train de vie de la Mairie avec les frais de fonctionnement, pour payer les agents municipaux, les crèches, les écoles... De mon côté, je pense qu’on peut encore réduire les échelons hiérarchiques, réajuster les salaires de certains hauts fonctionnaires..."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !