Vol MH370 : les derniers mots des pilotes de la Malaysia Airlines | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Vol MH370 : les derniers mots des pilotes de la Malaysia Airlines
©

Mayday

Vol MH370 : les derniers mots des pilotes de la Malaysia Airlines

Le pilote n'aurait pas dit "Très bien, bonne nuit" contrairement aux premières déclarations suivant la disparition.

La confusion règne autour des dernières paroles du pilote du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, disparu le 8 mars. Dans la première version avancée par les autorités malaisiennes, le pilote aurait déclaré "Très bien, bonne nuit", traduction de l’anglais "All right, good night". Mais depuis lundi 31 mars, l’administration en charge de l'enquête avance une toute autre version.

Le pilote aurait finalement dit  "Bonne nuit Malaysia trois sept zéro". Une formule énigmatique, qui peut être entendue comme l'annonce de la fin du vol aux passagers. Quelques minutes après ces paroles, ses systèmes de communication étaient coupés et l'avion faisait demi-tour au-dessus de la Malaisie pour se diriger vers l'océan Indien. C'est dire si ces mots sont importants. 

L'enquête se poursuit

La Malaisie n'a pas totalement corroboré cette nouvelle piste. "Nous aimerions confirmer que la dernière conversation [...] entre le contrôleur aérien et le cockpit est à 01h19" (heure malaisienne), s’est contenté d’indiquer le département de l'aviation civile dans un communiqué. Avant la publication du communiqué de l'aviation civile malaisienne, le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein, avait été interrogé lors d'une conférence de presse lundi à propos des derniers mots venant du cockpit et avait éludé les demandes de publication de la transcription officielle.

Selon le communiqué publié lundi soir, une enquête est en cours pour déterminer qui du pilote ou du copilote a prononcé les derniers mots.

Lu sur France 24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !