Vol MH 370 : de nouveaux signaux détectés, le sous-marin bientôt déployé ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Vol MH 370 : de nouveaux signaux détectés, le sous-marin bientôt déployé ?
©

Le mystère plane toujours

Vol MH 370 : de nouveaux signaux détectés, le sous-marin bientôt déployé ?

Un navire australien a détecté des signaux "compatibles" avec les émissions de boîtes noires qui pourraient être celles du vol MH 370.

Le sous-marin Bluefin-21 va-t-il être déployé ? Ce mercredi, un bâteau australien participant aux recherches du vol disparu de la Malaysia Airlines a détecté deux nouveaux signaux "compatibles" avec les émissions de boîtes noires dans l'océan Indien, a annoncé mercredi 9 avril le responsable des opérations.

Des détections qui ont duré cinq minutes et trente-deux secondes, pour la première, et environ sept minutes pour la seconde, détaille lemonde.fr.

Ces nouvelles détections s’ajoutent à celles qui ont été repérées ce week-end. Or, c’est ce qu’attendait le coordinateur des opérations qui expliquait que les chercheurs avaient besoin "d'une transmission supplémentaire" pour "mieux définir la zone de recherche", et envoyer le sous-marin au bon endroit

Cependant, il faudra faire preuve de patience, d’une part parce que l’épave du boeing n’a pas été formellement localisée et d’autre part, parce que les boites noires sont immergées dans un milieu très hostile, à une profondeur avoisinant les 4.500 mètres. Pour les repérer précisément, et déterminer si les signaux détectés par plusieurs navires renvoient bien aux boîtes noires du vol qui s'est abîmé le 8 mars dernier au large de l'Australie, un drone sous-marin, équipé d’un sonar et utilisé habituellement pour les relevés de fonds marins, doit être déployé : le Bluefin.

Comme le rappelle lefigaro.fr, la zone de recherche actuelle a été délimitée autour d'un arc de 600 km de longueur, à environ 2300 km au nord de Perth (Australie).

Lu sur lemonde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !