Vote sur le budget rectificatif de la Sécu : les députés PS "frondeurs" vont majoritairement s'abstenir, EELV également | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Vote sur le budget rectificatif de la Sécu : les députés PS "frondeurs" vont majoritairement s'abstenir, EELV également
©

Tout ça pour ça

Vote sur le budget rectificatif de la Sécu : les députés PS "frondeurs" vont majoritairement s'abstenir, EELV également

Après des semaines de bras de fer avec le gouvernement, ils ne voteront pas "contre" comme beaucoup d'élus l'avaient pourtant annoncé. Les députés Verts s'abstiendront également, selon lefigaro.fr.

Finalement, ce sera une abstention massive. Après des semaines de bras de fer avec le gouvernement, et les déclarations de nombreux élus frondeurs socialistes qui avaient annoncé voter contre le budget rectificatif de la Sécu, ils vont s'abstenir majoritairement. Le vote est prévu ce mardi à l'Assemblée nationale. Quelques uns voteront contre. Le projet de loi rectificative contient notamment des allègements de cotisations patronales, et le gel de certaines pensions de retraite. 

Reste que pour les frondeurs, il s'agit toujours d'un geste fort. "Nous ne voterons pas ce texte" ont confirmé à l'AFP, Christian Paul et Laurent Baumel, deux des députés socialistes. Ils devraient être autour d'une quarantaine à ne pas voter pour le PLFSSR. "Nous assumons pleinement et collectivement le fait de ne pas accepter cette ligne de dérive de l'exécutif, qui épouse la thèse patronale de l'allègement du coût du travail, payé par les retraités", a indiqué à l'AFP Pouria Amirshahi. "La gauche a toujours contesté cette ligne quand elle était mise en oeuvre par les gouvernements précédents" a-t-il encore justifié.

Manuel Valls avait demandé à ces députés récalcitrants de faire preuve de loyauté et de responsabilité.

De leur côté, les députés EELV ont annoncé ce mardi qu'ils s'abstiendraient  lors du vote sur le budget rectificatif de la Sécurité sociale, rapporte lefigaro.fr. Ils dénoncent "la méthode du gouvernement" et "l'absence de dialogue avec la majorité" et pointent "les cadeaux faits aux entreprises sans contrepartie" et "la surenchère du Medef".

Lu sur lefigaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !