Vladimir Poutine se félicite du succès du nouveau missile hypersonique Avangard | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Vladimir Poutine se félicite du succès du nouveau missile hypersonique Avangard
©Mikhail KLIMENTYEV / SPUTNIK / AFP

Armée invincible

Vladimir Poutine se félicite du succès du nouveau missile hypersonique Avangard

Le président russe a salué le lancement d'une "nouvelle arme stratégique" dans l'arsenal de la Russie.

Vladimir Poutine a célébré un événement "important" pour les forces armées russes. Le président s'est félicité de l'essai réussi d'un tout nouveau missile hypersonique. Il s'est exprimé dans le cadre d'une réunion gouvernementale à Moscou. 

Selon des précisions du service de presse du Kremlin, le président russe s'est rendu mercredi dans un centre militaire de la capitale pour ordonner le tir d'un missile hypersonique.

Cette arme, baptisée "Avangard", a pu atteindre sa cible à près de 6.000 kilomètres de distance.  

Vladimir Poutine avait également dévoilé en mars dernier une nouvelle génération d'armes russes. Selon lui, il s'agit de "missiles invincibles". Ces engins hypersoniques sont capables d'atteindre 20 fois la vitesse du son. L'atout majeur concerne surtout leur capacité pour briser les systèmes de défense antiaériens. 

Ce choix intervient après l'annonce en octobre dernier par le président américain Donald Trump de son intention de retirer les États-Unis du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF) qui interdit la mise au point d'armes nucléaires de portée intermédiaire.

Vladimir Poutine avait menacé qu'en cas du retrait américain, la Russie reprendrait la fabrication d'armes interdites par ce traité. L'accord avait été passé en 1987 entre l'URSS et Washington.

 

The Independent

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !