Zapping politique du jour : Frédéric Cuvillier, Montebourg, Cazeneuve... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Zapping politique du jour : Frédéric Cuvillier, Montebourg, Cazeneuve... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Frédéric Cuvillier, Montebourg, Cazeneuve... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico vous propose de retrouver les moments forts des émissions politiques de ce vendredi matin.

La phrase du jour : Frédéric Cuvillier, ministre des Transports sur France Info

"En France, c'est le Parlement qui fait la loi, pas les syndicats".

La vidéo du jour : Hervé Morin, député UDI, sur iTélé

L'essentiel de ce vendredi matin

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, sur RMC

La violence en Corse ? "Il y a des gendarmes qui font un travail remarquable. Les Corses veulent se sentir en sécurité et je veux donner un appui à ces gens qui luttent contre la violence. Je souhaite  lutter contre les filières du crime organisé. Il doit y avoir des renseignements échangés entre la gendarmerie et la police en Corse. Les services doivent collaborer davantage et travailler main dans la main. Je veux un dialogue".

Réforme du permis de conduire ? "Il faut 3 à 5 mois pour passer son permis en France. Je souhaite aller vite sur ce dossier car les jeunes ont besoin de ce permis pour travailler. Le but est aussi de faire un permis moins cher. Les leçons sont chères surtout lorsqu'il faut en reprendre après un échec. C'est donc une mesure pour les jeunes. Nous avons créé des postes d'inspecteurs mais nous allons les concentrer sur le permis voiture afin de raccourcir les délais. (...) Je veux aussi faire enseigner la sécurité routière plus tôt aux jeunes. Je souhaite aussi moderniser l'épreuve du code de la route. Je souhaite que les jeunes puissent passer le permis à 17 ans et demi, à condition d'avoir fait la conduite accompagnée auparavant. Cette dernière pourra être faite dès 15 ans". 

Terrorisme ? "Mr Nemmouche n'est pas un loup solitaire. Il a eu des liens avec des groupes qui enferment dans la violence. Cela représente un danger important. Je veux qu'on prenne des mesures efficaces, c'est à dire, favoriser le renseignement".

Arnaud Montebourg, ministre de l'Economie, dans Le Parisien

Le dossier Alstom ? "Ma préférence, c’est le maintien d’Alstom. Non pas sa disparition, non pas sa dévoration, non pas sa cession ou sa vente à la découpe, comme l’avait imaginé l’actuelle direction d’Alstom il y a un mois et demi. Pour maintenir Alstom, nous préférons une alliance. Qu’est-ce qu’une alliance ? C’est le respect d’une identité, des sites industriels, des centres de décision et de l’emploi… Bref, c’est le respect de la France". 

La venue de Mitsubishi ? "Mitsubishi pourrait proposer une alliance. Alstom avec Mitsubishi c’est l’alliance du numéro trois et du numéro quatre dans l’énergie. Ce qu’il faut maintenant, c’est que Mitsubishi dépose une offre ferme, qui saura retenir l’attention des dirigeants d’Alstom. A l’automne dernier, des dirigeants d’Alstom ont rencontré Mitsubishi pour leur proposer d’agir ensemble. A l’époque, Mitsubishi était en train de se lier avec Hitachi. Donc il est parfaitement possible qu’une proposition Mitsubishi puisse convaincre. Ce serait une alternative sérieuse".

Christian Eckert, secrétaire d'Etat au Budget, sur RTL

PLFR ? "Il faut encore faire des économies nécessaires pour prévoir des baisses d'impôts et créer des marges de manoeuvre. On a mis en place des mesures d'économies significatives. (...) Le Haut conseil dit que les 1% de croissance ne sont pas hors d'atteinte. Ces chiffres varient beaucoup, il faut être humble mais prudent sur ces annonces. Les ménages modestes vont bénéficier de diminution d'impôts, c'est un pas". 

Charges patronales pour les particuliers ? "les réductions de charges sont nombreuses mais on réfléchit à des avantages supplémentaires. L'allégement des charges peut être décidé mais cela concerne le PLFR de la sécurité sociale qui sera étudié dans une dizaine de jours. Il faut réfléchir".

Livret A ? "Le ministre des Finances va décider à la mi-juillet. La plupart des Livrets A ne sont pas saturés. Il faut préserver le pouvoir d'achat des Français. Il n'est pas nécessaire de réduire encore le taux".

Laurence Boone qui vient de la finance, conseillère de Hollande ? "Ce qui est important ce sont les compétences. La finance est une composante importante de l'économie. Et puis, vous savez, recruter chez l'ennemi permet parfois d'avoir des espions (rires)". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !