Vladimir Poutine va limiter les importations agricoles des pays qui ont adopté des sanctions envers la Russie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Vladimir Poutine va limiter les importations agricoles des pays qui ont adopté des sanctions envers la Russie
Vladimir Poutine va limiter les importations agricoles des pays qui ont adopté des sanctions envers la Russie
©Reuters

Surenchère

Vladimir Poutine va limiter les importations agricoles des pays qui ont adopté des sanctions envers la Russie

Le président russe l’a ordonné ce mercredi 6 août. La mesure d’interdiction et/ou de limitation a été prise pour un an.

Vladimir Poutine ne se laisse pas faire. En réponse aux Etats-Unis ainsi qu’à l’Union européenne, qui a annoncé fin juillet avoir adoptée des sanctions économiques contre la Russie suite, notamment, à l’annexion de la Crimée quelques mois plus tôt, le président russe a ordonnée ce mercredi 6 août d'"interdire ou de limiter pour un an" les importations de produits agroalimentaires en provenance des pays concernés. L’annonce a été faite par le Kremlin, rapporte bfmtv.com.

Dans son communiqué, le Kremlin explique qu’il s’agit d’une mesure de protection des intérêts russes. "J'ordonne d'interdire ou de limiter pour un an les importations sur le territoire russe de certains types de produits agricoles, de matières premières et de produits d'alimentation" en provenance de pays qui ont "décidé de mettre en place des sanctions économiques" contre la Russie.

Par ailleurs, le président russe a demandé à son gouvernement de mettre au point une liste de produits qui seront exclus des importations.

La semaine dernière, le gouvernement russe avait déjà mis en place des sanctions, plus sévères, qui prévoient d’interdire l’accès des principales banques publiques russes au marché occidental des capitaux, et les exportations d'armes et de certains équipements pétroliers vers la Russie.

Vladimir Poutine souligne que la durée de l'interdiction sur les importations pourrait être modifiée "si nécessaire", laissant entendre que Moscou pourrait revenir sur sa décision en cas d'assouplissement de la position de l'Occident.

Lu sur Atlantico.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !