Pour Wolfgang Schäuble croissance et assainissement budgétaire sont compatibles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Pour Wolfgang Schäuble croissance et assainissement budgétaire sont compatibles
©

Le beurre et l'argent du beurre

Pour Wolfgang Schäuble croissance et assainissement budgétaire sont compatibles

Dans une tribune publiée dans Les Echos, le ministre allemand des Finances esquisse quelques pistes sur la manière de réconcilier croissance et assainissement budgétaire.

Dans une tribune publiée ce lundi sur le site Les Echos, Wolfgang Schäuble, le ministre des finances allemand, assure qu'une croissance "forte et assise sur une base solide" n'est "en aucun cas contradictoire avec l'assainissement budgétaire, trop longtemps repoussé, que les gouvernements européens poursuivent désormais avec ténacité. Au contraire, ils se renforcent mutuellement", fait-il valoir.

Dénonçant une relance financée par le déficit, Wolfgang Schäuble souligne qu'un "budget intelligemment assaini crée la confiance sans laquelle consommation et investissement sont inconcevables."

Avant la première rencontre entre le président Hollande, et la chancelière Angela Merkel, Wolfgang Schäuble met en avant les vertus du modèle allemand basé sur la compétitivité. "Une des leçons de la crise est que les membres d'une union monétaire doivent travailler sans relâche à la convergence de leurs économies nationales. Mais ils doivent aussi maintenir, voire améliorer, leur compétitivité vis-à-vis du reste du monde, une exigence souvent négligée par le passé. C'est sur cette compétitivité que s'appuie toute croissance durable."

Wolfgang Schäuble se dit prêt à étudier le rôle que pourrait jouer la Banque européenne d'investissement dans la relance de la croissance. Le financement des PME doit aussi être discuté au niveau national et européen, tout comme la lutte contre le "fardeau bureaucratique". Le ministre évoque l'implication de l’État dans l'économie, qui peut "inhiber" l'investissement, et s'interroge aussi sur l'utilisation des fonds européens, qui pourraient être mieux utilisés, par exemple pour la formation professionnelle.

Le ministre s'interroge aussi sur l'utilisation des fonds européens qui pourraient être mieux utilisés, par exemple pour la formation professionnelle.

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !