Yémen : des attentats revendiqués par l'Etat islamique font au moins 142 morts | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Deux mosquées de Sanaa ont été victime d'attentats revendiqués par l'Etat islamique.
Deux mosquées de Sanaa ont été victime d'attentats revendiqués par l'Etat islamique.
©Reuters

Drame

Yémen : des attentats revendiqués par l'Etat islamique font au moins 142 morts

Ces attaques-suicide ont visé des mosquées chiites à Sanaa, la capitale.

L'Etat islamique étend son influence. L'ambition affichée de l'organisation terroriste est de constituer un califat. En juin dernier, elle assurait déjà avoir instauré son régime en Irak et en Syrie dans les zones qu'elle contrôle. Le scénario redouté de son expansion dans d'autres pays serait en train de se réaliser.

Deux jours après l'attaque du musée du Bardo à Tunis, l'Etat islamique a revendiqué cette fois-ci les attaques perpétrées au Yémen. Vendre, au moins 142 personnes ont trouvé la mort et 260 ont été blessées dans des attentats-suicides contre des mosquées chiites dans la capitale yéménite, Sanaa. Une triple attaque commise vendredi au moment de la grande prière. Une quatrième attaque a eu lieu le même jour devant une mosquée de Saada, dans le nord du pays, région d’origine des Houthis, une puissante milice chiite.

Laurent Fabius a dénoncé "un drame absolu" et "une folie meurtrière" dans un pays où "la crise s'aggrave chaque jour". Il a rappelé que le Conseil de sécurité de l'ONU qui a envoyé un émissaire particulier, "puisse arriver à établir une situation qui évite à la fois la partition (…) et qui permette de rétablir une situation ordinaire".

Lu sur France 24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !