Zapping politique du jour : Alain Juppé, Royal, Batho... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Alain Juppé, Royal, Batho... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Alain Juppé, Royal, Batho... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce jeudi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Delphine Batho, ex-ministre, dans Le Parisien

"Pour les Verts, la défense de l'écologie est à géométrie variable (...) Ils se préoccupent avant tout des enjeux d'appareil".

La vidéo du jour : Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, sur iTélé


L'essentiel de ce jeudi matin

Alain Juppé, maire UMP de Bordeaux sur RTL

Ukraine ? "Il faut redouter et prévenir d'une escalade de la violence en Ukraine et des relations entre l'Europe et la Russie. Les Ukrainiens croient en la liberté et donc à un espace de liberté qui est l'Europe. Mais aujourd'hui, il faut mettre la Russie dans le jeu. Poutine rêve de reconstruire l'empire mais il est conscient qu'il ne doit pas aller trop loin. Il faut aussi éviter la faillite à l'Ukraine".

Le chômage en France ? "Baisser les charges, l'UMP l'a fait avant François Hollande. La situation de l'économie est grave surtout depuis son arrivée au pouvoir. Le matraquage fiscal a créé un climat moribond. Le pacte de responsabilité est une bonne nouvelle mais la méthode n'est pas la bonne. Il faudrait commencer à faire une pause fiscale/ La priorité est de baisser les charges, tout passe par là. (...) On ne voit pas comment on peut aussi trouver les 50 milliards". 

L'affaire de surfacturation de Copé ? "Jean-François Copé va saisir la justice et il a démenti, donc je lui fais confiance. Mais c'est certain, ce genre d'affaire n'est pas idéale pour l'ambiance générale de la politique. C'est défavorable à la vie politique".

Eric Woerth, député UMP sur Europe 1

L'affaire Copé ? "J'ai découvert la couverture du Point ce matin. Je n'ai pas d'informations. La France est souvent à l'écoute de rumeurs mais il faut attention. Ce que je note, c'est que Jean-François Copé a porté plainte. J'ai donc envie de le croire et de le défendre. Il va répondre et cela va se calmer. Il faut entendre ce qu'il a à dire sur le sujet, il va apporter des réponses précises. Tout cela a déjà été regardé par le juge de campagne, donc je le répète, pas d'emballement, il ne faut pas salir les gens pour rien". 

Pacte de responsabilité ? "Il a du plomb dans l'aile. Les prévisions de Bruxelles sont plus mauvaises que ce que le gouvernement le dit. Il y a une urgence absolue. Il faut vite baisser les charges. Ce n'est pas une idée géniale. Il faut le faire et prendre les engagements promis et arrêter le matraquage fiscal. Je suis favorable à la baisse des cotisations car elle tire la France vers le bas. Cela redonnerait de la confiance aux chefs d'entreprise. La tension à l'Assemblée n'est que le reflet de celle dans le pays".

Réforme de l'assurance chômage ? "Il n'y en aura pas. Elle ne se fera pas. Il n'y a que des mots derrière la politique de M. Hollande".

Chômage ? "Hollande dit baisse du chômage avant la fin d'année 2013, Sapin dit baisse du chômage avant la fin 2014. Moscovici va peut-être dire baisse du chômage avant la fin 2015... Ce n'est pas sérieux déborder la question du chômage comme cela. Là encore, le gouvernement ne fait pas de propositions réelles. Il n'a pas le courage politique d'agir". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !