WikiLeaks révèle des identités sensibles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
WikiLeaks révèle
des identités sensibles
©

Nouvelle salve

WikiLeaks révèle des identités sensibles

Une nouvelle série de câbles diplomatiques américains publiés par WikiLeaks révèlent l'identité de sources secrètes.

WikiLeaks a publié près de 134 000 câbles diplomatiques américains ces derniers jours. Le New York Times explique que ces nouveaux documents, non filtrés, pourraient se révéler délicats pour de nombreuses personnes qui n'avaient accepté de parler aux diplomates américains que sous le sceau du secret, et qui se retrouvent aujourd'hui exposés. Le département d'Etat américain a immédiatement réagi en s'inquiétant pour les représailles et autres poursuites encourues par ses ses sources.

Le New York Times, qui a consulté en 2010 près de 250 000 câbles américains en la possession de WikiLeaks, tout comme plusieurs quotidiens à travers le monde (The Guardian, Der Spiegel, Le Monde, etc.), avait toujours expurgé de ses articles les identités les plus sensibles.

Parmi les personnalités mises en danger par la dernière salve de publications de WikiLeaks, le New York Times cite par exemple le cas d'un militant des droits de l'homme au Cambodge, qui s'était épanché auprès d'un diplomate américain avec l'assurance que la conversation resterait secrète.

WikiLeaks a justifié ces publications par son "engagement pour maximiser l'impact et rendre l'information accessible à tous".

Lu sur le New York Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !