Vladimir Poutine prépare un sommet historique avec la Chine, le Japon et les deux Corées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Vladimir Poutine prépare un sommet historique avec la Chine, le Japon et les deux Corées
©SERGEI KARPUKHIN / POOL / AFP

Diplomatie du Kremlin

Vladimir Poutine prépare un sommet historique avec la Chine, le Japon et les deux Corées

Le président russe Vladimir Poutine a l’intention de réunir les dirigeants de la Chine, du Japon et des deux Corées dans le cadre du Forum économique de l’Est en septembre prochain.

Après avoir utilisé la "soccer diplomacy" (diplomatie du football) avec le prince Mohammed ben Salmane lors du match d’ouverture de la Coupe du monde entre la Russie et l’Arabie Saoudite, Vladimir Poutine a annoncé, ce vendredi 22 juin, qu’il souhaitait orchestrer une réunion majeure avec des chefs d’état du monde entier. 

Le président russe a en effet invité son homologue sud-coréen Moon Jae-in à participer à un forum économique en septembre prochain. Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, est d’ores et déjà attendu pour cette réunion. Les dirigeants chinois, Xi Jinping, et nord-coréens, Kim Jong-un, ont également été invités. 
Le Forum économique de l’Est sera en effet organisé du 11 au 13 septembre à Vladivostok.
Vladimir Poutine a fait ces déclarations à l’issue de sa rencontre au Kremlin avec Moon Jae-in, ce vendredi 22 juin. 
"Nous serions ravis de voir le président sud-coréen en tant qu’invité d’honneur".
En cas de réponse positive de tous les invités, la Russie pourrait donc accueillir en septembre prochain un sommet historique avec les deux Corées, la Chine et le Japon. Le Forum économique de l’Est de la rentrée prochaine devrait donc s’inscrire dans le cadre de l’apaisement du dossier nucléaire nord-coréen, après les avancées spectaculaires lors de la rencontre en avril entre Kim Jong-un et Moon Jae-in, puis entre Donald Trump et Kim Jong-un en juin.  
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !