Vol MH370 : 122 objets repérés dans une des zones de recherche, peu de temps pour récupérer les boîtes noires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Vol MH370 : 122 objets repérés dans une des zones de recherche, peu de temps pour récupérer les boîtes noires
©

Course contre la montre

Vol MH370 : 122 objets repérés dans une des zones de recherche, peu de temps pour récupérer les boîtes noires

Les signaux de la balise des boîtes noires peut émettre jusqu'à 30 jours seulement après son activation au contact de l'eau.

Les recherches se poursuivent au sud de l'océan Inidien pour tenter de retrouver les débris du vol MH370. Les dernières images des satellites ont permis d'identifier la présence de nombreux objets dans la zone de recherche. Selon les autorités malaisiennes, 122 objets auraient été repérés. Le ministre des Transports, Hishammuddin Hussein reste néanmoins prudent précisant qu'il est pour le moment "impossible de dire si ces objets sont des débris du Boeing 777 mais c'est un nouvel indice qui nous aidera à mieux cibler les opérations de recherches".

Les navires de la zone devraient tenter de les repêcher dans les jours à venir. Par ailleurs, les autorités espèrent retrouver rapidement les boîtes noires de l'appareil. Car les signaux de la balise des boîtes noires ne peuvent en théorie émettre que durant 30 jours après l'activation au contact de l'eau. Il reste donc moins de deux semaines pour les retrouver.

Par ailleurs, le Premier ministre australien, Tony Abbott, a pour sa part assuré que les recherches se poursuivraient jusqu'à ce qu'il n'y ait plus le moindre espoir de trouver quelque chose. "Nous allons tout simplement continuer à chercher parce que nous devons aux proches des passagers de faire tout ce qui est humainement possible pour résoudre cette énigme" a-t-il promis sur Network. 

Le vol MH370 de la Malaysia Airlines, après avoir brusquement changé de cap une heure après son décollage, aurait ensuite volé plus de sept heures, à l'opposé de sa destination prévue avant de s'écraser.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !