Zapping politique du jour : François Fillon, Le Maire, Le Foll... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : François Fillon, Le Maire, Le Foll... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : François Fillon, Le Maire, Le Foll... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico vous propose de retrouver les moments forts des émissions politiques de ce mercredi matin.

La phrase du jour : Pierre Gattaz, président du Medef, sur France Info

"Nous avons une confirmation qu'il y aura 10 milliards de moins sur le coût du travail, ce qui est une bonne nouvelle, c'est un des plus élevés d'Europe. Sur la fiscalité par contre nous restons sur notre faim...Sur 2015 il n'y aura qu'un milliard de baisse de la fiscalité, et par rapport à l'urgence de l'économie française, nos entreprises sont asphyxiées"

La vidéo du jour : Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, sur iTélé

L'essentiel de ce mercredi matin

François Fillon, député UMP, sur RTL

Le discours de Manuel Valls ? "Il a été bon sur la forme. En 47 minutes, il a enterré Jean-Marc Ayrault et il a tué la campagne présidentielle de François Hollande. Son discours marque un tournant social démocrate qui montre que le gouvernement s'est trompé durant 2 ans. Il a promis la vérité et l'efficacité mais il est fâché avec les chiffres. Valls rajoute 25 milliards d'économies à faire, vous ajoutez les 50 milliards qu'il faut déjà faire et en face il met 39 milliards. La vraie information, c'est qu'il n'y aura pas de retour à l'équilibre budgétaire avant longtemps. (...) Quant à l'efficacité, il nous propose 1,8% de baisses de charges pour certaines catégories. Mais ces mesures n'auront aucun effet. Il ne fait pas de mesures de rupture, ce qu'il faudrait. Il étale tout jusqu'en 2020. Il va falloir faire mieux et plus vite".

Un délai pour arriver sous la barre des 3% ? "Ce n'est pas logique de demander cela à nos partenaires européens s'il n'y a pas de réformes de structure annoncées. C'est choquant d'annoncer des mesures structurelles pour 2020..."

L'idée de la suppression des régions ? "Je ne trouve pas que ce soit une bonne idée. Ce qui coûte cher ce sont les départements et plus rapidement que les régions, il faudra les supprimer".

Bruno Le Maire, député UMP, sur Europe 1

Le discours de Manuel Valls ? "Hier, il s'est métamorphosé en François Hollande. Il a repris la politique du président. Je suis révolté de voir qu'on persiste dans la même direction. Aucune précision, de la lâcheté envers nos partenaires européens. On ne va combler nos déficits. Je les accuse de mensonges sur le déficit. C'était du marchandage politicien. Quand je vois les difficultés des gens, la réponse d'hier n'est pas une réponse forte. 

"Je ne fais pas de calcul, je dis juste que François Hollande fait perdre du temps à la France. Je pensais que Manuel Valls allait annoncer des mesures fortes. La seule chose à laquelle pense Hollande, c'est sa réélection en 2017. Moi, je regarde ce qu'il se passe dans mon pays et je vois qu'il ne se passe rien. J'aimerais que le Premier ministre fasse sa propre politique. J'attendais hier une rupture qu'il n'y a pas eu. C'est une occasion manquée".

Travailler avec Valls ? "Je ne travaille que dans la clarté et sur des lignes fortes. On ne sait pas comment on fait les 50 milliards d'euros d'économies ? On a aucune information. (...) Aujourd'hui si j'ai un discours dur à l'égard du pouvoir c'est parce que dans les usines, dans les sociétés, la colère monte, les gens souffrent. Les Français n'ont plus le temps".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !