Violences du 1er mai : Gérard Collomb promet "encore plus de forces de l'ordre" pour les prochaines manifestations | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Violences du 1er mai : Gérard Collomb promet "encore plus de forces de l'ordre" pour les prochaines manifestations
©BERTRAND GUAY / AFP

Juré, craché

Violences du 1er mai : Gérard Collomb promet "encore plus de forces de l'ordre" pour les prochaines manifestations

Le ministre de l'Intérieur a également pointé du doigt "une partie de la classe politique qui appellent à faire la fête à Macron".

Après la flambée de violences qui a touché certains quartiers de Paris mardi 1er mai, Gérard Collomb a tenté d’éteindre l’incendie. Le ministre de l’Intérieur était l’invité de franceinfo ce mercredi matin. Et il a pointé du doigt certains responsables politiques. "Lorsque vous avez une partie de la classe politique, sur les marches, qui appellent à faire la fête à Macron, certains le prennent au pied de la lettre. J'ai peur qu'un certain nombre de gens soient aspirés par cette spirale des mots, et demain commettent un certain nombre d'actes inadmissibles" a-t-il lancé. Il a cependant affirmé ne pas "parler" de la France Insoumise bien que cette formule soit justement l'un des mots d'ordre d'une mobilisation nationale le 5 mai lancé par le député insoumis François Ruffin.

A LIRE AUSSI : Violences du 1er mai : comment les Black Blocks nous font basculer dans une nouvelle ère

Gérard Collomb a également défendu l’organisation de la sécurité autour de la manifestation du 1er mai. "On ne peut pas faire face malgré la mobilisation de 21 compagnies à des mouvements qui tout d'un coup, prennent une ampleur qui n'avait jamais été connue. Nous ne pouvons pas interpeller un certain nombre de gens qui arrivent comme vous et moi en civil, et qui tout à coup s'habillent en black bloc, se mettent au milieu de la foule

Le ministre a cependant promis plus de renforts lors des prochaines manifestations. "On va s'adapter. Pour les prochaines manifestations, il y aura encore plus de forces de l'ordre avec la volonté cette fois-ci de séparer totalement les manifestants de ceux qui veulent casser".

Lu sur franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !