Zapping politique du jour : François Bayrou, Taubira, Hortefeux... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : François Bayrou, Taubira, Hortefeux... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : François Bayrou, Taubira, Hortefeux... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce mercredi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Christiane Taubira, ministre de la Justice, dans Libération

"Ces attaques racistes sont une attaque au coeur de la République. (...) "C'est la cohésion sociale qui est mise à bas, l'histoire d'une nation qui est mise en cause. (...) Il s'agit très clairement d'inhibitions qui disparaissent, de digues qui tombent".

La vidéo du jour : Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris, sur iTélé

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


L'essentiel de ce mercredi matin

François Bayrou, président du MoDem sur RMC

La création de l'Alternative ? "Cette Alternative est un rassemblement pour sortir la France d'un marasme politique. Il y a une sensation de l'impuissance politique. Rien de concret n'apparaît jamais. (...) Le mot 'centre' n'a pas besoin d'adjectif. Les deux propositions auxquelles on est assujettis en France ne peuvent pas être les seules. Nous allons proposer une autre approche de regarder les choses".

L'écotaxe et la polémique Ecomouv' ? "Il faut tout remettre à plat. Depuis l'Ancien régime, donner 20% au collecteur d'impôt est très surprenant. Il y a des interrogations sur la signature du contrat. Il faut que le gouvernement et les collectivités locales fassent leur travail. (...) Je ne crois pas qu'on puisse supprimer l'écotaxe pour une seule région". 

La situation de François Hollande ? "Il y a 10 millions de déçus de François Hollande. (...) Le Front national sera en tête s'il n'y a pas une force qui clarifie l'Europe".

Brice Hortefeux, ancien ministre de l'Intérieur sur Europe 1

"L'expression violente des Bretons est préoccupante. L'Etat ne soit jamais cédé à des ultimatums mais l'Etat doit écouter, entendre et ne pas être autiste. Nous sommes dans un climat très tendu. La colère s'exprime en Bretagne mais attention à la contagion. Le gouvernement patauge sur ce dossier de l’écotaxe. Le principe de l'écotaxe est juste et les modalités sont parfaitement légales. Le gouvernement a géré ce dossier à contre-temps. Il faut reporter cette taxe sine die et engager sa réforme.

"Le gouvernement a indexé 50 milliards de taxes supplémentaires. (...) Il y a eu des recours, des enquêtes du Conseil d'Etat. La procédure est valide, il n'y a pas de scandale Ecomouv'. Dans l'opposition, nous sommes pour l'ordre et pas dans le désordre". 

Les chiffres du ministère de l'Intérieur ? "Les chiffres avancés par le ministère de l'Intérieur sont inquiétants. Chaque mois, ils sont dissimulés, cachés, et on comprend très bien pourquoi puisque chaque mois, les chiffres s’aggravent, en termes de violences aux personnes, d’atteintes aux biens, de grande criminalité, de vol à la tire. Et les patrouilles, elles, diminuent ! Or ces chiffres ne sont pas publiés, il a fallu les chercher. (...) On a augmenter le nombre de régularisations de sans-papiers de 30%. Les naturalisations augmentent aussi de 18%".

La situation du gouvernement ? "François Hollande n'aboutit à rien. En un an, il y a plus de chômage, il n'y a aucun résultat. On taxe de plus en plus et les Français n'en peuvent plus. Aujourd'hui, la France est émiettée, humiliée".

Jean-Pierre Raffarin, sénateur UMP sur RTL

L'union UDI/Modem ? "Je ne suis pas inquiet de cette union. Le centre se rassemble et c'est une bonne nouvelle. Ce ne sera pas facile pour eux. Le leadership ne se partage pas mais ils ont un message cohérent. Ils ont arrimé le centre à la droite, ce qui est aussi une bonne nouvelle. Malgré tout, ce mouvement ne peut pas être une force équipolaire. C'est une équipe B. Il y a un poids lourd : l'UMP, et un poids moyen : l'Alternative".

L'écotaxe et la polémique Ecomouv' ? "Il n'y a pas de scandale Ecomouv'. La procédure a été validée en Conseil d'Etat. Il y a eu une enquête satisfaisante et dans le fond. Dans cette affaire, les socialistes sont épatants. Ils sont plus forts en acrobatie qu'en économie. (...) Il fallait présenter l'écotaxe autrement. Le gouvernement s'y est pris à l'envers. Il faut taxer le camion qui vient d'Espagne et qui va en Belgique mais pas le camion français. Le gouvernement n'a pas été clair et il n'a pas donné d'échéance. Il ne faut pas abandonner l'écotaxe mais modifier sa forme actuelle en taxant le camion qui n'apporte pas de richesse à la France". 

"Les socialistes doivent revoir leur copie. On constate qu'il y a une certaine vacance du pouvoir. L'UMP ne doit pas pour autant se réjouir, nous devons être responsables et donner un message d'apaisement. Le gouvernement doit se rendre compte qu'il y a une colère qui monte dans le pays".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !