Zapping politique du jour : François Fillon, Le Maire, Vallaud-Belkacem... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Zapping politique du jour : François Fillon, Le Maire, Vallaud-Belkacem... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : François Fillon, Le Maire, Vallaud-Belkacem... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico vous propose de retrouver les moments forts des émissions politiques de ce mercredi matin.

La phrase du jour : Bruno Le Maire, député UMP, sur RMC

"Je serai candidat à la présidence de l'UMP pour porter le renouveau politique complet et nécessaire pour mon parti et pour la France". 

La vidéo du jour : Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Sports sur iTélé

 

L'essentiel de ce mercredi matin

François Fillon, député UMP, sur Europe 1

La situation à l'UMP ? "Le pays est dans une situation dramatique, notre économie est en panne. Dans ce contexte, l'opposition doit jouer un rôle. On a besoin d'une droite et d'un centre qui se refondent pour préparer l'alternance. On vient d'assister à un scandale financier, il fallait donc que l'équipe dirigeante parte et qu'une direction de transition agisse. Notre travail va être d'incarner l'opposition. On va aussi tenter de savoir ce qui s'est passé dans ce scandale. Il va falloir savoir où en est l'UMP sur le plan financier. On n'a jamais été mêlé à la gestion de ce parti.

"On va faire un audit interne nécessaire pour savoir si le parti peut être redresser. Puis on doit organiser un congrès dans un esprit irréprochable et apaisé. On peut avoir une compétition interne sans que ce soit la guerre civile".

"Les règles doivent être claires et on doit être heureux de vivre ensemble au sein de même parti. L'objectif est de réussir à préparer l'avenir. Il faut organiser la compétition interne dans de bonnes conditions

Un retour de Nicolas Sarkozy ? "S'il veut être candidat à la présidence de l'UMP, il peut. (...) Il y aura des primaires quoi qu'il arrive en 2016"

"Il n'y pas de quatuor, il y a un secrétaire général qui va gérer les affaires courantes de l'UMP. Luc Chatel va avoir des adjoints qui vont être choisis lors du prochain bureau politique de l'UMP la semaine prochaine. (...) Ce n'est pas moi qui ait inventé le scandale financier qui a conduit à la démission de Jean-François Copé. Il faut désormais être irréprochable et montrer une opposition crédible. 

Xavier Bertrand, député UMP, sur RTL

La nouvelle direction de l'UMP ? "C'est une bonne soultion, elle était essentielle. Il faut que l'on se redresse. La survie de l'UMP est toujours en question. Il faut moins de haine et plus de rassemblement. C'était essentiel de trouver une solution. Sinon, on pouvait se retrouver encore en situation d'implosion et de mort de l'UMP. Il faut s'unir ou mourir. On sait trouver des solutions sans Nicolas Sarkozy. (...) Sa critique à mon égard ? Il est capable d'avoir prononcé cette phrase. Moi, j'ai toujours du respect pour l'ancien président. J'ai le sentiment qu'il allait au bout des causes de l'échec de 2012 en écrivant une nouvelle page à l'UMP. Le parti doit changer". 

L'affaire Bygmalion ? "Tout ceux qui sont concernés de près ou de loin par l'affaire Bygmalion doivent prendre de la distance. L'UMP doit aller de l'avant, proposer un projet nouveau. L'UMP doit se ressaisir et être une vraie force d'opposition. (...) Nicolas Sarkozy doit s'expliquer. Il y a les valeurs de responsabilité dans notre famille politique, donc il faut assumer. Il faut redonner de la confiance aux militants et au pays".

Qui pour la présidence ? "François Baroin a de l'expérience, il s'est engagé sur la tenue des primaires. Il serait un bon candidat de rassemblement. Il faut aider le triumvirat. Je souhaite être candidat aux primaires car ce sera en plus un débat d'idées". 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !