Zapping politique du jour : Arnaud Montebourg, Fabius, Villepin... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Arnaud Montebourg, Fabius, Villepin... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Arnaud Montebourg, Fabius, Villepin... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce jeudi, de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Jean-Louis Borloo, président de l'UDI sur RMC

"J'ai cru comprendre que les mutuelles allaient augmenter... Si Hollande appelle ça une pause fiscale, avec des taxes... je n'appelle pas cela une pause fiscale. Les impôts vont augmenter ça ne fait aucun doute"

La vidéo du jour : Dominique de Villepin sur France Info


"l'usage de la force n'est pas la potion magique"by France Info

L'essentiel de ce jeudi matin

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif sur Europe 1

Made in France ? "Ces 34 plans industriels vont être majeurs pour la France. Nous avons la base productive la plus faible des cinq puissances industrielles d'Europe. Nous avons donc travaillé sur ces industries pour recréer les emplois perdus durant la crise. Il s'agit ici de créer. Nous devons reconstruire sur nos atouts. Je pense que c'est de France que viendront les prochaines révolutions industrielles. Il va falloir franchir des frontières technologiques et énergétiques. Il faut gagner des parts de marché dans de nombreux secteurs. Exemple, la voiture sans pilote ou l'avion électrique qui ne consommera aucune goutte de kérosène ".

"Nous avons des génies industriels, commerciaux, dans de nombreux secteurs. (...) L'essentiel de ces 34 plans est financé par l'investissement privé". 

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, sur RTL

La situation en Syrie ? "Monsieur Poutine ne dit pas la vérité. Nous avons au contraire de lui, les raisons de croire que la réalité, est que le massacre chimique a été provoqué par Bachar el-Assad. Les Russes ont fait une proposition car nous avons fait preuve de fermeté. Nous avons déposé une résolution, les Russes et les Américains vont se rencontrer à Genève, puis il va y avoir la remise du rapport de l'ONU et enfin on reviendra vers la résolution française".

"La semaine prochaine, on aura une idée pour voir si la proposition russe est crédible. Il y aurait plus de 1 000 tonnes d'armes chimiques à démanteler et à contrôler. Si on peut les saisir, on le fera. (...) Mais il faut qu'il y ait punition pour les auteurs de cet acte".

"Je ne pense pas que Vladimir Poutine nous mène par le nez. Nous avons été fermes, et nous le resterons, c'est la seule ligne de conduite possible. (...) Une fois que la question des armes chimiques sera réglée, il faudra trouver une solution politique pour régler un autre problème, celui des morts au quotidien".

Christian Eckert, rapporteur général du Budget à l'Assemblée nationale sur RMC

Le budget 2014 ? "C’est vrai. Pour la première fois, on donne les chiffres 15 jours avant que le Conseil des ministres ne les valide. 6 milliards d’euros sur la Sécurité sociale, pour 3,5 milliards sur des dépenses sur l’assurance maladie, le reste repose sur la branche famille, la réforme déjà annoncée des allocations familiales, et quelques mesures pas encore annoncées".

Des économies ? "On a gelé le point d’indice des fonctionnaires, il va l’être l’année prochaine, ça fait environ un milliard. Il y aura des économies dans le fonctionnement, certaines dans les opérateurs de l’Etat. Certaines agences vont avoir des ressources plafonnées, comme l’agence de l’eau, l’agence nationale du cinéma".

Une taxation sur le diesel ? "La fiscalité environnementale sera faite en 2014, c'est une taxe carbone. L’alignement entre les carburants, il faut le faire à terme, ce sera fait, j’aurais préféré un tout petit pas dès maintenant. J’ai cru comprendre que le gouvernement ne voulait pas aller dans cette direction".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !