Vol MH370 : l'avion disparu a-t-il été détourné pour être transformé en "bombe volante" ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Vol MH370 : l'avion disparu a-t-il été détourné pour être transformé en "bombe volante" ?
©

Terrorisme

Vol MH370 : l'avion disparu a-t-il été détourné pour être transformé en "bombe volante" ?

Cette perspective est redoutée par les enquêteurs américains.

Plus d'une semaine après sa disparition, le mystère autour du vol de la Malaysia Airlines est toujours aussi épais. On sait aujourd'hui que l'avion a continué à voler pendant près de six heures, après avoir disparu des écrans radars, mais dans quel but ?

Selon le journaliste canadien William Reymond, les enquêteurs américains sont convaincus que l'avion a atterri (ce qui ne veut pas dire que les passagers sont toujours vivants, puisqu'ils ont très bien pu être asphyxiés à haute altitude). "Un pirate ne prend pas soin d’éviter des radars, des tours cellulaires, de continuer à piloter pendant 7 heures pour finalement venir écraser son appareil quelque part au milieu de l’océan", écrit-il.

Cette hypothèse a été reprise ce dimanche par le président de la commission de Sécurité Intérieure à la Chambre des représentants américaine, Michael McCaul. Interrogé par Fox News, il a indiqué que les autorités américaines sont soucieuses à l'idée que l'avion ait pu atterrir quelque part pour être caché et ensuite réutilisé comme une puissante arme de destruction.

"L'avion a pu prendre deux directions après sa disparition : une au nord, vers le Kazakhstan, mais l'appareil aurait certainement été repéré par des radars. L'autre hypothèse est qu'il soit allé atterrir dans un pays comme l'Indonésie, et il pourrait être réutilisé par la suite comme un missile de croisière, comme l'ont fait les terroristes du 11-Septembre", a déclaré Michael McCaul.

La Malaisie a annoncé dimanche que 25 pays étaient désormais impliqués dans les recherches pour retrouver le Boeing. Le ministère des Transports a annoncé que la France allait envoyer trois membres du BEA (Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile) en Malaisie pour participer aux recherches l'avion disparu il y a huit jours.

Lu sur Le Nouvel Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !